Le PSG a rempli sa mission et lance enfin sa campagne européenne. Battus à domicile par Manchester United lors de la première journée (1-2), les Parisiens ont redressé le tir en allant s'imposer sur la pelouse de Basaksehir dans le gropupe H (0-2). Un doublé de Moise Kean (64e et 79e) a permis aux hommes de Thomas Tuchel de venir à bout de Stambouliotes accrocheurs alors que Neymar est sorti sur blessure en première période. Paris se replace avant le duel entre Mancuniens et Leipzig (21 heures).

Ligue 1
Une minute de silence en hommage à Maradona avant PSG-Bordeaux
IL Y A 19 HEURES

Avec, de nouveau, Danilo en défense centrale et Marquinhos au milieu de terrain, les Parisiens ont voulu prendre les choses en mains face aux champions de Turquie qui découvrent la compétition. Ils ont tout de suite cherché à pousser, notamment en passant sur la gauche où Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé ont fait parler leur faculté de percusssion. Les joueurs de Basaksehir ont pourtant répondu grâce à leur jeu direct s'appuyant sur la puissance de leur avant-centre Enzo Crivelli mais aussi sur la qualité technique d'Edin Visca et Irfan Kahveci, qui ont profité des espaces dans le camp de visiteurs de nouveau souvent coupés en deux.

47 tirs concédés en trois matches : "Indigne des ambitions parisiennes"

La rapide blessure aux adducteurs de Neymar et le flottement qui a précédé sa sortie ont un peu plus perturbé les hommes de Tuchel. Le Brésilien a voulu forcer pendant huit minutes avant de céder sa place à Pablo Sarabia (27e) et les Turcs en ont profité pour intensifier la pression dans la surface de Keylor Navas, qui a dû repousser le puissant tir croisé de l'ancien Lyonnais Rafael (26e). Le PSG est ensuite reparti de l'avant mais Angel Di Maria et Kylian Mbappé ont manqué la cible (33e et 37e).

Kean débloque la situation

Saignants en attaque dans cette rencontre disputée où le ballon a peu circulé au milieu de terrain, les Parisiens ont encore péché au niveau de la précision et de la finition dès le retour des vestiaires, quand Sarabia n'a pas cadré sa reprise au point de penalty après avoir lancé un contre bien relayé par Mbappé (46e). Les Turcs ont répondu par l'intermédiaire de l'excellent international bosnien Visca qui a obligé Danilo à intervenir de justesse (52e) puis Navas à se détendre (57e).

Sans jamais réussir à imposer leur maîtrise technique, les visiteurs ont fini par trouver la solution peu après l'heure de jeu sur coup de pied arrêté avec un corner sur la gauche frappé par Mbappé et repris parfaitement d'une petite tête décroisée par Kean (1-0, 64e). Cela n'a cependant pas changé la physionomie d'une rencontre avec un ballon filant d'une surface à l'autre et deux équipes se rendant coup pour coup.

Décisif ce mecredi, Navas a tenu bon devant Turuc (71e). Le gardien stambouliote Gunok, lui, a encore craqué devant Kean, réactif et adroit aux six mètres pour conclure une offensive lancée par Sarabia sur la droite et relayée par Mbappé devant la cage adverse (0-2, 79e). Si l'international français a enchaîné un septième match de C1 sans trouver le chemin des filets en 2020, il s'est montré très actif et a signé deux passes décisives pour son coéquipier italien. Tout n'est pas encore parfait pour les vice-champions d'Europe, qui devront certainement faire sans Neymar dans les prochaines semaines, mais ils ont su se remettre sur le droit chemin.

Ligue des champions
Tuchel, mémoire courte et longue agonie
IL Y A UN JOUR
Ligue des champions
Les notes des Parisiens : Marquinhos en patron, Diallo en employé modèle
25/11/2020 À 00:03