Positif au Covid-19 en plein coeur de l'été, Jason Denayer semble pleinement rétabli : le défenseur international belge revient en force avec Lyon jeudi en Ligue Europa (21h), à l'heure de retrouver les Glasgow Rangers et l'Ecosse, où il s'était révélé avec le Celtic.
Très affecté par la maladie, se plaignant longtemps de douleurs dans la poitrine, le défenseur central a retrouvé de l'allant après avoir notamment joué avec la Belgique au cours de la dernière trêve internationale, au point d'être titulaire pour la première fois de la saison contre Strasbourg (3-1) dimanche, et de marquer un but. "Il a fallu être patient car il était vraiment malade", avait prévenu l'entraîneur néerlandais de l'OL, Peter Bosz, le 20 août.
Son rétablissement est une bonne nouvelle pour l'Olympique lyonnais, qui sera amoindri face aux Rangers par les absences de Léo Dubois et de Moussa Dembélé, blessés. En revanche, Xherdan Shaqiri, annoncé absent pour un problème administratif lié aux mesures de quarantaine prises par la France, sera finalement du voyage : l'OL a trouvé une solution de dernière minute.
Ligue 1
Lyon confirme son rebond
IL Y A UN JOUR

La trêve internationale, une bonne nouvelle

"Je suis très content que Jason ait pu jouer trois fois 90 minutes en sélection (contre l'Estonie, la République tchèque et le Bélarus). Cela va nous aider et lui aussi, car il a gagné du temps de jeu", s'est ainsi réjoui Bosz le 11 septembre, juste avant d'affronter le Racing. Face à Strasbourg, le Belge a même porté le score à 2-0 d'une reprise de la tête après un centre de Shaqiri.
Formé à Anderlecht (2006-2008) puis à l'Académie Jean-Marc Guillou (2008-2012) en Belgique, Denayer (26 ans) a rejoint Manchester City dès l'âge de 17 ans en 2012 sans pour autant y disputer un seul match avec l'équipe professionnelle. C'est à l'occasion d'un prêt réussi au Celtic Glasgow, le grand rival des Rangers, que le Diable Rouge (30 sélections, 1 but) s'est révélé au cours de la saison 2014/15 avec un total de 44 matches et 6 buts, dont le premier après seulement trois minutes de jeu lors de sa première apparition en Scottish Premier league. C'était face à Dundee United (6-1), lors d'une rencontre dont il avait été élu homme du match avant d'être désigné meilleur jeune du championnat au printemps 2015.
C'est aussi avec le Celtic, où il n'a toutefois pas côtoyé son coéquipier, Moussa Dembélé, révélé lui aussi un peu plus tard chez les "Bhoys" (2016-2018), que Denayer a découvert la Ligue des champions. Après deux nouveaux prêts à Galatasaray (2015-2016, 2017-2018) et à Sunderland (2016-2017), c'est à l'Olympique Lyonnais qu'il s'est installé depuis trois ans.

Jason Denayer félicité par ses partenaires

Crédit: Getty Images

Libre en fin de saison

Le club rhodanien, où il a été transféré définitivement pour dix millions d'euros (plus 3,5 millions de bonus), aimerait prolonger son contrat, qui expire le 30 juin prochain. Mais l'accord n'est toujours pas trouvé, avec le risque de le voir partir libre, comme l'attaquant Memphis Depay en juin dernier.
C'est d'abord aux côtés du Brésilien Marcelo Guedes, actuellement écarté et mis à disposition de la réserve, que Denayer s'est illustré. Son association prochaine avec l'Allemand Jérôme Boateng, ultime recrue du mercato de l'OL, est maintenant très attendue pour renforcer une défense qui a tendance à prendre l'eau depuis le début de saison.
Les deux hommes ont déjà pu jouer ensemble une trentaine de minutes face à Strasbourg après l'entrée en jeu de Boateng à la place du jeune Sinaly Diomandé. Toutefois, la présence au coup d'envoi face aux Rangers de l'ancien du Bayern Munich, encore à court de forme, reste incertaine. Mais, avec ou sans l'Allemand, Denayer est prêt à faire front face aux "Gers".
Ligue 1
La patte Bosz : comment l’OL a redéfini son milieu
HIER À 21:46
Ligue 1
Du jamais vu depuis… 2010 : Messi, l'homme qu’on ne remplace presque jamais
20/09/2021 À 15:18