Être à la hauteur ne suffit pas en Ligue des champions. Il faut aussi concrétiser ses bonnes impressions. Au risque sinon de prendre la porte trop tôt encore une fois. A l'issue de leur rencontre à Londres face à Tottenham, c'est ainsi un goût bien désagréable que les Marseillais avaient dans la bouche. Pour leur retour en Ligue des champions après une saison en C4, les Phocéens ont montré un visage digne de la C1 pendant de longues minutes. Avant de voir un fait de jeu tout bouleverser. "Le rouge change le match", a résumé sur Canal + Jordan Veretout. "Il y a de la frustration après la première mi-temps que l'on fait."
Pendant les 45 premières minutes, les joueurs d'Igor Tudor ont respecté à la lettre le plan de leur entraîneur. En jouant haut pour imposer un pressing constant, ils ont contrôlé la rencontre, concédant très peu d'occasions aux Spurs. "On est frustrés, remarque Valentin Rongier. A 11 contre 11, on faisait jeu égal, voire même on dominait la partie. Même à 10 contre 11, on aurait pu revenir avec un résultat. Mais on n'a pas su suffisamment rester concentrés pour ne pas encaisser de buts. Il y a énormément de regrets".
Ligue 1
Le choc Harit comme motivation : "On avait à cœur de le faire pour lui"
13/11/2022 À 23:25

Pas de Sanchez ni de Payet : "Il n'y a pas eu l'étincelle"

On n'a pas réussi à se créer beaucoup d'occasions
Si le score est au final sans appel avec deux buts encaissés sur les deux tirs cadrés de Tottenham, l'OM n'a pas démérité alors que le traumatisme de l'exercice calamiteux de la C1 2020-2021, terminé par cinq défaites en six matches, est encore dans tous les esprits sur la Canebière. Les Olympiens se sont rassurés en quelque sorte. "Bien sûr, on n'a pas gagné, on est déçu, moi aussi, mais l'équipe, ici, sur le terrain de Tottenham, a montré de la personnalité, une volonté de bien faire les choses, comme depuis le début de la saison. Ce n'est pas facile de venir ici et de dominer comme ça", a apprécié Igor Tudor. "On le savait qu'en jouant avec de l'intensité et en restant sérieux, on pouvait rivaliser avec ce type d'équipe", note Rongier, avant de lancer : "Après, ça fait zéro point. Et ce n'est pas suffisant."
Cette saison, l'OM ne veut pas uniquement passer en Ligue des champions. L'idée est d'exister, de gagner des matches. Mais pour cela, il faudra aussi se montrer un peu plus entreprenant offensivement. Car même pendant la première période, au cours de laquelle les Marseillais ont pu mettre leur tactique en place, ils ont manqué de créativité en l'absence d'Alexis Sanchez (suspendu) et de Dimitri Payet, resté sur le banc. "(En première période) on aurait pu être plus menaçant. A la pause, je leur ai dit d'essayer d'être plus dangereux, de mettre plus la balle dans la surface et de centrer davantage. Mais eux non plus ne sont pas venus dans notre surface", a remarqué Igor Tudor. "Tenter un peu plus. Mettre un peu plus de centres, amener des frappes", a de son côté concédé Rongier quand il a été interrogé par Canal sur ce qu'il manquait aux Marseillais.
La première période, qui s'inscrit dans la lignée du début de saison presque parfait sur le plan comptable en L1, laisse cependant penser qu'il y a un base pour la suite. "Le rouge nous a tués. Mais il y des choses positives. Il faudra qu'on continue de travailler", estime Rongier. "Faut continuer sur ce qu'on est en train de faire, abonde Veretout. On montre un beau visage depuis le début de la saison. Il va falloir continuer comme ça et dès samedi contre Lille". Avant enfin de concrétiser en Ligue des champions face à Francfort ?
Ligue 1
Les Monégasques sont en colère : "L'arbitre était pour Marseille"
13/11/2022 À 22:46
Ligue 1
90e+8 : Et l'OM est allé chercher la victoire
13/11/2022 À 21:44