Le Real miraculé. Menés 2-0, suite à un doublé du Français Marcus Thuram, jusqu’à la 87e minute, Zinédine Zidane et ses hommes sont venus obtenir un point du nul mérité sur le gong, grâce à des réalisations de Karim Benzema et Casemiro (2-2). Si, avec un point en deux journées, les Merengues pointent toujours en dernière place du groupe B, ils évitent une nouvelle déception et gardent toutes leurs chances de qualification.

Liga
Carvajal blessé et absent contre Alaves
IL Y A 11 HEURES

Non, le Real ne lâche rien, et c’est toujours quand on le croit sur le point de sombrer que le club aux 13 coupes aux grandes oreilles réagit. Dos au mur ce week-end après deux défaites de suite, la Maison Blanche a remporté le Clasico au Camp Nou (1-3). Rebelote ce soir, lorsque l’équipe de Sergio Ramos, menée jusqu’à la dernière minute, se rapprochant d’une deuxième défaite en autant de matches de C1 cette saison et d’un quatrième revers dans la compétition, est finalement venue obtenir le point de l’espoir.

Forcément, c’est Benzema

Avec seulement trois points de retard sur le premier à 4 matches de la fin de la phase de groupe, les Madrilènes restent en vie, récompensés après une partie qu’ils auront dominé, mais où ils ont été giflé et punis pour leur manque d’efficacité par le duo français du Borussia Mönchengladbach, Alassane Pléa et Thuram. Alors que leur équipe a passé la plupart de son match dans son camp, recroquevillée et jouant les contres, les anciens de Nice et de Guingamp ont fait preuve d’une réussite insolente pour permettre à leur formation de mener.

D’abord, sur l’une des premières incursions des Allemands dans la surface adverse, où, sur une passe magnifique de Pléa, Thuram a marqué sur la première frappe du match des joueurs de Marco Rose (1-0, 33e). Puis, dans une deuxième période où le Real a multiplié les centres mal ajustés, c’est suite à une reprise de Pléa, repoussée par Thibaut Courtois, que Thuram, dans les six mètres, a poussé le ballon au fond des filets et le Real dans les cordes (2-0, 58e).

A ce moment-là, les champions d’Espagne en titre avaient des maux de tête et toujours aussi peu de raisons de penser ramener le moindre point du Borussia-Park. Surtout alors que Courtois a dû s’employer pour remporter son duel face à Pléa (61e), avant que Lars Stindl ne croise trop sa frappe d’un chouïa (66e). Les "Poulains" venaient de manquer deux occasions de tuer le match, et ils s’en sont mordu les doigts ensuite.

Car, alors que les Espagnols ont continué de se ruer à l’attaque, tirant en tout 21 fois au but, ils ont fini par trouver la cible au bout du suspense, par leur indispensable attaquant français. Alors que Vinicius Junior a tout raté, qu’Eden Hazard revient à peine de blessure, Benzema était bien présent pour reprendre parfaitement du gauche une remise de Casemiro (2-1, 87e).

Son 65e but en Ligue des champions. Puis c’est le Brésilien qui a délivré les siens au bout du temps additionnel, également à bout portant sur une remise de Ramos (2-2, 90e+3). Un but qui vaut cher pour les Madrilènes. Mais ils sont toujours sans victoire en C1 et devront désormais faire un sans-faute face à l’Inter pour espérer ne pas sortir dès la phase de poule pour la première fois de leur histoire.

Ligue des champions
L'opération parfaite du Real
25/11/2020 À 21:44
Ligue des champions
Mönchengladbach pulvérise encore le Shakhtar, Thuram muet
25/11/2020 À 19:50