La Juventus Turin n'a pas eu à forcer son talent. Ce mercredi soir, les Bianconeri se sont largement imposés sur la pelouse de Ferencvaros (1-4), lors de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. A la Puskas Arena de Budapest, en Hongrie, Alvaro Morata a inscrit un nouveau doublé, après celui contre le Dynamo Kiev, alors que Paulo Dybala a également marqué et provoqué le csc de Lasha Dvali. En fin de rencontre, Franck Boli a fini par sauver l'honneur. Au classement du groupe G, et avec la victoire du FC Barcelone contre les Ukrainiens (2-1), la Vieille Dame reste deuxième, tandis que les Aigles verts sont derniers.

Ligue des champions
Le Barça poursuit son cavalier seul dans la douleur
04/11/2020 À 21:49

Après deux rencontres manquées en Ligue des champions, pour cause de coronavirus, Cristiano Ronaldo faisait enfin son grand retour dans le onze de départ de la Juventus Turin version C1. Le Portugais n'a d'ailleurs pas attendu bien longtemps avant de planter une première banderille (4e). S'il n'a pas marqué, le Madrilène s'est montré plus que précieux, faisant même preuve d'une belle entente, devant, avec Alvaro Morata.

La complicité CR7-Morata

Lors de l'ouverture du score, Juan Cuadrado a centré fort, depuis son côté droit et CR7, au premier poteau, a alors eu la présence d'esprit de laisser passer le ballon entre ses jambes, pour son coéquipier espagnol, qui n'a eu qu'à pousser le ballon dans le but vide (7e, 0-1). En seconde période, Ronaldo s'est, cette fois, mué en passeur décisif, pour Morata, auteur d'une belle frappe enroulée du pied droit (60e, 0-2). Entre-temps, le numéro 7 s'est démené pour tenter lui-même de marquer, mais son coup-franc n'a pas trompé la vigilance du portier adverse (47e) et sa frappe du pied droit était trop croisée (57e).

Alvaro Morata, double buteur avec la Juve ce mercredi

Crédit: Getty Images

Coaching gagnant pour Pirlo

Andrea Pirlo a alors décidé d'effectuer son coaching, faisant sortir Alvaro Morata pour Paulo Dybala. Un coaching gagnant. L'attaquant argentin n'a en effet pas attendu bien longtemps avant de s'illustrer, profitant surtout des erreurs adverses. Servi sur une passe en retrait de l'un de ses défenseurs, Denes Dibusz s'est fait surprendre par le rebond et l'avant-centre, en renard des surfaces, ne s'est pas fait prier pour marquer (73e, 0-3), avant de provoquer le but contre son camp de Lasha Dvali, sur une nouvelle incroyable bévue du gardien de but hongrois (81e, 0-4).

Dans le premier acte, Ferencvaros avait pourtant frappé plus de fois au but que son adversaire, sans parvenir à cadrer (7 contre 6). Wojciech Szczesny a été mis à contribution pour la toute première fois en fin de rencontre. Entré en cours de jeu, Franck Boli l'a d'abord sollicité (83e) avant de finir par sauver l'honneur (90e, 1-4).

Il faut remonter au mois de septembre 2016 pour voir la dernière fois que la Juventus Turin avait marqué quatre buts en Ligue des champions, avant de le faire ce mercredi. De bon augure, alors que les Bianconeri auront déjà l'occasion de se rapprocher encore un peu plus des huitièmes de finale de la compétition, contre Ferencvaros, le 24 novembre (21h).

Ligue des champions
Ronaldo-dépendante, Dybala en crise et projet jeunesse : La Juve de Pirlo, ça marche comment ?
IL Y A 14 HEURES
Serie A
Accrochée à Benevento, la Juve fait du surplace
28/11/2020 À 19:26