Manchester United n’a décidément pas de suite dans les idées. Très solides depuis le début de leur campagne en Ligue des Champions - avec deux victoires en deux matches face au Paris Saint-Germain et Leipzig - les Red Devils sont tombés sur un os appelé Basaksehir ce mercredi. Portés par un Demba Ba en grande forme et surtout buteur, les Turcs se sont logiquement imposés (2-1) malgré la réduction du score d’Anthony Martial en fin de première période. Au classement l’équipe d’Ole Gunnar Solskjaer conserve tout de même la première place du groupe H tandis que les Stambouliotes rejoignent provisoirement Paris et Leipzig avec trois points au compteur.

Ligue des champions
Le progrès, l'arme avec laquelle Rashford compte se mettre à hauteur de Mbappé
IL Y A 13 HEURES

Pour sa première campagne européenne, Basaksehir ne pouvait sans doute pas rêver mieux que de s’offrir le scalp d’un grand d’Europe. Et les Turcs ont trouvé leur proie idéale face à Manchester United, qui a toujours perdu en déplacement à Istanbul dans son histoire européenne (deux défaites face à Galatasaray et Fenerbahçe en 2012 et 2016).

Demba Ba n’a rien perdu

Privés de Paul Pogba et Edinson Cavani, tous deux volontairement laissés sur le banc par Ole Gunnar Solskjaer, les Mancuniens ont eu toutes les peines du monde à se montrer dangereux. Malgré une possession largement en leur faveur, les coéquipiers de Bruno Fernandes, décevant ce mercredi, se sont rapidement faits punir sur une erreur défensive grotesque. Laissé complètement seul par la totalité du onze mancunien dans la moitié de terrain adverse, Demba Ba a profité d’un long ballon de contre-attaque pour filer au but et ouvrir le score (1-0, 12e). A 35 ans, l'ancien de Chelsea en a profité pour devenir le deuxième joueur africain le plus âgé à inscrire un but en Ligue des Champions après Didier Drogba.

Demba Ba buteur avec Basaksehir face à Manchester United en Ligue des champions

Crédit: Getty Images

On aurait pu croire à un sursaut d’orgueil des Mancuniens après ce but mais au contraire, ce sont bien les Turcs qui se sont montrés les plus entreprenants en première période. En panne d’inspiration, dominés dans les duels, les Red Devils ont subi les assauts des joueurs d’Okan Buruk jusqu’à ce qu’Edin Visca ne double logiquement la mise (2-0, 40e) avant la pause. L’international bosnien a parfaitement repris un centre de Deniz Turuc côté gauche, après un ballon très intelligemment laissé filer par Demba Ba, pour s’offrir son quatrième but de la saison avec Basaksehir.

Le coaching d’Ole-Gunnar Solskjaer en seconde période, marqué par les entrées successives de Paul Pogba, Mason Greenwwod ou encore Edinson Cavani, n’a rien changé à la stérilité du jeu mancunien. Jamais les Anglais n’auront montré de signes de rébellion dans ce match, face à un adversaire sérieux mais pourtant largement à leur portée. Appliqués défensivement les Turcs ont parfaitement su gérer leur avance au score malgré une frayeur en toute fin de match. Harry Maguire - en grande difficulté ce mercredi aux côtés d’un Axel Tuanzebe sorti à la pause - a bien cru offrir l’égalisation à Manchester mais sa tête n’a pas franchi la ligne de but (90e+1).

Trois équipes à trois points

Forts de deux buts inscrits pour trois tirs cadrés Basaksehir peut célébrer dignement sa première victoire en C1. Les Stambouliotes se relancent même complètement dans le groupe H où la lutte pour la qualification en huitièmes de finale s’annonce très serrée. Avant le match PSG-Lepizig de ce soir trois équipes se partagent la deuxième place avec trois points. De son côté Manchester United devra vite se ressaisir avant un déplacement périlleux à Everton ce samedi.

Ligue des champions
Thiago Silva parti, le PSG a lancé l'opération portes ouvertes
IL Y A 14 HEURES
Ligue des champions
Paris, rêve ou cauchemar : tout se joue à Old Trafford
IL Y A 14 HEURES