C'est la recrue phare de l'été à Barcelone. A l'issue d'un "échange" avec Arthur Melo qui a plus ressemblé à une bidouille pour arranger les comptes des deux clubs avant le 30 juin dernier qu'à une vraie affaire sportive, Miralem Pjanic a quitté la Juventus Turin pour se retrouver au Barça contre la bagatelle de 60 millions d'euros. Mais pour le moment, le Bosnien n'a pas vraiment commencé son aventure en Catalogne. Deux apparitions pour 27 petites minutes de temps de jeu : l'ancien Lyonnais n'est pas encore rentré dans la rotation de Ronald Koeman.

Entre sa forme physique loin du niveau escompté, une quarantaine imposée suite à un test positif au Covid-19, la concurrence au milieu et des petits pépins physiques, il y a bien sûr de quoi expliquer ce départ plus que timide pour un joueur de ce statut. Mais s'il doit encore retrouver une forme digne de ce nom, l'heure a peut-être sonné de vraiment écrire les premières pages de son histoire blaugrana alors que l'international bosnien pourrait débuter en Ligue des champions contre Ferencvaros. Enfin.

Liga
Faire revenir Neymar : l’ambitieux projet de Rousaud, nouveau candidat à la présidence du Barça
HIER À 15:23

Pas là pour faire de la figuration ?

Etant donné son CV, son talent et son âge (30 ans), Pjanic n'a pas pu rejoindre le Barça pour faire de la figuration comme il le fait depuis son arrivée. Cependant, une question demeure toujours : que peut-il apporter à cette formation barcelonaise pas vraiment séduisante ? Et là, le flou demeure. Pour des raisons tactiques, techniques et humaines. L'ancien de la Juve reste bien sûr une référence sur le Vieux Continent. Son profil technique correspond en plus à l'ADN barcelonais. Et devant le manque de créativité et d'idées des Catalans, il est même tentant de penser qu'il peut être une solution bienvenue.

Ses qualités techniques, sa vision du jeu, son expérience ou encore sa précision chirurgicale sur coups de pied arrêtés sont autant d'arguments pour penser qu'il peut aider à changer les choses dans ce Barça. Sa qualité de créateur et son sens de la passe peuvent ainsi soulager Lionel Messi et apporter un plus pour trouver des failles dans les défenses adverses. Mais où le faire jouer et comment ? Voilà les vraies questions.

A quel poste ?

Pour son milieu, Ronald Koeman a un schéma privilégié depuis le coup d'envoi de la saison avec Sergio Busquet et Frenkie de Jong devant la défense et Philippe Coutinho un peu plus haut au cœur du jeu. Et alors que l'ancien prodige néerlandais de l'Ajax n'est pas toujours à la hauteur de son immense talent avec la tunique blaugrana sur le dos mais représente l'avenir et que Busquet n'est plus aussi précieux qu'il y a quelques années même s'il reste incontournable, le Brésilien est l'une de rares bonnes surprises de ce début d'exercice en Catalogne. Et Pjanic dans tout cela ?

Il est difficile de l'imaginer à la place de Coutinho. Depuis des années maintenant, l'ancien Lyonnais a reculé sur le terrain pour devenir un créateur plus éloigné de la zone de vérité, où sa relative lenteur se voit moins et où sa qualité de passe fait des ravages pour casser les lignes. S'il peut être amené à suppléer Busquets et De Jong sur certains matches, il y a donc des doutes sur sa capacité à s'imposer dans le onze-type. Et non des moindres.

L'ancien milieu de l'OL reste en effet sur une saison moyenne avec la Juventus Turin. Sa complémentarité avec Busquets et De Jong, qui ont pour le moment la confiance de Koeman, laisse surtout songeur alors que les trois ont des profils techniques assez proches. Pire, il est à l'heure actuelle difficile d'imaginer quel manque Pjanic va vraiment combler dans cette équipe catalane. Mais le Bosnien n'est pas un joueur comme les autres. Et il a à cœur de se relancer avec ce nouveau défi alléchant. A lui de saisir l'occasion quand elle se présentera pour démontrer qu'il peut être le facteur X de ce Barça.

Qui pour succéder au Bayern ? Nos favoris à la victoire finale en Ligue des champions

Ligue des champions
Ronaldo et Morata sortent la Juve d'un mauvais pas
24/11/2020 À 21:55
Ligue des champions
Une large victoire et la qualif' : mission accomplie pour un Barça bis
24/11/2020 À 21:42