Naples a souffert, mais il est allé chercher un résultat qui le met en bonne position avant le barrage retour de Ligue Europa dans une semaine. Face au FC Barcelone, dont c’était la première apparition en C3 depuis 2004, les Italiens, nettement dominés, ont fait le dos rond pour obtenir le match nul au Camp Nou (1-1). Alors qu’ils avaient ouvert le score par Piotr Zielinski, ils pourront même se plaindre d’un penalty litigieux accordé au Barça et transformé par Ferran Torres, par ailleurs très maladroit. Mais ils sont en bonne position avant de recevoir les Catalans.
Le film du match
Un nul heureux, mais beaucoup de regrets pour les Blaugrana. Alors qu’ils ont tiré 21 fois au but adverse (pour seulement 5 tirs cadrés), et ont eu la maîtrise du jeu et du match, les joueurs de Xavi- qui n’a toujours pas gagné un match de Coupe d’Europe avec son club formateur en tant qu’entraîneur- se sont mis en position délicate avant d’aller au stade Diego Maradona, joueur emblématique des deux écuries qui s’opposent lors de ce barrage de Ligue Europa.
Liga
Une dream team : avec Bernardo, le Barça aurait-il le meilleur effectif d'Espagne ?
IL Y A 16 HEURES

Ferran Torres, un but mais tellement de ratés

Arrivé cet hiver pour dynamiser une attaque du FC Barcelone jugée trop peu consistante par Xavi, Ferran Torres a été à l’image de son équipe, livrant un match aux deux visages sur la pelouse des Blaugrana. Certes, c’est lui qui a permis aux siens d’arracher ce résultat en transformant un penalty extrêmement généraux accordé par l’arbitre, avec l’aide du VAR (1-1, 59e). Mais il a surtout symbolisé cette attaque barcelonaise maladroite face au but adverse.
Aligné avec Pierre-Emerick Aubameyang et Adama Traoré, deux autres recrues hivernales du club espagnol, il a loupé une occasion en or, seul dans la surface sur une passe du Gabonais (28e). Le tournant du match puisque, dans la foulée, Zielinski, en deux temps, a perforé Marc-André Ter Stegen pour refroidir un Camp Nou des grands soirs (1-0, 29e). Si Aubameyang n’a lui aussi pas été en réussite, et qu’Adama Traoré n’a presque rien apporté, hormis ce penalty glané, l’Espagnol a eu des raisons de finir le match marqué, en s’en voulant terriblement.
Ses nombreuses frappes hors-cadre, pourtant dans de bonnes positions (88e, 90e+2), n’ont pas permis au Barça de valider son écrasante supériorité dans une fin de match où Ousmane Dembélé, sifflé lors de son entrée en jeu, a mis le feu à la défense adverse. Dans les cordes, Naples a ainsi pu s’en sortir, heureux de voir Luuk De Jong mettre son splendide retourné à côté (90e). Les joueurs de Luciano Spalletti, s’ils devront montrer un autre visage, ont désormais l’occasion de jouer, à domicile jeudi prochain, un mauvais tour aux partenaires de Gérard Piqué.
Liga
"A force de maltraiter de Jong, le Barça peut tout perdre"
IL Y A 16 HEURES
Match amical
Le Barça se régale contre les Pumas, première pour Koundé, Lewandowski buteur
07/08/2022 À 20:29