Ça ne pouvait être que lui. Et ce geste ne pouvait venir que de lui. Alors que tous les yeux étaient tournés vers Erling Haaland lors de cette 2e journée de Ligue des champions, le Norvégien retrouvant son ancien club du Borussia Dortmund dans le groupe G avec sa nouvelle écurie, Manchester City, c’est lui qui, d’un geste fou, a donné la victoire aux siens face au BVB, à la 83e minute (2-1).
Sur un centre venu de la gauche de Joao Cancelo, l’homme aux désormais 26 buts en 21 matches de Ligue des champions s’est élevé au-dessus de Nico Schlotterbeck pour pousser le ballon au fond des filets… du pied gauche ! Une envolée extraordinaire, quoique peu académique, "zlatanesque", qui a offert la victoire aux siens. Pourtant, le défenseur du Borussia n’est pas le premier venu, du haut de son mètre 91.
Premier League
Un All-Star Game en Premier League ? Voici ce que cela pourrait donner
14/09/2022 À 21:14
Il doit être au moins à 2 mètres 40 du sol (sic) lorsqu’il touche la balle !
Mais il a dû s’incliner face à la géniale inspiration du joueur de 22 ans. "Au moment où il a marqué, je me suis dit : ‘Ah, c'est comme Johan Cruyff’", a avoué Pep Guardiola après la rencontre. Une référence à un but devenu mythique du Néerlandais sous les couleurs de Barcelone, en décembre 1973, lors d’une rencontre de championnat face à l’Atlético de Madrid, où, d’un geste effectivement similaire, il s’était envolé pour marquer, lui, du pied droit. "C’est une façon fantastique de finir, s’est enthousiasmé, Dion Dublin, ex-international anglais, au micro de la BBC. Il doit être au moins à 2 mètres 40 du sol (sic) lorsqu’il touche la balle", s’est extasié l’ancien joueur de Manchester United.

L'un des buts mythiques de Johan Cruyff avec le FC Barcelone. C'est la première image qui est venue à Pep Guardiola après le but de Haaland.

Crédit: From Official Website

Qui est allé plus loin pour détailler ce chef d’œuvre : "N’importe quel autre joueur aurait tenté de frapper avec son pied droit, de volée, mais Haaland est parti avec son pied gauche. Il a utilisé le bon pied, puisque le ballon a fini au fond ! C’est un gaucher et, souvent, vous allez faire un geste peu académique avec votre bon pied, ce qui laisse penser que c’est difficile, mais vous êtes plus confortable parce que c’est votre pied fort", a raconté l’ancien attaquant.

13e but en 9 matches pour City

Sur son geste, le principal intéressé ne s’est pas épanché à la fin de la rencontre, commentant simplement, sur BT Sport : "C’était un bon centre de Cancelo". Celui qui en est déjà à 13 réalisations en seulement 9 apparitions pour Manchester City avait pourtant été serré de près toute la soirée par ses anciens coéquipiers : "Ils ne m’ont pas arrêté puisque j’ai marqué, s’est réjoui le fils d’Alf-Inge. Ils ont bien joué, j’étais presque sûr qu’ils allaient me suivre de près tout le match puisqu’Edin (Terzic, le coach de Dortmund, NDLR) me connaît très bien".

Toute l'Europe le voulait, Leipzig l'a eu : voici Sesko, le nouvel Haaland

Le tacticien des Jaune et Noir n’est pas le seul, loin de là et une fois de plus, après cette merveille, Haaland accapare l’attention du monde du ballon rond tout entier. "Das unglaubliche Haaland-Ding", "L'incroyable ‘chose’ de Haaland", ont ainsi titré nos confrères d’outre-Rhin Bild, après le match, photo du geste du Norvégien à l’appui. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung, lui, reprend la même illustration, avec cette citation de Mats Hummels, son adversaire du soir, dithyrambique après la partie : "Erling Haaland est juste Erling Haaland".
J’ai de grandes jambes et je saute bien
Le journal allemand rapporte ce commentaire du Norvégien, toujours aussi peu prolixe quant à son but : "J’ai de grandes jambes et je saute bien". Pour BT Sport, il s’est montré un peu plus bavard, mais seulement quant au résultat de son équipe : "A la fin, nous avons montré qui nous sommes. C’est comme cela qu’on veut jouer", a-t-il apprécié après ce match où il a crucifié son ancienne équipe, 123 jours après sa dernière réalisation pour le BVB. "Je suis fier de ces 25 dernière minutes, c’est une victoire très importante", s’est félicité le sérial buteur, alors que sa formation était menée depuis la 56e minute, avant cette fin de rencontre totalement folle.
Sa coordination, son équilibre, ou rien que ce grain de folie qui l’amène à partir pied en avant dans les airs… Tous ces éléments qui lui ont permis de réaliser cette envolée spectaculaire pour offrir un nouveau succès aux siens, Haaland ne s’épanchera pas dessus. Parce que le monde du football va de nouveau s’occuper de lui tresser des lauriers bien mérités. Et aussi car cela risque de ne pas être sa dernière acrobatie. Les défenseurs adverses, s’ils ne le savaient pas déjà, sont bien avertis : Avec Erling Haaland, il faut s’attendre à tout, et surtout à l’impensable.
Premier League
9 buts en 5 matchs : Haaland bat tous les records
31/08/2022 À 20:02
Premier League
La terreur Haaland est déjà lancée, City débute parfaitement
07/08/2022 À 17:26