Couvre-feu, huis-clos et crève-coeur: les supporters de Marseille, décomposés, n'ont que des mots composés pour traduire leur "horrible" frustration de ne pas pouvoir chanter le grand retour de l'OM en Ligue des champions, mardi contre Manchester City. "C'est horrible!", s'étrangle Jean-Loup Vardan, un membre des MTP (Marseille Trop Puissant). "Ne pas aller au stade voir City et tous les autres matches, c'est horrible", répète ce supporter, présent à Munich pour l'apothéose de 1993, la victoire en Ligue des champions (1-0 contre l'AC Milan).

"Ça fait sept ans qu'on attend, déjà on se fait taper d'entrée par (Mathieu) Valbuena, et on ne peut pas aller au stade pour le retour en C1... Le foot devient insipide". Vardan fait allusion à la défaite d'entrée à l'Olympiakos Le Pirée mercredi (1-0), sur une passe décisive de l'ancien joueur de l'OM, dans le temps additionnel. Être privé de match lui "casse les c...", râle-t-il. "J'habite à côté du stade, en plus, rue Paradis, depuis l'enfance j'y vais à pied, j'ai vécu au rythme des klaxons de jour de match, des embouteillages, des voitures mal garées..."

Ligue des champions
“Une décision sportive” ; Tuchel s’explique sur l’absence de Di Maria face à Manchester United
HIER À 15:44

Florian Thauvin dans un Stade Vélodrome vide, lors du match opposant Marseille à Saint-Etienne, le 17 septembre 2020

Crédit: Getty Images

Amavi : "Ça me fait un petit peu chier"

Le boulevard Michelet risque d'être calme mardi soir, même si samedi 17 octobre, des fans sont venus accueillir le bus de l'équipe, au stade, avant la victoire contre Bordeaux (3-1). "Attendre sept ans, avoir vécu le zéro pointé (six défaites en phase de poules en 2013-2014, ndlr), retrouver enfin la Ligue des champions et ne pas pouvoir y retourner à cause d'une pandémie: c'est dur", synthétise Thierry Mode, membre du groupe des Ultras. "Le 12e homme manque aux joueurs, on le voit dans les matches, il leur permettrait de se transcender", poursuit celui que tout Marseille appelle "Titi".

Jouer encore devant un stade vide, "excusez moi, mais ça me fait un petit peu chier", confirme le latéral gauche Jordan Amavi. "C'est Marseille, on connaît la ferveur de nos supporters, déjà en championnat c'est pénible, mais en Ligue des champions, ça gâche un peu le plaisir, c'est dommage..." C'est même "catastrophique en regard de l'histoire européenne de l'OM", estime Titi, "et du manque à gagner pour le club. On aurait joué trois fois à guichets fermés, il y aurait eu une ambiance de feu, comme pour Leipzig (5-2 en quarts de C3, en 2018) ou Salzbourg (2-0)".

Cette demie contre le club autrichien en Ligue Europa reste la dernière rencontre européenne que les bouillants groupes de supporters aient vue. Frappé la saison suivante d'un huis-clos total contre Francfort, puis les deux virages fermés aux deux matches suivants, le rugissement du Vélodrome n'a plus retenti en Coupe d'Europe depuis ce 26 avril 2018. Même en virtuel, il est difficile de voir le match, retransmis sur des chaînes payantes.

Le stade Vélodrome de Marseille.

Crédit: Getty Images

"Ni chez les potes ni au bar"

Bastien Cordo, recruteur arpentant les stades de la région pour voir des matches de jeunes, va dormir chez un ami pour voir le match. "Ça fait mal au coeur, ça rajoute un peu plus de sinistrose à la situation du pays", regrette cet abonné - quand le stade est ouvert - du virage Nord. OM - City "pourrait te filer la banane, avec tes potes, une de ces belles soirées du mardi ou du mercredi comme il n'y en a pas eu depuis sept ans", ajoute Cordo.

Il ressent "beaucoup de frustration" à se dire "qu'en plus on ne peut pas les aider, ils vont jouer contre plus forts, que la folie du Vélodrome peut leur apporter quelque chose dans les temps faibles". Tous les foyers n'ont pas l'abonnement nécessaire à RMC ou à Téléfoot, et pire encore: à cause du couvre-feu de 21h00 "on ne peut même pas aller, ni chez les potes, ni au bar, pour voir le match", peste Thierry Suavé, un habitué de la tribune Ganay.

Lorient - OM samedi (0-1), il a pu "le voir chez un pote, et rentrer avant le couvre-feu. C'est même interdit de voir le match avec les copains, même devant la télé on ne peut pas partager ça en faisant un petit 'kop' à la maison", se désole-t-il. Horrible jusqu'au bout...

Ligue des champions
"En Angleterre, on parle du 'supersub' Giroud mais quand il est titulaire…"
03/12/2020 À 10:01
Ligue des champions
Incroyable Giroud, les 13 ans de CR7, capitaine par défaut : les tops et flops
03/12/2020 À 09:52