Après chaque après-match la déprime, ou presque. Antoine Griezmann vit un début de saison chaotique au FC Barcelone et ses neuf petites minutes face au Real Madrid samedi n'ont fait que confirmer son déclassement aux yeux de Ronald Koeman. Le Clasico lui a cependant, paradoxalement, offert un petit coin de ciel bleu. La blessure de Philippe Coutinho est malheureuse pour le Barça mais elle peut permettre à Griezmann d'avoir sa chance ce mercredi dans le choc face à la Juventus Turin. Si tel était le cas, il y jouera sans doute une partie de son avenir proche tant il semble ne pas avoir le droit à l'erreur en Catalogne.

Si les informations de La Cuatro sont exactes, Philippe Coutinho devrait être absent environ trois semaines. Avec un calendrier chargé en ce moment, le Brésilien manquerait quatre matches. Autant d'occasions où il manquera à Ronald Koeman qui comptait énormément sur lui depuis le début de saison et qui était récompensé en retour (2 buts et 2 passes décisives). Autant de rencontres aussi où le technicien batave n'aura d'autre choix que de mettre un joueur dans cette position de soutien à Lionel Messi. Une position rêvée pour Antoine Griezmann.

Liga
Une chance pour Griezmann ? Coutinho blessé à la cuisse gauche
25/10/2020 À 13:08

Au revoir l'aile droite, bonjour l'axe ?

Jamais en 2020/2021 et à de très rares occasions en 2019/2020 (trois fois en fait), Griezmann a pu évoluer à son poste de prédilection en Catalogne. A gauche la saison dernière, à droite maintenant, Griezmann est étranger au jeu du Barça. Parce que celui-ci se passe principalement à gauche et que, n'étant pas ailier de formation, il n'est pas le pendant dont le Barça aurait bien besoin.

Une statistique suffit à comprendre l'isolement et son inutilité pour le Barça quand il joue à droite : lors des trois matches qu'il a disputés à ce poste, contre Villarreal, le Celta Vigo et Séville, il a touché, en moyenne 27 ballons quand Trincao aligné face à Ferencvaros en a joué 61 et Pedri, à droite face au Real, 50.

La palette : Comment Griezmann est devenu remplaçant indiscutable au Barça

Selon Sport, Ronald Koeman devrait aligner Griezmann en compagnie des intouchables Fati et Messi face à la Juventus Turin. Le dernier poste se jouera entre Trincao, Pedri et Dembélé, plus sûrement entre les deux premiers. Pour "Grizou", ce choix sera d'importance. Si Trincao est préféré à Pedri, Griezmann aura de fortes chances d'évoluer dans l'axe alors que le jeune espagnol peut jouer, et briller, en meneur de jeu.

Performances majuscules attendues

Face au Real, il a d'ailleurs profité de l'offensif Sergino Dest pour se recentrer et participer au jeu. Chose moins facile à faire quand Sergi Roberto est titulaire… ce qui devrait être le cas contre Turin puisque Koeman voudrait faire reposer Jordi Alba selon Sport et ainsi aligner Dest à gauche.

Reste la question de l'état d'esprit d'Antoine Griezmann et de ses coéquipiers. Qu'elle soit imputable à l'international français, à ses partenaires, à ses coachs, à la direction, à son choix initial, la situation de "Grizou" ne pourra évoluer sans sursaut d'orgueil et performance majuscule. En difficulté en championnat, le Barça a parfaitement entamé la Ligue des champions… sans Griezmann. Ce que n'avaient pas manqué de noter les fans blaugranas.

Fati, celui que personne n'avait vu venir, est-il le successeur désigné de Messi ?

Ronald Koeman, toujours plus agacé par les questions autour de son joueur, avait semblé vouloir l'aider en arrivant en Catalogne. Force est de constater que ce n'est pas le cas. Et si les résultats lui donnaient raison à la reprise, les atermoiements actuels du Barça, couplés donc à la blessure de Coutinho, pourraient lui donner envie de relancer Griezmann. Le Français se trouvera alors dans une drôle de situation : être celui qui peut (doit ?) aider les Catalans à retrouver des couleurs et du liant offensif tout en sachant qu'il sera le premier pointé du doigt si ça ne marche pas.

Et comment pourrait-il en être autrement ? Lors du dernier rassemblement de l'équipe de France, Griezmann s'était attiré les foudres de Koeman en avançant que Didier Deschamps le mettait dans les meilleures dispositions possibles, à savoir dans l'axe. Puisqu'il va hériter du poste qu'il réclame au Barça, Antoine Griezmann va devoir être bon, sans quoi ses déclarations lui reviendront comme un boomerang. En clair, il n'aura plus d'excuse.

Pourquoi le Barça ne sort plus de Xavi ni d'Iniesta ? "Il faut attendre que le club soit en ruines"

Ligue des champions
Joker Braithwaite, zéro de l’OM et disette de Mbappé : les tops et flops
26/11/2020 À 12:05
Ligue des champions
Tuchel, mémoire courte et longue agonie
26/11/2020 À 07:08