C'est le genre de rencontre qui laisse des traces. Humiliés 8-2 le 14 août 2020 par le Bayern Munich en quarts de finale de la dernière Ligue des champions, les joueurs du FC Barcelone auront toujours à l'esprit cette soirée dramatique. Et, forcément, à la veille d'accueillir les Munichois au Camp Nou pour tenter de laver l'affront un an plus tard, les souvenirs ont ressurgi au sein du groupe de Ronald Koeman, qui n'a pas caché que "des joueurs ont beaucoup souffert ce soir-là". Une chose est sûre : avec ce Barça-Bayern, cette première journée de C1 s'annonce déjà très spéciale.

"Ce match n'aura rien à voir avec celui de Lisbonne"

Liga
Agacé, Koeman s'embrouille : "Regardez l’équipe, les joueurs : on doit jouer au tiki-taki ?"
IL Y A 18 HEURES
D'abord parce que les Catalans ne veulent en aucun cas subir une nouvelle raclée. "On a la possibilité de changer cela, on peut faire mal au Bayern", a continué le tacticien catalan, pour motiver ses troupes, comme s'ils en avaient vraiment besoin. Côté allemand, la prudence est évidemment de mise. Et Manuel Neuer a tenu à ôter tout sentiment de supériorié à ses coéquipers : "Les deux équipes ont évolué et les entraîneurs ne sont plus les mêmes. Ce match n'aura rien à voir avec celui de Lisbonne, je m'attends à une partie serrée".
Mais aussi parce que depuis cet été, tout a changé pour Barcelone. Lionel Messi parti au Paris Saint-Germain, c'est une toute autre formation qui se présentera sur la pelouse du Camp Nou pour entamer sa première campagne européenne sans son maître à jouer de toujours. Alors, bien sûr, son absence laisse des traces, notamment pour Sergio Busquets, "resté en état de choc" depuis l'annonce du départ de son ami argentin. "Pour tout ce que représente Leo pour le Barça, pour ce qu'il représentait aussi pour moi et pour nos familles, ça a été des émotions difficiles à gérer", a continué le milieu barcelonais.

Nos favoris pour la Ligue des champions : Le PSG vraiment seul au monde ?

Un premier round décisif

Si les Catalans auront un premier vrai test sans Messi, son absence sera également déstabilisante pour les Munichois, qui ne savent pas à quoi s'attendre de ce Barça là. "Ils seront peut-être moins prévisible qu'avant, je pense qu'ils vont mieux jouer collectivement", a tenu à déclarer Manuel Neuer, appuyé par son entraîneur Julian Nagelsmann : "Leur jeu est devenu complètement différent. Ils n'ont plus la folie qu'apporte un Messi mais je ne dirais certainement pas qu'ils sont plus faibles qu'avant. S'ils sont devenus plus forts ? L'avenir nous le dira". Oui, ce premier round entre Barcelone et le Bayern Munich apportera bien des réponses lors de son dénouement.
De là à placer la formation victorieuse dans la peau du favori pour le titre ? Non, les deux entraîneurs sont formels. "Ce n'est qu'un premier match de Ligue des champions. L'an dernier, Chelsea l'a remporté alors qu'il ne faisait pas partie des deux ou trois favoris au départ", a rappelé Ronald Koeman. "Savoir qui est favori ou non est un sujet pour les médias, notre but à nous est de concrétiser nos idées sur le terrain", temporise son homologue allemand. Place au jeu.

Lewandowski

Crédit: Getty Images

Liga
Invaincu en Liga mais surtout pas guéri : le Barça à l'arrêt
HIER À 20:57
Liga
Koeman n'a "pas peur" concernant son avenir au Barça
19/09/2021 À 23:26