Getty Images

L'absence d'Alexandre Lacazette contre Rennes, un dilemme de moins pour Arsenal

L'absence de Lacazette, un dilemme de moins pour Arsenal

Le 06/03/2019 à 14:20Mis à jour Le 07/03/2019 à 14:28

LIGUE EUROPA – Suspendu après son carton rouge reçu face au BATE Borisov, Alexandre Lacazette ne jouera pas la double confrontation des huitièmes de finale entre Arsenal et le Stade Rennais, dont l'aller se dispute jeudi (18h55) au Roazhon Park. Si la sanction ressemble à un coup dur pour les Gunners, elle simplifie aussi la tâche de leur entraîneur, Unai Emery.

Une arme en moins pour Arsenal. Sanctionné d'un carton rouge après un geste d'humeur, lors de la manche aller des 16es de finale face au BATE Borisov (0-1), Alexandre Lacazette s'est vu privé de la double confrontation des huitièmes face au Stade Rennais. Forcément un coup dur pour les Gunners, amputés de leur deuxième meilleur buteur, derrière Pierre-Emerick Aubameyang. Mais dans l'esprit d'Unai Emery, tout ne doit pas être aussi simple. Car la sanction enlève une sacrée épine du pied de l'entraîneur espagnol, pas forcé cette fois-ci de faire cohabiter deux attaquants pas forcément complémentaires.

Certes, les chiffres semblent indiquer le contraire. L'attaque d'Arsenal se porte bien : les Londoniens ont marqué 85 buts en 42 matches cette saison (61 en Premier League, et 15 en coupe d'Europe). À eux seuls, Aubameyang et Lacazette en cumulent 32 : 18 pour le Gabonais, 14 pour le Français. Ce dernier, notamment, est dans une forme étincelante en 2019. Il vient d'inscrire six buts en neuf rencontres de Premier League. Surtout, l'ancien Lyonnais est désormais pleinement intégré au collectif d'Arsenal, et amène un liant indéniable dans le jeu par sa qualité technique et l'intelligence de son jeu dos au but.

Une cohabitation qui pose question

Pour autant, la cohabitation entre les deux buteurs commence à soulever quelques interrogations. Non pas du point de vue des statistiques, ou même de leur entente : il n'y a qu'à les voir célébrer leurs buts, avec cette poignée de main devenue leur signature. Là où le bat blesse, c'est surtout au niveau du jeu. Car sur le terrain, les deux hommes ne paraissent pas vraiment complémentaires. Et, surtout, il paraît compliqué de les voir évoluer ensemble dans le système favori d'Emery : le 4-2-3-1.

L'Espagnol a tenté d'innover cette saison. Tour à tour, son équipe a évolué en 4-3-3, en 3-4-3, en 3-5-2 ou en 4-4-2, plus rarement. Mais l'ancien entraîneur du PSG est souvent revenu à son 4-2-3-1 fétiche. Récemment, il a bien fonctionné, contre Chelsea (2-0) ou Southampton (2-0) notamment. Mais dans cette configuration, les deux buteurs londoniens ne sont forcément pas mis dans les meilleures conditions.

Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang

Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick AubameyangGetty Images

En particulier Aubameyang, exilé sur le côté gauche, où il a évolué au Borussia Dortmund. Pour le moment, l'ancien Stéphanois reste prêt à se sacrifier : "On a une relation très saine avec Lacazette, disait-il à RMC Sport avant le match contre Tottenham. Peu importe qui marque, tout monde est content. Je sais aussi m'adapter. J'ai joué tout le début de ma carrière sur le côté." Sur l'aile, il éprouve toutefois quelques difficultés, que ses statistiques masquent heureusement pour le moment.

"Ils doivent accepter mes décisions"

Résultat : Emery en est venu à se passer d'un de ses deux buteurs, comme au début de la saison. Contre les Spurs (1-1), c'est le Gabonais qui a débuté sur le banc. Avant de remplacer le Français, qui n'a pas masqué sa frustration. Ce qui a irrité le coach des Gunners : "Ils doivent accepter mes décisions. Parfois, je ne suis pas content de leurs performances quand ils jouent ensemble. (…) Qu'ils jouent seuls ou à deux, ils doivent faire face aux deux situations cette saison, et ça continuera."

Unai Emery est renvoyé à un dilemme : sans doute les deux meilleurs joueurs d'Arsenal cette saison, Lacazette et Aubameyang peuvent difficilement cohabiter au sein de son système préférentiel. Arrivés à six mois d'intervalle pour des sommes record (53 millions d'euros pour le premier, 64 pour le second), les deux hommes étaient voués à entrer en concurrence. En janvier 2018, Arsène Wenger avait déjà été confronté au problème : le boss d'Arsenal avait alors dit que ses deux attaquants "pouvaient jouer ensemble". Quelques mois plus tard, l'affaire n'est pas vraiment réglée. Au moins, contre Rennes, ce sera une chose dont Emery n'aura pas à se préoccuper.

Alexandre Lacazette of Arsenal celebrates with teammate Pierre-Emerick Aubameyang after scoring his sides first goal during the Premier League match between Arsenal FC and Chelsea FC at Emirates Stadium on January 19, 2019 in London, United Kingdom.

Alexandre Lacazette of Arsenal celebrates with teammate Pierre-Emerick Aubameyang after scoring his sides first goal during the Premier League match between Arsenal FC and Chelsea FC at Emirates Stadium on January 19, 2019 in London, United Kingdom.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0