Un match nul au goût de miracle pour Manchester United. Rapidement menés au score et en manque total d'idées avec le ballon, les Red Devils ont arraché le 1-1 grâce à un but du jeune Anthony Elanga, 19 ans, sur la pelouse de l'Atlético Madrid mercredi soir. Tout restera à faire du côté d'Old Trafford dans trois semaines, alors que la formation de Diego Simeone a laissé passer une grosse occasion de faire une première différence. Pour celle de Ralf Rangnick, il faudra changer beaucoup de choses.
On ne savait franchement pas comment Manchester United, si emprunté dans le jeu, en tel manque d'idées avec le ballon, pouvait marquer mercredi soir. Et puis, un jeune attaquant de 19 ans est entré. Anthony Elanga, déjà deux buts en Premier League cette saison, a profité d'un tacle raté de Reinildo Mandava sur une ouverture de Bruno Fernandes pour partir au but et battre Jan Oblak d'une frappe croisée un peu écrasée, mais tellement importante (1-1, 80e). De quoi sauver un match très pauvre côté anglais. Et ruiner le plan parfait de l'Atlético.
Liga
Une victoire dans le derby, et le Real poursuit son début de saison parfait
18/09/2022 À 20:57

Une tête plongeante pour faire chavirer le Wanda Metropolitano

Les Colchoneros avaient, avant cela, fait la différence d'entrée, sur une superbe tête plongeante de Joao Felix, servi par un magnifique centre de Renan Lodi (1-0, 7e). Le scénario parfait pour faire bloc ensuite. Sime Vrsaljko, aidé par Victor Lindelof, aurait pu faire le break juste avant la pause si la barre transversale n'en avait pas décidé autrement (45e). Et derrière, le scénario a légèrement tourné.
A la pause, Ralf Rangnick, pas forcément inspiré dans ses choix de départ à l'image de la titularisation de Lindelof comme… arrière droit, a choisi de passer du 4-2-3-1 au 4-3-3. Puis les entrées simultanées de Wan-Bissaka, Telles et Matic ont donné un petit coup de fouet à des Red Devils qui en avaient bien besoin. En face, l'Atlético a commencé à entrer dans la caricature et le conflit, plutôt que d'essayer de faire le break. A l'arrivée, le club espagnol n'aura cadré qu'une fois… mais touché deux fois la barre.

Griezmann si proche d'être le sauveur rojiblanco

Blessé depuis le 6 janvier et de retour à la compétition à un quart d'heure du terme, Antoine Griezmann aurait en effet pu être le héros de cette fin de rencontre. A l'affût sur un corner au second poteau, le Français a enroulé une frappe parfaite du gauche. Ou presque, puisqu'elle s'est écrasée sur la barre. De quoi offrir un dernier frisson au public du Wanda Metropolitano qui, si on le compare aux prestations des 22 acteurs et de l'arbitre – qui a multiplié les mauvaises décisions -, aura été le seul à être de haut niveau durant toute la rencontre. Old Trafford devra faire aussi bien, car United en aura bien besoin.
Liga
16-0 : Le Real se transforme en machine à la mi-temps
17/09/2022 À 21:50
Ligue Europa
Ronaldo et Sancho lancent la saison européenne de Man U
15/09/2022 À 18:36