Hugo Lloris : 7

Ses premières interventions face à Ronaldo (6e), Bruno Fernandes (20e) ou Bernardo Silva (49e) lui ont permis de se chauffer les gants. Mais sa parade main opposée (75e) sur une mine de Moutinho a sauvé les meubles et nous a rappelé ses parades de Russie.
  • En bref… Un capitaine qui a donné le ton de la prestation collective.
Equipe de France
Son problème avec Mbappé, son opposition avec Benzema : Giroud accuse les médias
13/10/2021 À 10:27

Benjamin Pavard… 5

Assez peu mis en danger sur son côté, il a malgré tout concédé quelques fautes dommageables. Le Munichois a très rarement passé la ligne médiane et laissé Coman se débrouiller tout seul. Mais il a assuré l'essentiel derrière.
  • En bref… Timide mais solide.

Raphaël Varane : 7

D'abord tranquille au cours d'une première heure où il a géré à sa main, il a fini la rencontre avec beaucoup d'autorité. Son dernier quart d'heure est un modèle du genre. Quand le danger s'est rapproché, il a rappelé pourquoi il demeurait, quoiqu'il se passe au Real, le patron de cette défense française.
  • En bref… De quoi rassurer tout le monde.

Presnel Kimpembe : 7

Le Parisien s'impose comme le complément parfait à Raphaël Varane. Il a atteint un nombre important d'incendies et a, comme au match aller, muselé Cristiano Ronaldo. Il y a bien ce ballon perdu bêtement dans la surface (52e) ou ce marquage lâché sur Ronaldo (44e), mais l’ensemble l’installe comme le recours numéro 1 désormais aux côtés de Varane.
  • En bref… Il creuse l'écart sur Lenglet.

Kimpembe-Rabiot et les messages sans équivoque de Deschamps

Lucas Hernandez : 7

Très vigilant et prompt dans ses interventions, il a éteint Bernardo Silva au fil de la rencontre. Mais le Munichois a aussi apporté beaucoup de présence devant et délivré deux centres merveilleux pour Martial (42e, 65e). L'entrée de Trincao l'a mis sur le reculoir, mais Hernandez ne lâche jamais l'affaire.
  • En bref… Digne a pointé le bout de son nez et ça l'a visiblement motivé.

Cristiano Ronaldo devant Lucas Hernandez lors du match de Ligue des nations entre le Portugal et la France, le 14 novermbre 2020 à Lisbonne.

Crédit: Getty Images

N'Golo Kanté : 9

Quelle démonstration ! Il a joué sa partition habituelle faite de couvertures et de compensations indispensables, de récupérations vitales notamment sur les seconds ballons. Le milieu de Chelsea y a ajouté un but plein d'opportunisme dont il est aussi à l'origine. Une soupape de sécurité devenue héros du soir.
  • En bref… Il y a une équipe de France sans Kanté et une équipe de France avec Kanté. Le jour et la nuit.

Paul Pogba : 7

Ce n'était pas le même Pogba. Médiocre face à la Finlande, "a Pioche a retrouvé de sa superbe. La présence de Kanté, qui libère le Mancunien, n'y est évidemment pas étrangère. Mais il a surtout épuré son jeu. Il s'est d'abord rassuré à la récupération avant de lancer ses attaquants avec un jeu long efficace. Son dernier quart d'heure a rappelé qu'il manquait de temps de jeu en club.
  • En bref… Le retour de la Pioche.

Adrien Rabiot : 7,5

Dans un rôle un peu hybride qui l'a vu souvent prendre l'aile gauche à la manière d'un Blaise Matuidi en Russie, il a livré son meilleur match en équipe de France. Avec beaucoup de dextérité balle au pied, toujours la tête haute et le buste droit, il a fait mal sur ses projections. Et sur l'une d'elles qu'est venue l'ouverture du score. Le milieu de la Juve n'a pas oublié son travail défensif avec beaucoup de discipline.
  • En bref… Et si Deschamps avait trouvé la clé de ce milieu gauche avec Rabiot ?

Antoine Griezmann : 6,5

En soutien de ses attaquants, il a distribué les caviars dans le jeu et sur corners ou coups francs. Et on se demande encore comment Martial a pu gâcher sa merveilleuse offrande (13e). C'est lui qui a créé les décalages, c'est lui qui a aéré le jeu et donné le tempo. A l'avant-dernière passe et au décalage pour Rabiot sur le but de Kanté, il s'est encore montré décisif. Même si on aimerait qu'il prenne parfois sa chance. En manque de rythme, il a baissé le volume après l'heure de jeu.
  • En bref… Fidèle au poste.

Antoine Griezmann avec Cristiano Ronaldo, lors de Portugal - France, 2020

Crédit: Getty Images

Kingsley Coman : 5,5

Peu aidé par Benjamin Pavard, le Munichois s'est souvent trouvé seul sur son aile mais il a plutôt bien fait le travail à l'image de sa frappe au milieu de trois Portugais et dans un angle fermé (11e). Coman a toujours accéléré dans le sens du jeu avec le souci de faire mal. Même s'il a un peu baissé d'intensité après la première demi-heure.
  • En bref… Percutant.
Remplacé par Marcus Thuram (59e).

Martial-Giroud, le duel que l'on n'attendait pas

Anthony Martial : 5,5

Un match comme un parfait condensé de ce qu'il propose en Bleu depuis son retour. Martial se procure beaucoup d'occasions grâce à une vraie disponibilité et une complémentarité technique intéressante avec Griezmann et Coman. Mais sa maladresse devant le but reste une vraie limite. Le Mancunien a échoué sur Rui Patricio lors de trois duels nets (13e, 42e, 56e). Et quand le portier portugais était battu, c'est son poteau qui l'a sauvé (31e).
  • En bref… Il propose beaucoup de solutions… mais n'a inscrit qu'un but en 25 sélections.
Remplacé par Olivier Giroud.
Ligue des Nations - Finales
Veni, vidi, vici : Les Bleus et le goût retrouvé de la conquête
11/10/2021 À 22:24
Qualif. Coupe du monde
"Personne n'arrivait à lui prendre la balle" : Nuno Mendes, ascension éclair mais logique
11/10/2021 À 22:16