Steve Mandanda : 5

Peu mis à contribution, il est allé chercher le ballon dans ses filets sur les deux premiers tirs finlandais. S'il n'a pas grand-chose à se reprocher, l'issue de la rencontre lui laissera forcément des regrets malgré une belle parade du pied (49e) qui a maintenu un brin de suspense.
  • En bref… Frustrant.
Equipe de France
Le Graët ouvre la porte des Bleus à Zidane : "Tout le monde y pense pour l'après-Deschamps"
30/11/2021 À 17:16

Steve Mandanda encaisse un deuxième but lors de France-Finlande le 11 novembre 2020

Crédit: Getty Images

Léo Dubois : 5

Il n'a pas grand-chose à se reprocher défensivement tant il a manqué de soutien, notamment de ses milieux de terrain. Le Lyonnais a beaucoup moins pesé que Lucas Digne dans la moitié de terrain adverse malgré un centre parfait dans les pieds de Thuram (18e).
  • En bref… Il doit montrer plus face à ce genre d'opposition.
Remplacé par Ruben Aguilar (71e).

Léo Dubois

Crédit: Getty Images

Kurt Zouma : 4,5

Bien sûr, le colosse de Chelsea prend souvent l'avantage dans les duels. Mais il doit travailler sa concentration pour éviter de concéder des fautes dans ses 30 mètres alors que le danger reste relatif. Toujours à la recherche de références en sélection.
  • En bref… La concurrence est rude à son poste. Zouma n'a pas marqué des points.

Clément Lenglet : 3,5

La vitesse n'a jamais été son fort et cela s'est vu sur l'ouverture du score finlandaise. Forss a échappé à sa vigilance et Lenglet ne l'a jamais revu. Léger dans les duels, le Barcelonais s'est rattrapé dans les airs. Mais sa fébrilité n'a pas rassuré une défense sur les talons. Il devait être le patron derrière, c’est raté.
  • En bref… Il souffre de la comparaison avec un Kimpembe souverain le mois dernier.
Remplacé par Raphaël Varane (80e).

"Deschamps risque de couper des têtes : Ben Yedder, Nzonzi et Lenglet sont en première ligne"

Lucas Digne : 6

Il a démarré la rencontre en délivrant des centres à foison, souvent dans la bonne zone et avec une grande variété. Le danger est systématiquement, ou presque, venu de son pied gauche. Précis sur ses corners, très disponible, il n'a rien à se reprocher. Même si Digne a perdu de son influence après la pause.
  • En bref… Toujours aussi solide.

Steven Nzonzi : 3

Son body language est souvent trompeur mais, ce mercredi, il a traduit une réalité : Nzonzi, spectateur de la rencontre, n'a jamais été dans le rythme. Le Rennais est loin, très loin, beaucoup trop loin de Valakari sur le deuxième but finlandais. Et il le laisse déclencher sa frappe avec beaucoup trop de latitude. Il a pour rôle de protéger sa défense et si les visiteurs se sont montrés menaçants sur chacune de leur offensive, c'est parce qu'il a failli à sa mission.
  • En bref… Grosse déception. Au milieu, les candidats sont nombreux et Nzonzi a dû irriter son sélectionneur ce mercredi.

Paul Pogba : 3

Ce n'est jamais bon de le voir multiplier les touches de balle. Quand il veut tout faire, il perd de l'efficacité. Et, en l'absence de Griezmann au coup d'envoi, il a voulu tout faire. Souvent en retard à la récupération, attentiste sur le second but finlandais, il manque cruellement de rythme. Le Mancunien a multiplié les mauvais choix.
  • En bref… Un de ses plus mauvais matches en sélection.
Remplacé par N'Golo Kanté (57e).

Moussa Sissoko : 2

Ce n'est décidément pas un cadeau de l'aligner sur ce côté droit qui ne lui va pas. Sissoko a vécu une soirée cauchemardesque. Sa perte de balle plein axe a coûté l'ouverture du score aux Bleus alors qu'il avait déjà du mal à exister. La faute à des transmissions brouillonnes. Jamais dans le bon tempo, souvent en retard, le milieu de Tottenham n'a rien apporté offensivement hormis une percée… plein axe (8e). Ses nombreuses fautes en seconde période témoignent de sa fébrilité ce mercredi.
  • En bref… Un calvaire et symbole d'une soirée à oublier.

Marcus Thuram : 5,5

Pas impressionné pour sa grande première, Thuram a montré la voie en ne cessant de provoquer et de jouer des un contre un. Sa relation avec Digne fut la seule éclaircie de la soirée. Très disponible et sans complexe, il a beaucoup tenté. Sa maladresse (18e, 21e) ou la barre transversale (16e) l'ont empêché de marquer. Tout est passé par lui lors de la première demi-heure. S'il a baissé de pied en seconde période, il a continué de tenter.
  • En bref… Le seul motif de satisfaction avec beaucoup de personnalité.

Personnalité, audace, culot : Thuram, rare éclaircie d’une morne soirée

Wissam Ben Yedder : 3

Il a d'abord apporté de l'huile dans les rouages en décrochant. Mais son influence a fini par diminuer au fil de la rencontre. Le Monégasque perd la balle qui enclenche le mouvement du deuxième but finlandais et la suite n’a pas plaidé en sa faveur. Il aurait même pu coûter un troisième but en perdant un ballon capital dans ses 16 mètres.
  • En bref… Il ne cesse de perdre du crédit.
Remplacé par Antoine Griezmann (57e).

Olivier Giroud : 4

Il s'est d'abord montré très disponible. Même si Digne et Thuram ne l'ont pas toujours trouvé, il a fait peser une menace constante à l'image de sa tête trop molle (6e). Mais il a fini par disparaître des radars.
  • En bref… En manque de rythme et de repère.
Remplacé par Anthony Martial (57e).

Olivier Giroud et les Bleus s'inclinent face à la Finlande au Stade de France le mercredi 11 novembre 2020

Crédit: Getty Images

Les grands récits
Aimé Jacquet, quatre ans pour une étoile
25/11/2021 À 22:53
Equipe de France
Valbuena charge Le Graët : "Quand je faisais les beaux jours des Bleus, il me léchait les bottes"
24/11/2021 À 18:27