Dominer n'est pas gagner. Si Liverpool l'avait oublié, le résultat du quart de finale retour de Ligue des champions disputé mercredi soir face au Real Madrid s'est chargé de le lui rappeler (0-0). Capables de s'offrir une multitude d'occasions sans parvenir à en convertir une seule, les hommes de Jürgen Klopp ont concédé un nul synonyme d'élimination, une semaine après avoir été battus à Madrid (3-1). Pour Zinedine Zidane et ses joueurs, ce résultat est synonyme de retour en demi-finale, trois ans après leur dernière accession à ce stade de la compétition.
Soucieux de prendre le match par le bon bout, les Reds ont tout de suite mis le pied sur l’accélérateur. Dès la deuxième minute de jeu, Mohamed Salah s'est ainsi procuré une occasion en or, finalement vendangée face à Thibaut Courtois. Le portier du Real Madrid qui a de nouveau sorti le grand jeu dix minutes plus tard en allant claquer une frappe de James Milner qui filait en lucarne (11e). Volontaires, mais en manque total de réussite, les Reds ont continué à pousser sans succès, lorsque sur un contre solitaire, Karim Benzema a bien failli les surprendre. Heureusement pour les Anglais, le tir du Madrilène, légèrement dévié, a échoué sur le poteau (20e).
Ligue des champions
Du triste Noël à la finale de C1 : Tuchel, le pied de nez d'un tacticien
IL Y A UN JOUR

"On parle des grognards du Real, c'est un peu vite oublier Courtois"

Quinze tirs, aucune but : Liverpool était impuissant

Leur souffle repris, les pensionnaires d'Anfield ont remis la machine en marche. Sans plus de réussite. Mohamed Salah (41e) et Georginio Wijnaldum (42e) manquaient deux opportunités en or. De quoi rejoindre les vestiaires sans avoir pu réduire l'écart au score cumulé. Face à des Madrilènes relativement sereins (avec 56% de duels gagnés) et toujours bien organisés malgré les vagues rouges subies, la seconde période ne présumait rien de très positif pour les locaux. Un sentiment confirmé quarante-cinq minutes plus tard puisque malgré leurs quinze tirs tentés (deux fois plus que le Real), les vainqueurs de la Ligue des champions 2019 ont quitté la compétition la tête basse.
Fin de cycle ou pas, Liverpool a perdu ce petit quelque chose qui lui avait permis deux ans plus tôt de se sortir de situations autrement plus compliquées. Également diminuée par une défense amputée de nombreux cadres, l'équipe de Jürgen Klopp n'avait pas les armes suffisantes pour lutter face à un Real aussi expérimenté. Pour les Merengue bien sûr, cette soirée est autrement plus joyeuse. Bien que n'ayant pas marqué à Anfield, les Madrilènes ont montré une solidité à toute épreuve et une capacité à encaisser qui promet bien du plaisir à leurs futurs adversaires.
Un adversaire qui est déjà connu puisqu'en demi-finale, c'est le Chelsea de Thomas Tuchel qui viendra se frotter à la rugosité madrilène. Ce sera une première entre les deux clubs en Ligue des champions. Pour une équipe que beaucoup voyaient hors-course dans toutes les compétitions, alors que la mi-saison était à peine atteinte, le Real Madrid est un mort bien vivant. Deuxième de Liga à un point de l'Atlético de Madrid et demi-finaliste de la Ligue des champions, la troupe de Zinedine Zidane n'a pas dit son dernier mot. Loin s'en faut.

Un doublé Liga - C1 ? "Il reste un dernier frein à lever pour le Real"

Ligue des champions
Thiago Silva : "Le PSG a fait le choix de me laisser partir et de dégager Tuchel"
IL Y A UN JOUR
Ligue des champions
L’antisèche : la victoire de Tuchel, la défaite de Zidane
HIER À 22:01