Getty Images

Avant sa finale face à l'Atlético Madrid, l’OM va-t-il le faire ? Les pronos de la rédaction

Les Marseillais vont-ils le faire ? Les pronos de la rédac'
Par Eurosport

Le 16/05/2018 à 17:38Mis à jour Le 16/05/2018 à 18:01

LIGUE EUROPA - Outsider pour sa finale face à l’Atlético ce mercredi à Lyon (20h45), l’OM est-il cependant capable d’inverser la tendance ? Certains membres de notre rédaction se sont risqués au jeu des pronostics.

Victoire de l'Atlético 1-0

  • Par Laurent Vergne

En Espagne, on les appelle les "Pupas". Ceux qui ont la poisse. C'est vrai, les Colchoneros ne sont pas exactement un modèle de réussite lorsqu'il s'agit des finales de Coupe d'Europe, à l'image des deux perdues en 2014 et 2016 en Ligue des champions. Et Antoine Griezmann, une des figures majuscules de cet Atlético, pourrait ajouter à son compteur personnel la douloureuse finale de l'Euro 2016. Ce passif peut-il peser dans les têtes madrilènes ? Possible.

Mais voilà un club qui s'apprête à jouer sa quatrième finale européenne en six ans. Il possède un grand entraîneur, de vrais grands joueurs, et si l'institution Olympique de Marseille possède une vraie culture européenne, cette équipe de l'Atlético affiche un vécu collectif supérieur du très haut niveau. Dans cette finale lyonnaise, cela pourrait faire la différence.

Le formidable état d'esprit des Marseillais et la qualité de certaines individualités doivent les maintenir dans le match et laisse espérer un duel plus indécis que lors des défaites de 1999 et 2004 contre Parme et Valence. Mais marquer face à cette défense de l'Atlético constitue une gageure et l'OM s'est aussi beaucoup dépensé sur tous les fronts ces dernières semaines. Et cela aussi pourrait peser.

Vidéo - Une page d'histoire, trois rendez-vous manqués : Les 4 finales européennes de l'OM

01:37

Victoire de l’Atlético 2-0

  • Par Cyril Morin

Tout à l’enthousiasme. Avec beaucoup de cœur et de courage. Voilà la recette appliquée par l’OM ces dernières semaines dans son épopée européenne mais aussi sur la scène nationale. Une stratégie que les joueurs de Rudi Garcia devront encore utiliser ce mercredi sous peine de se dénaturer. Pour mettre le feu, il ne faut pas calculer. Car c’est déjà ce que va faire l’Atlético.

Équipe au sang-froid, capable de briser le rythme de n’importe quelle équipe, la troupe de Diego Costa s’avance sur la pelouse lyonnaise avec beaucoup de plus de certitudes au haut niveau que celle de Dimitri Payet and co. Surtout, cet Atlético n’a plus le droit à l’erreur.

Passé tout proche de sacres européens majeurs, la "génération Simeone" est face à ce qui pourrait être sa dernière chance. Car certains risquent de quitter le navire cet été. Et que des finales européennes, ce n’est pas tous les jours qu’on en joue. Alors, avec leur science tactique et leur capacité à doucher n’importe quel enthousiasme, cet Atlético apparaît bien comme une montagne trop compliquée à gravir.

Vidéo - Simeone : "L'expérience ne fait pas tout"

00:27

Victoire de l'Atlético 2-1

  • Par Vincent Guiraud

Si dans les tribunes, l'OM devrait facilement remporter la bataille de l'ambiance, sur le terrain, ce sera une toute autre histoire pour les hommes de Rudi Garcia. Face à eux, l'équipe madrilène est habituée à disputer ce genre de matchs couperets, habituée à jouer les premiers rôles en Europe. L'Atlético s'avance vers cette finale européenne avec bien plus de certitudes que l'Olympique de Marseille.

Alors oui sur une finale, tout est possible. Oui cette équipe marseillaise a quelque chose en plus qui la transporte dans cette compétition. Mais ce mercredi, sur la pelouse du Groupama Stadium, ça ne suffira pas.

En éliminant Braga, Bilbao, Leipzig et Salzbourg, les Marseillais ont été épargnés par le tirage au sort. Pour cette finale, c'est un gros morceau qui se présente face à l'OM. Peut-être trop gros pour les coéquipiers de Dimitri Payet. Si Marseille est capable d'inscrire un but à la meilleure défense de Liga (seulement 20 buts encaissés cette saison en championnat), il a cette saison trop souvent pris l'eau derrière. Face aux coéquipiers d'Antoine Griezmann, ça ne pardonnera pas.

Vidéo - Chocolat et rigolade, les secrets de Garcia, Payet et Mandanda pour bien aborder la finale

00:30

Victoire de l'OM 1-0

  • Par Maxime Dupuis

Sur le papier, cela ne résonne pas comme une évidence. Bien au contraire. L'Atlético et son armée dirigée par Diego Simeone ont leur destin entre les mains et le pouvoir de régner sur cette finale. Le devoir même, eut égard à leur pedigree et leur histoire européenne récente. En face, l'OM est la belle endormie qui a fini par se réveiller, quatorze ans après sa dernière finale continentale. Alors pourquoi l'OM ? Parce que le vent souffle fort dans leur dos.

Depuis Leipzig, il se passe quelque chose autour de cette équipe, qui croit en ses forces et ses capacités. La finale, disputée dans un écrin que les Olympiens connaissent parfaitement, n'a pas le goût intimidant de ces rendez-vous de mai. Il n'y a qu'à voir les Marseillais pour s'en rendre compte. Depuis qu'ils ont décroché leur billet pour Lyon, les joueurs de Rudi Garcia ont le sourire et paraissent nullement écrasés par le poids du rendez-vous.

Mercredi, les Olympiens seront au complet pour défier l'Atlético. Ils ne pouvaient rêver mieux. Pour sortir vainqueurs de ce duel, ils devront rester décontractés le plus longtemps possible, être disciplinés durant une heure et demi et faire le match de leur vie. Cela fait beaucoup. Trop, diront certains. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Victoire de l'OM : 2-1

  • Par Damien Dorso

Ce sera une finale à contre-emploi pour les Colchoneros. L'Atlético est une équipe solide et rugueuse mais qui ne sait pas faire le jeu. Face à l'OM, les Colchoneros devront tenir le ballon et l'utiliser de façon inspirée alors qu'ils se sont rarement montrés à leur aise dans cet exercice tout au long de la saison. Encore plus que lors des exercices précédents.

De nombreux observateurs ont souligné les faiblesses de l'OM comme son manque d'expérience et une certaine fébrilité défensive mais l'Atlético ne parait pas infaillible non plus. Avec son organisation tactique prudente, l'équipe de Diego Simeone manque clairement de joueurs rapides pour percuter sur les côtés et piquer en contres. Elle apparait en plus assez usée dans cette toute fin de saison.

L'Atlético se présente davantage comme une équipe régulière sur la durée que sur un seul match et ce n'est pas un hasard si elle a été éliminée en phase de groupes de la Ligue des champions. En alliant rigueur, intensité et folie offensive, l'OM peut raisonnablement croire en ses chances.

Les pronos de la rédac
0
0