Getty Images

Les Bleues démarrent leur préparation du bon pied

Les Bleues démarrent leur préparation du bon pied

Le 25/05/2019 à 18:02Mis à jour Le 25/05/2019 à 18:40

MATCH AMICAL - Les Bleues démarrent bien la préparation de leur Coupe du monde. Les joueuses de Corinne Diacre ont dominé la Thaïlande (3-0), samedi à Orléans, lors de leur premier match amical. Malgré une performance inégale, les Françaises ont trouvé le chemin du but à trois reprises grâce à Élise Bussaglia (60e) et Kadidiatou Diani (78e, 85e). Prochain rendez-vous face à la Chine, le 31 mai.

Il y a encore du travail. C'est ce qu'on peut dire de la prestation des Bleues après leur premier match de préparation à la Coupe du monde 2019 face à la Thaïlande. Large vainqueur (3-0) de ce premier match amical, l'équipe de France a sorti une prestation inégale. Longtemps brouillonnes devant le but, les Françaises, avec une équipe largement remaniée, s'en sont sorties grâce à leurs habituelles titulaires, Elise Bussaglia (60e) et Kadidiatou Diani, qui a marqué un doublé (78e, 85e).

Il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour l'équipe de Corinne Diacre. Mais à treize jours du début du Mondial, les lacunes affichées par les Tricolores devant le but d'une faible équipe de Thaïlande, 34e nation mondiale au classement Fifa, montrent que les Bleues doivent encore peaufiner quelques détails pour espérer décrocher leur première étoile, cet été sur leurs terres.

Certes, la sélectionneuse avait largement fait tourner, alignant une charnière centrale (Julie Debever-Aissatou Tounkara) inédite, titularisant l'habituelle numéro 2 Pauline Peyraud-Magnin dans les cages, ou encore en se privant d'Amandine Henry dans l'entrejeu, remplacée par Charlotte Bilbault. Cela a pu expliquer l'entrée maladroite de son équipe dans la partie, même si sa (très grande) supériorité a vite sauté aux yeux. Pour preuve, c'est l'équipe de Nuengrutai Srathongvian qui s'est créé la première grosse occasion de la partie.

Diani brille encore, les Bleues loupent deux pénalties

La capitaine Kanjana Sung-Ngoen a, heureusement pour les Françaises, trop croisé sa frappe (14e). Malgré tout, c'est bien les favorites des tribunes du stade de la Source à Orléans qui auraient mérité d'ouvrir le score. Mais malgré une pelleté d'occasions (18e, 34e, 35e, 41e, 45e+1), les Bleues sont restées muettes. La portière thaïlandaise Sukanya Chor Charoenying a aussi longtemps repoussé l'échéance, mais après une superbe parade à l'heure de jeu, elle n'a rien pu faire sur une frappe puissante et (enfin) bien placée de Bussaglia, qui a bien fêté sa 187e sélection en équipe nationale (1-0, 60e).

Preuve de son manque de réussite ce samedi, l'équipe de France s'est même offert le luxe de louper deux penalties, d'abord sur une frappe manquée de Grace Geyoro (72e), qui a trouvé la barre, puis sur un nouvel arrêt de Chor Charoenying devant Eve Perisset (84e). Entre-temps, Diani avait déjà trouvé la faille (2-0, 78e). Puis l'attaquante du PSG, décidément incontournable devant ces derniers mois, a inscrit son 9e but en sélection suite à un bon travail de Perisset (3-0, 85e). Sûrement aussi un peu handicapées par une grosse préparation physique, les Bleues devront monter en puissance face à la Chine vendredi, à Créteil.

Kadidiatou Diani félicitée par Emelyne Laurent
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0