Le Real Madrid a un peu plus qu'un pied dans le dernier carré de la Ligue des Champions. Grâce, notamment, à un doublé de Vinicius Junior, les hommes de Zinédine Zidane ont pris une sacrée option pour la qualification, au détriment d’une équipe de Liverpool qui n’a disputé qu’une seule période sur les deux (3-1). En attendant le match retour, les Merengue peuvent dès à présent se projeter sereinement sur le choc face au FC Barcelone en championnat tandis que le but de Mohamed Salah constitue un bien maigre motif d’espoir pour les Reds.
Ligue des champions
L’antisèche : Si, en plus, Vinicius et Asensio deviennent décisifs…
06/04/2021 À 21:44
Dire que le Real Madrid n’a même pas eu besoin d’être flamboyant… Et dire que Karim Benzema n’a même pas eu besoin de faire des miracles pour battre ce Liverpool bien trop apathique, durant 45 minutes au moins, pour rêver plus. Il y avait pourtant un coup à jouer face au club espagnol, qui devait composer avec une charnière centrale décimée (Sergio Ramos blessé, Raphaël Varane positif au Covid-19). Finalement, c’est plutôt la défense des Reds qui s’est montrée trop généreuse avec les Merengue, qui n’en demandaient pas tant dans ce choc à quasi sens unique.

Liverpool à deux visages

Elle s’est d’abord faite avoir sur une longue transversale de Toni Kroos en direction de Vinicius Junior, qui a fait parler sa vitesse puis a fait preuve de sang froid face à Alisson Becker pour ouvrir le score (1-0, 27e). C’est ensuite Trent Alexander-Arnold qui s’est troué en remettant un ballon dans l’axe, alors transformé en passe décisive pour Marco Asensio, lui-aussi impeccable dans le dernier geste (2-0, 36e). Abandonné par son arrière garde, Liverpool n’était pas à la fête non plus devant, avec zéro tir à signaler avant la pause.

Zidane a encore eu tout bon : "Sa capacité à sublimer ses leaders est bluffante"

Au retour des vestiaires, on pourra affirmer que le discours de Jürgen Klopp a porté, un peu, ses fruits. Tout du moins il a permis aux Reds de réduire l'écart, certes avec réussite, grâce à Mohamed Salah, qui traînait dans la surface (2-1, 51e). On aurait pu penser que Liverpool allait revenir dans le match, après une triste première période. Il y a eu du mieux, mais ce fut insuffisant pour répondre à la réussite insolente de Vinicius, qui s’est offert un doublé en profitant d’un caviar de Luka Modric (3-1, 65e). À force de courir après le score, les Anglais se sont pris les pieds dans le tapis et n'ont jamais eu les armes pour riposter efficacement.
À l’arrivée, le remake de la finale de l’édition 2018 de la Ligue des Champions, qui avait sacré le Real Madrid un an avant Liverpool, accouche du même vainqueur. Il restera un match retour à Anfield, où les Reds devront faire vivre un enfer aux Merengue pour croire en leurs chances. Soit exactement tout l’inverse du visage qu’ils ont montré à l’Estadio Alfredo di Stefano.
Ligue 1
200 millions d'euros : l'improbable pactole du Real pour Mbappé
30/07/2021 À 12:03
Premier League
Après dix ans au Real, Varane relève le défi MU
27/07/2021 À 18:19