L'OM aura jeudi face à la Lazio Rome "l'obligation de gagner", a estimé mercredi son entraîneur Jorge Sampaoli, qui juge que son équipe "n'a pas le nombre de points qui correspond" à ses performances en Ligue Europa.
"La situation comptable est ce qu'elle est. Donc ce match est plus vital encore que celui contre Galatasaray (0-0). Nous avons l'obligation de gagner, mais contre un adversaire très difficile, on le sait", a déclaré Sampaoli en conférence de presse. Avec trois matchs nuls en trois journées, l'OM n'est que troisième de la poule E, à un point de la Lazio et à quatre longueurs de Galatasaray. Seul le premier de chaque groupe est qualifié pour les 8e de finale, les deuxièmes de poules devant disputer un barrage en compagnie des équipes ayant terminé troisièmes des poules de la Ligue des Champions.
Ligue 1
OL-OM reprogrammé le 1er ou le 10 février
IL Y A 6 HEURES

"Sampaoli dit que l'OM progresse mais on n'a pas tout à fait la même lecture"

"On sait ce que trois points signifient pour nous"

"On n'a pas le nombre de points qui correspond à nos performances. On doit en récupérer le plus possible pour atteindre notre objectif qui est la qualification", a ajouté le technicien argentin. La Lazio a encore fait un bon match contre l'Atalanta (2-2). Sur le papier c'était l'adversaire le plus fort de notre groupe et ça ne changera pas demain. Ils ont des arguments offensifs qui peuvent nous faire mal en transition. Ca sera un match très stratégique et tactique", a prédit l'entraîneur de l'OM, qui avait failli prendre en mains la Lazio en 2016.
Le défenseur marseillais Duje Caleta-Car s'est lui souvenu d'avoir renversé la Lazio en 2018, en quart de finale de la C3, quand il évoluait au RB Salzbourg (4-1 au retour après une défaite 4-2 à l'aller). "C'était un match fou, un des plus beaux matches de ma vie", a-t-il dit.
"On a bien joué il y a deux semaines à Rome (0-0), les deux équipes pouvaient gagner. Je m'attends encore à un match difficile", a-t-il aussi estimé. "On sait ce que ces trois points signifient pour nous, pour se rapprocher de Galatasaray (premier avec sept points, ndlr) et de la tête du groupe. Peu importe comment on les prend, beau match ou pas beau match", a ajouté le Croate.

Une victoire en huit matches : et si l’OM revivait le syndrome Bielsa ?

Ligue 1
La force de l'habitude : Panne d'inspiration et un point seulement pour l'OM
16/01/2022 À 21:38
Ligue 1
Pendant d'Ünder, binôme de Milik : que peut apporter Bakambu à l'OM ?
15/01/2022 À 22:39