Getty Images

Les notes de l’Atlético Madrid : le roc Godin, l'artiste Koke, le récital Griezmann

Les notes de l’Atlético : le roc Godin, l'artiste Koke, le récital Griezmann

Le 16/05/2018 à 23:55Mis à jour Le 17/05/2018 à 09:33

LIGUE EUROPA - L’Atlético Madrid a récité son football à la perfection pour venir à bout de l’OM mercredi soir en finale de la Ligue Europa. Solides défensivement, les Colchoneros s’en sont remis au génie d’Antoine Griezmann, et à l’activité exceptionnelle de Koke et Gabi. Voici les notes de l’Atlético.

Jan Oblak : 6

On a aimé : Il n’a pas eu grand chose à faire, mais il l’a fait à la perfection, notamment sur la demi-volée d’Amavi (84e). Suppléé par son poteau face à Mitroglou (81e), il a en plus bénéficié de réussite.

On n’a pas aimé : RAS.

  • En bref : Vous savez ce qu’on dit des grands gardiens...

Sime Vrsaljko : 4

On a aimé : Ses rares montées en fin de première période, et les coups francs qui en ont résulté, ont apporté le danger sur les buts marseillais.

On n’a pas aimé : Il a souvent été dépassé face à Ocampos en première période. Et il fait, encore une fois, preuve d’agressivité inutile en récoltant un carton jaune (24e), après le rouge reçu en demi-finale contre Arsenal.

  • En bref : Remplacé dès la mi-temps. Ca veut sans doute dire beaucoup.

Remplacé par Juanfran (45e), qui a apporté son expérience - et ses limites dans la relance.

José Maria Gimenez : 5,5

On a aimé : Un peu plus discret et besogneux que son partenaire de charnière, mais non moins précieux, il a été sobre dans ses rares interventions.

On n’a pas aimé : Sa tendance à se précipiter dans la relance, particulièrement en première période.

  • En bref : Il est le parfait pendant de Godin.

Diego Godin : 6,5

On a aimé : L’Uruguayen est une véritable montagne. Il a fait paraître Germain bien petit, notamment sur un contact près de la ligne de but, et a été propre quand il a fallu ressortir le ballon.

On n’a pas aimé : Il est battu de la tête par Mitroglou sur le poteau marseillais, sans conséquence.

  • En bref : Pas grand chose à dire, sinon qu’il est toujours l’un des meilleurs défenseurs au monde.
Godin et Thauvin en finale de Ligue Europa

Godin et Thauvin en finale de Ligue EuropaGetty Images

Lucas Hernandez : 5

On a aimé : En seconde période, il a pu montrer tout son allant et a été plus à l’aise défensivement. Il est monté en puissance au fil du match.

On n’a pas aimé : L’international français a connu un début de match difficile, en souffrant beaucoup face à la paire Sarr-Thauvin. Il prend un carton jaune bête.

  • En bref : Assez neutre.

Angel Correa : 4

On a aimé : Son activité et son implication défensive.

On n’a pas aimé : Il a été terriblement maladroit, et n’a jamais apporté le danger, y compris lorsqu’il était en bonne position.

  • En bref : Actif, certes, mais en-dessous par rapport au reste de ses partenaires.

Remplacé par Thomas Partey (87e).

Saul Niguez : 5

On a aimé : Il a beaucoup travaillé défensivement, sauvant quelques situations dans sa surface.

On n’a pas aimé : On l’attendait dans l’autre zone de vérité, mais il a été le Colchonero le plus discret au milieu.

  • En bref : On en attendait plus.

Gabi : 7

On a aimé : Sa passe décisive pleine d’opportunisme, et son but symbolique : le capitaine était déjà là en 2012, lors du dernier sacre européen de l’Atlético.

On n’a pas aimé : Il a été parfois maladroit dans ses transmissions vers l’avant.

  • En bref : Travailleur et décisif, en bon capitaine.
Gabi en finale de Ligue Europa

Gabi en finale de Ligue EuropaGetty Images

Koke : 7,5

On a aimé : L’Espagnol a fait preuve d’une intelligence hors-norme dans le jeu, notamment sur ses deux passes décisives, chefs-d’oeuvre de vision et de timing. En plus de cela, il était partout au pressing...

On n’a pas aimé : RAS.

  • En bref : Koke a fait un très grand match.

Diego Costa : 5

On a aimé : Il a été précieux dans le pressing, mettant notamment Mandanda et Anguissa en difficulté sur l’ouverture du score.

On n’a pas aimé : Quasi invisible ballon au pied, il s’est frustré bien rapidement.

  • En bref : Il a fait briller Griezmann.

Antoine Griezmann : 8,5

On a aimé : Absolument tout. Premier au pressing, distributeur précieux en seconde période, le Français a en plus marqué deux buts, pleins d’opportunisme et de talent. Il a tout fait. Un vrai grand match.

On n’a pas aimé : RAS.

  • En bref : Griezmann voulait son trophée : il l’a gagné (presque) tout seul.

Remplacé par Torres (90e).

0
0