Alors que tout roulait, que son doublé avait rappelé son importance en équipe de France, Olivier Giroud a débordé du discours formel et attendu. Face au journaliste de La Chaîne L'Equipe qui constatait son début de match timide, après la sortie sur blessure de Karim Benzema (38e), le buteur des Bleus a tenté de se justifier : "Discret parce que des fois on fait des courses mais les ballons n'arrivent pas, a confié Giroud. Après je ne prétends pas faire toujours les bons appels mais je me suis évertué à donner des solutions dans la surface."
Et de continuer comme pour enfoncer le clou : "Pour le coup, avec deux bons ballons de Ben (Pavard) et de Wissam (Ben Yedder), j'ai pu bien finir mais on aurait pu marquer plus de buts si on avait été plus efficaces. Personnellement, je suis très satisfait de pouvoir aider l'équipe. [...] Vous dites qu'on ne m'a pas beaucoup vu au début mais peut-être qu'on aurait pu mieux se trouver (…), il n'y a aucune amertume, ne vous inquiétez pas."
Qualif. Coupe du monde
Chantier Mbappé, Tchouaméni, système : Grandes et petites leçons d'une rentrée mouvementée
08/09/2021 À 17:41

Deschamps : "Il ne faut pas stigmatiser sur Kylian"

De l'amertume, peut-être pas, mais le reproche de Giroud est à peine voilé. Le sous-titre est clair : ses compagnons de l'attaque n'ont pas répondu à ses appels. Il est clair que Kylian Mbappé a, en seconde période, privilégié la solution individuelle. Même si on ne peut pas lui reprocher, tant le Parisien s'est créé des occasions de but, sa relation avec Giroud apparaît moins naturelle qu'avec Karim Benzema avec lequel il a constamment combiné avant la blessure du Madrilène.
Sans doute mis au parfum des déclarations potentiellement inflammables de son attaquant, Didier Deschamps s'est invité dans le débat pour tuer dans l'œuf le début de polémique. "Ca peut arriver, c'est peut-être la vérité, a concédé le sélectionneur. Mais il ne faut pas stigmatiser Kylian. Olivier n'a pas le même profil que Karim, il a une position plus axiale. En première mi-temps, les trois pouvaient permuter. Il ne faut pas interpréter." Cette séquence intervient alors que Giroud, deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus, a perdu sa place de titulaire. Difficile de croire que la situation n'a pas touché son orgueil.
Qualif. Coupe du monde
Les Bleus ? L'équipe de Griezmann, pour le meilleur et pour le pire
08/09/2021 À 12:54
Qualif. Coupe du monde
"Je préfère que Kylian soit là, il n’y a pas photo" : Deschamps n’imagine pas la vie sans Mbappé
07/09/2021 À 22:39