Il y avait du beau monde sur le plateau de Sky Italia pour débriefer la victoire de Manchester City face au PSG mercredi au Parc des Princes. En grands connaisseurs du ballon rond, Fabio Capello, Alessandro Del Piero ou encore Esteban Cambiasso ont pu échanger avec Josep Guardiola sur la tactique mise en place par l'entraîneur du club anglais pour faire tomber celui de la capitale. Le technicien catalan n'a pas hésité à livrer son plan de bataille. Il avait parfaitement étudié son adversaire, si brillant en huitième de finale face au Barça (1-4, 1-1), puis en quart contre le Bayern (2-3, 0-1).
Guardiola avait une idée fixe : priver le PSG d'espaces pour neutraliser Neymar et Kylian Mbappé. "On devait absolument bloquer le match et baisser le rythme, a-t-il expliqué. Si tu joues un match à visage ouvert face à Neymar et Kylian Mbappé, ils te tuent. On l'a vu contre le Bayern." Et l'entraîneur mancunien d'ajouter sans la moindre concession : "Il sont 10 000 fois plus forts que nous avec des espaces."

"Pochettino a fait du Tuchel et plombé le PSG"

Ligue des champions
Les notes de City : Cancelo dépassé, De Bruyne fondamental
28/04/2021 À 22:21

"Neymar et Mbappé, ils te tuent en contre"

Son système sans véritable attaquant de pointe entre aussi dans ce cadre. Même si cela prive Manchester City d'un buteur pour exploiter les phases de possession des Mancuniens dans le camp adverse. L'enjeu est ailleurs. Surtout face à une équipe comme le PSG. "Si un attaquant me manque ? Oui, oui, parfois, a-t-il avoué. Mais on a une manière de jouer. Avec Neymar et Mbappé en face, ils te tuent en contre. Ce sont des tueurs. On connaît le potentiel offensif du PSG."
Son plan a fonctionné. Kylian Mbappé, parfaitement cadré et confronté à la vitesse de Kyle Walker, n'a jamais pu se trouver dans les situations de jeu qu'il affectionne. Et Neymar, malgré quelques éclairs en première période, a subi le même sort. Mais malgré tout, Manchester City était mené au terme d'une première période où son entraîneur semblait battu tactiquement par Mauricio Pochettino, son homologue du PSG.

L'ajustement de Guardiola, la disparition de Verratti et Neymar : comment Paris a sombré

Le tour de force de Guardiola, c'est d'avoir réussi à inverser la tendance pendant la pause. Son discours à la mi-temps s'est avéré salvateur. "Ce que j'ai dit à mes joueurs à la mi-temps ? On ne jouait pas avec l'esprit libéré, a-t-il reconnu. C'est une demie de C1. Tu penses à chaque détail. Au retour, on ira en finale si on est l'équipe de la seconde période. Si c'est celle de la première, alors tout est possible." Le PSG sait déjà laquelle il préfère affronter pour tenter l'exploit à l'Etihad mardi prochain.
Premier League
Le footballeur le plus cher d'Angleterre : Grealish rejoint City pour 117 millions d'euros
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
Le PSG est prévenu, Manchester United réclame au moins 75 millions pour Pogba
03/08/2021 À 17:05