Dans une ville meurtrie par l'attentat survenu ce jeudi matin, le football est bien peu de choses mais peut-être le succès des Aiglons a-t-il pu, un peu, réchauffer le coeur des Niçois . Les hommes de Patrick Vieira ont redressé la barre après leur déroute à Leverkusen (6-2) en s'imposant à domicile face à l'Hapoël Beer-Sheva, lors de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue Europa (1-0). Sans briller ni forcer, ils se sont montrés sérieux et ont inscrit l'unique but du match grâce à Amine Gouiri. Suffisant pour se relancer dans un groupe complètement ouvert car le Slavia, battu par les Israéliens la semaine dernière, a dominé Leverkusen sur le même score et les quatre équipes comptent désormais trois points.

Ligue 1
Dijon enfonce encore un peu plus Nice
HIER À 17:52

Après une minute de silence respectée en mémoire des victimes de cette attaque terroriste, les Aiglons sont entrés sérieusement dans la rencontre. Face à des adversaires repliés, ils ont mis le pied sur le ballon au milieu de terrain grâce à Morgan Schneiderlin et Khéphren Thuram et ont cherché à passer sur les côtés. Lancé sur la droite Alexis Claude-Maurice a ainsi adressé un bon centre dont a profité Hassane Kamara au second poteau pour décocher un premier tir même s'il a raté le cadre (6e).

Atal-Gouiri, duo en vue

Sur un rythme tranquille qui n'aurait pas effrayé Pierre Lees-Melou, resté sur le banc ce jeudi soir, les Niçois ont su trouver la faille en passant de nouveau sur ce côté droit avec un très bon travail du souvent disponible Youcef Atal qui a trouvé Gouiri pour une reprise croisée au second poteau (1-0, 23e). L'Algérien a signé sa première passe décisive de la saison alors que l'international espoirs français a inscrit un second dans la compétition après celui marqué à Leverkusen.

La situation étant débloquée, Nice qui maîtrisait nettement les débats aurait dû continuer de pousser pour doubler la mise. Ce ne fut pourtant pas le cas. Les Aiglons n'ont pas insisté et ont même connu deux frayeurs en fin de première période sur une incursion dangereuse d'Or Dadia dans la surface de Walter Benitez (37e) puis sur une reprise au point de penalty du maître à jouer portugais Josué que le gardien du Gym a dû repousser sur sa ligne (45e).

Balle de match manquée par Beer-Sheva

Nice n'a pas davantage haussé le ton en second période. Gouiri a raté son contrôle de la poitrine au point de penalty au moment de conclure une belle action collective (60e) puis a placé une bonne tête devant le but adverse sur un nouveau centre précis d'Atal mais Ohad Levita a repoussé (67e). Entré peu avant l'heure de jeu, Jeff Reine-Adélaïde, de son côté, s'est peu montré.

L'avant-centre Kasper Dolberg, lui, a dû attendre le dernier quart d'heure pour se procurer une occasion nette mais a perdu son duel face au portier adverse (75e). Ne réussissant pas à se mettre à l'abri, le Gym a logiquement subi une légère réaction adverse en toute fin de match et le Français Gaëtan Varenne a obligé Benitez à repousser sa tête dangereuse à la dernière seconde dans une ultime parade décisive (90e+3). De quoi rappeler aux Niçois que s'ils ont lancé leur saison européenne avec ce succès, ils devront en faire bien davantage lors de leurs prochains matches.

Match référence du Barça, éternel Benzema, triplé hors-jeu : les tops et flops

Ligue Europa
Encore battu, Nice est tout proche de la sortie
26/11/2020 À 21:56
Ligue Europa
Diminué et sans rythme, Nice n'a plus le choix face au Slavia Prague
26/11/2020 À 07:09