AFP

United par la petite porte

United par la petite porte
Par Eurosport

Le 15/03/2012 à 20:26Mis à jour Le 15/03/2012 à 21:42

Battu à Bilbao (2-1), MU quitte la Ligue Europa dès les huitièmes de finale. Malgré un but tardif de Wayne Rooney, les Red Devils n'ont jamais semblé capables de combler leur retard du match aller (2-3). Valence, Hanovre et l'AZ Alkmaar ont en revanche composté leur billet.

On dirait presque qu'ils n'y croyaient plus. Que les Red Devils avaient rendu les armes avant même de combattre. Jeudi soir, Manchester United a été éliminé de la Ligue Europa. Et ça ne souffre d'aucune contestation, tant l'équipe de Sir Alex Ferguson a été malmenée à Bilbao. Devant leur public de San Mames, les Basques ne lui ont laissé aucun espoir de combler son retard du match aller. A vrai dire, MU n'a jamais semblé de mesure d'effacer son revers d'Old Trafford (2-3). Face au 7e de Liga, le leader de Premier League s'est contenté une fois. Un but somptueux, signé Wayne Rooney (2-1, 71e). Mais un but bien trop tardif. A cet instant, Bilbao avait déjà tué le suspense, grâce à une papinade de Fernando Lorente (1-0, 23e) et un mouvement express conclu par la patte gauche de De Marcos (2-0, 64e). Pour la première fois depuis 1977, l'Athletic se hisse en quarts de finale d'une Coupe d'Europe.

Dès les premières minutes de la partie, le trio De Marcos-Muniain- usaeta a entrepris de martyriser la défense mancunienne. Tout en percussion et redoublement de passes, les feux follets basques ont fait passer une très mauvaise soirée à Evra, Ferdinand, Evans et Rafael, régulièrement dépassés (2e, 8e, 13e). A la pointe du dispositif, Fernando Llorente n'a comme d'habitude pas eu besoin de plusieurs occasions pour frapper. Bien servi par Amorebieta depuis l'autre extrémité du terrain, l'international espagnol a expédié une somptueuse reprise de volée dans les filets de De Gea (23e). Le plus dur était fait, et Marcelo Bielsa a alors choisi de faire sortir son avant-centre vedette, encore en phase de reprise après une blessure (39e). Pas de quoi enrouer la belle machine basque, qui intensifié sa domination, empêchant toute réaction d'orgueil des Mancuniens. Bien au contraire, c'est De Marcos qui a corsé la note sur un nouveau mouvement collectif mené à toute vitesse (2-0, 64e), avant que Susaeta (72e) puis Toquero (74e) n'aient successivement une balle de 3-0 dans les pieds.

21 tirs à 4

Et côté United ? Et bien pas grand-chose. Wayne Rooney n'a jamais pu se débarrasser de l'excellent Amorebieta, et son but rageur, d'une lourde frappe qui s'est logée directement dans la lucarne d'Irairoz (79e), est bien l'expression de toute la frustration accumulée durant cette dure soirée dans la cathédrale de San Mames. A l'arrivée, Bilbao aura tiré 21 fois au but, Manchester United 4 fois seulement. L'Europe, c'est bel et bien fini cette année pour les Red Devils. Les Basques, eux, peuvent toujours rêver.

Dans les autres matches de la soirée, Valence a bien contrôlé le PSV Eindhoven (1-1), et un but d'Adil Rami (47e) a achevé de sceller la qualification des Espagnols pour les quarts de finale. Les Allemands d'Hanovre, eux, n'ont pas fait dans la demi-mesure pour balayer le Standard de Liège (4-0) et valider leur billet. Malgré sa défaite à Udine (2-1), sur un doublé de l'inévitable Antonio Di Natale, l'AZ Alkmaar l'a également en poche.

0
0