Steve Mandanda : 5

Il s’impose sur une frappe lointaine de Salisu, puis de nouveau face au latéral portugais sur corner, avant que ce dernier ne vienne conclure dans un second temps. Il est tout proche de stopper le penalty d’Oliveira.

Ligue des champions
13 défaites de suite dans la compétition : le triste record de l'OM
25/11/2020 À 21:51
  • En bref : Encore une soirée frustrante.

Mandanda, proche de repousser le penalty d'Oliveira

Crédit: Getty Images

Hiroki Sakai : 3

Il est fautif sur le coup franc qui a démarré la séquence amenant le premier but. Offensivement, il a trop peu aidé Thauvin dans le couloir droit. Les montées de l’intenable Sanusi lui ont fait mal.

  • En bref : Trop neutre

Alvaro Gonzalez : 4

D’abord serein dans les relances, il a ensuite manqué de précision dans son jeu long. Il est moins réactif que Salisu sur l’ouverture du score, même s’il ne peut pas faire grand-chose. Peu d’interventions décisives sur l’ensemble de la rencontre.

  • En bref : Insuffisant pour compenser les faiblesses de Balerdi.

Leonardo Balerdi : 2

Alors que Caleta-Car était attendu, c’est lui qui a démarré. Et il s’est manqué dans les grandes largeurs. Une relance plein axe puis un carton avant la demi-heure de jeu après un mauvais contrôle : l’Argentins s’est vite mis en difficulté. Sa faute sur Marega, synonyme d’exclusion et de penalty, a fini de l’enterrer.

  • En bref : Une soirée cauchemardesque.

Jordan Amavi : 4

Il est encore coupable de plusieurs imprécisions et la touche qui amène le penalty est jouée de son côté. Au moins, le latéral gauche de l’OM ne s’est pas caché, ayant le mérite de faire les efforts dans son couloir. Il a tenté d’offrir des solutions à Luis Henrique et son bon centre a débouché sur un poteau de Benedetto.

  • En bref : Beaucoup d’activité pour peu de résultat.

Valentin Rongier : 4

Dans le ton en première période en termes de pressing, il a su aérer le jeu par moments. Son jeu de passe est propre et quelques belles sorties de balle sont à mettre à son actif. Mais cela reste trop neutre dans l’ensemble.

  • En bref : Trop peu de risques pris.

Valentin Rongier lors de OM - FC Porto / Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Boubacar Kamara : 4

Il y a eu plusieurs bonnes interventions, sur Corona ou encore Oliveira. Quelques transversales bien senties, aussi. Mais Kamara a connu beaucoup trop de déchet dans ses transmissions. Averti au retour des vestiaires pour deux fautes de suite, il a été remplacé dès l’heure de jeu par Cuisance.

  • En bref : Une sentinelle aussi imprécise, c’est forcément pénalisant.

Morgan Sanson : 5

Il a symbolisé le début de match plein de caractère des siens, avec la qualité technique en plus. Très disponible dans son rôle de numéro 10, il s’est beaucoup montré dans la première demi-heure et a mal géré sa première occasion. Il a beaucoup moins pesé au retour des vestiaires, à l’exception d’une frappe écrasée. Remplacé par Nagatomo (78e).

  • En bref : Trop seul.

Florian Thauvin : 3

Son bon coup franc, déposé sur la tête de Germain, aurait pu tout changer. Mais le gaucher a connu du déchet sur ses autres coups de pied arrêtés. Surtout, il n’a jamais fait mal dans son couloir, étant incapable de percuter et trop rarement accompagné par Sakai. Remplacé par Aké (78e).

  • En bref : Avec ce Thauvin-là, l’OM ne peut pas espérer grand-chose à ce niveau.

Florian Thauvin lors de OM - FC Porto / Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Valère Germain : 4,5

Un bon décalage sur la première occasion marseillaise, une tête proche de faire mouche ensuite : celui qui a été préféré à Benedetto a bien exploité le peu de ballons qu’il a eu à se mettre sous la dent. Remplacé à la 59e par l’Argentin, qui a su créer plus de danger en moins de temps.

  • En bref : Sérieux mais pas flamboyant.

Luis Henrique : 3

Très timide dans son couloir gauche pour sa première titularisation, il n’a jamais fait la différence, à l’exception d’une talonnade bien sentie pour Amavi dans son dos. Après un enchaînement de percussions trop tendres, il a été remplacé avant l’heure de jeu par Payet (59e).

  • En bref : Pas au niveau.
Ligue des champions
Le cauchemar continue : un record de médiocrité et l’OM est déjà éliminé
25/11/2020 À 21:45
Ligue 1
Marseille, de mal en pis
IL Y A 15 HEURES