Seconde soirée européenne et même punition pour ce faible Barça ! Cette fois, ce n'est pas le grand Bayern qui a corrigé les Blaugrana mais Benfica, net vainqueur (3-0) à l'Estadio da Luz, mercredi soir. Darwin Nunez a vite ouvert le score (3e) avant de signer un doublé sur penalty (79e), Rafa Silva avait doublé la mise entre-temps (69e). Rien n'a fonctionné du côté des Blaugrana, bons derniers et en danger dans ce groupe E dominé par le Bayern qui a déroulé contre le Dynamo KIev (5-0). Benfica est deuxième avec 4 points.
Si Ronald Koeman avait choisi de renforcer sa défense centrale avec un 3-5-2, ses joueurs ne lui ont pas donné raison dans une entame de match complètement ratée. Il a fallu à peine trois minutes à Nunez, lancé sur la gauche, pour mettre en évidence les carences d'une arrière-garde catalane totalement passive et qui l'a regardé repiquer vers le coeur de la zone de vérité et tromper Marc-André Ter Stegen d'une petite frappe rasante au premier poteau (1-0).
Liga
Gare au trompe-l'œil : Le Barça ne va pas si mal, le Real ne va pas si bien
IL Y A 2 HEURES

"L’association la plus alléchante devant, c’est Mbappé-Messi"

Koeman a eu tout faux

Coupables sur cette ouverture du score, Eric Garcia et Gérard Piqué ont aussi vu Roman Yaremchuk revenir très vite à la charge dans l'axe et envoyer son tir sur le portier barcelonais (5e). Les visiteurs ont tout de même réagi grâce à l'inspiration et à l'activité de Pedri et Frenkie De Jong qui disputait sa 100e sous les couleurs barcelonaises. Le premier a lancé le second dans la surface adverse mais Luuk De Jong a loupé le coche avant de contrer la reprise de son coéquipier espagnol (10e). Le remuant duo a également manqué de précision dans ses tentatives (11e et 18e).
Dépassé et rapidement averti, Piqué a été remplacé très tôt par Pablo Gavi et Frenkie De Jong a dû se replacer en défense, ce qui a clairement nui à l'animation offensive barcelonaise face à des Lisboètes repliés dans leur camp. Les Aigles ont toutefois retrouvé des ambitions après la pause à l'image de Nicolas Otamendi dont la lourde frappe lointaine a été captée proprement par Ter Stegen (48e). Le portier allemand a, en revanche, pris un risque insensé en sortant très loin de sa surface devant Nunez qui l'a contourné avant de tirer vers le but vide mais sa frappe a fini sur le poteau (52e).

Toujours pas de tir cadré pour le Barça

Face à l'impuissance offensive de ses joueurs malgré une possession de balle favorable (60% à la pause, 58% au final), Koeman a décidé de lancer Nico Gonzalez, Coutinho et Fati pour mieux soutenir Memphis Depay (66e). Ces changements n'ont pas eu le temps de porter leurs fruits car Benfica a signé un second but quelques instants plus tard par l'intermédiaire de Rafa Silva, à l'affût au point de penalty après un tir de Joao Mario repoussé par Ter Stegen (2-0, 69e).

Verratti sentinelle, la trouvaille de Pochettino qui change tout

Encore sonnés, les Barcelonais ont ensuite concédé un penalty pour une main de Serginho Dest, droitier peu à l'aise au poste d'arrière gauche, sur une tête de Gilberto et Nunez l'a transformé en finesse pour corser l'addition (3-0, 79e). Le Barça a même fini le match à dix après l'expulsion d'Eric Garcia pour un second carton jaune (87e). Les Catalans auront bien décoché 8 tirs dans cette rencontre mais, comme face au Bayern, ils n'en ont cadré aucun.
La dernière victoire en Liga sur Levante (3-0) n'était qu'un leurre. Ce Barça est définitivement malade. Il n'avait plus perdu ses deux premiers matches de la saison en Coupe d'Europe depuis 49 ans et va devoir lutter pour espérer voir les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Avant cela, un bouillant choc contre l'Atlético se profile le week-end prochain.
Liga
Carnage en transition : comment Hazard peut se muer en facteur X du Clasico ?
HIER À 10:41
Ligue des champions
Un finish de feu et le Bayern fait voler Benfica en éclats
20/10/2021 À 20:54