Hugo Lloris : 5

Il n'a absolument rien eu à faire. Un match sans histoire.
  • En bref… RAS.
Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
IL Y A 5 HEURES

Benjamin Pavard : 7

Offensif dès le début de match, il n'a jamais été pris à défaut dans son dos. En confiance, le Munichois a pris ses aises au fil de la rencontre jusqu'à délivrer une belle passe décisive pour Olivier Giroud (84e). Un caviar qui récompense un match très sérieux.
  • En bref… En difficulté au Pays de Galles, il prouve qu'il reste la référence au poste.

Raphaël Varane : 7

Très agressif et très haut, son positionnement a permis aux Bleus d'étouffer les Bulgares. Le Madrilène a plané sur la rencontre avec une intensité rare dans ses intentions et ses interventions. Hormis quelques fautes, un sans-faute.
  • En bref… Du très bon Varane.

Presnel Kimpembe : 5,5

Précieux dans la couverture, il n'est pas toujours irréprochable dans son placement. Le Parisien doit rester vigilant dans ses interventions et demeure sur un fil.
  • En bref… A la limite mais souvent du bon côté.

Lucas Hernandez : 5,5

S'il a souffert du genou cette semaine, cela ne s'est pas vu sur le terrain. Toujours aussi intraitable dans les duels, il a compensé certains placements un peu haut par son goût du combat. De la disponibilité offensive à l'image de son bon centre de Benzema (6e).
  • En bref… Sorti à la 46e minute, Deschamps continue de le gérer.

Remplacé à la 45e par Lucas Digne : 5

Moins précis que lors de ses dernières sorties en Bleu, il a rarement trouvé ses attaquants. S'il reste un recours fiable, il n'a pas livré sa prestation la plus saignante.
  • En bref… Un petit Digne.

N'Golo Kanté : 6

On l'a rarement vu si offensif en équipe de France mais il fut moins en réussite qu'à Chelsea dans l'utilisation du ballon. Trop timide dans la surface, il n'a pas toujours su sur quel pied danser. Mais il a tellement récupéré, contré ou freiné les balles adverses qu'il demeure, évidemment, incontournable.
  • En bref… Ses standards sont si hauts depuis quelques semaines qu'on est en droit d'attendre encore mieux.
Remplacé par Thomas Lemar (65e) qui a apporté beaucoup d'énergie avec ses jambes de feu notamment sur le deuxième but de Giroud.

Paul Pogba : 7,5

Quelle démonstration ! Il a mis vingt minutes pour prendre la mesure des Bulgares mais ça valait le coup d'attendre. Des talonnades, un sombrero, des dribbles, des percées, des ouvertures dans les pieds : Pogba a sortie toute sa panoplie et a semblé s'amuser au milieu de Bulgares dépassés. De la magie oui, mais de l'efficacité surtout. Son ouverture parfaite pour Benzema (19e) prouve encore que la mobilité du Madrilène est une vraie béquille pour Pogba dont le jeu réclame du mouvement devant lui.
  • En bref… Avec ce Pogba, les Bleus ont conquis le monde. L'Europe peut trembler.

Corentin Tolisso : 6,5

Coco nous refait le coup. Comme en 2018, il profite de la préparation pour gagner en épaisseur. Alors qu'on le pensait perdu pour l'Euro, le Munichois a encore prouvé toute sa valeur. Son volume est indispensable dans ce système qui réclame beaucoup de compensation. Il a ainsi parfaitement couvert les montées de Kanté. Il est le complément idéal au milieu de Chelsea. Son agressivité et sa science du placement ont complètement éteint les Bulgares.
  • En bref… La place de Rabiot ne tient plus qu'à un fil.
Remplacé par Moussa Sissoko (84e)

Des béquilles à une place potentielle de titulaire à l'Euro : Tolisso, l'autre comeback de l'année

Antoine Griezmann : 7

Encore un but. Et quel but d'un joli ciseau retourné. Comme d'habitude, il a fait jouer son équipe, et Mbappé aurait dû en profiter à plusieurs reprises, mais c'est bien de lui qu'est venu la lumière. Il aurait même pu doubler la mise avec plus d'adresse (38e, 49e) et continue de prouver qu'il reste le danger numéro 1 des Bleus. Meilleur buteur (13), meilleur passeur (12) des Bleus depuis la Coupe du monde. Et leur meilleur joueur, évidemment.
  • En bref… P-A-T-R-O-N.
Remplacé par Ousmane Dembélé (66e).

Kylian Mbappé : 5,5

Il a tout bien fait… jusqu'au dernier geste. Il a d'abord parfaitement intégré le triangle avec Benzema et Griezmann par ses appels et ses transmissions. Son caviar pour Griezmann (36e) méritait un meilleur sort. Après la pause, il a privilégié l'option individuelle, sans réussite. Mais il a toujours respecté ce que le jeu réclamait.
  • En bref… Moins clinique.
Remplacé par Wissam Ben Yedder (84e) passeur décisif pour Giroud.

Kylian Mbappé face à la Bulgarie

Crédit: Getty Images

Karim Benzema : (non noté)

Il a prouvé à quel point il pouvait être précieux dans la construction et la sortie de balle comme sur cette action dont il fut à l'origine et à la conclusion (11e). Son entente avec Griezmann et Mbappé a semblé encore plus fine, à l'image de son ouverture pour le Parisien (27e). Mais il a été coupé dans son élan sur blessure (38e). La béquille dont il souffre laisse planer un doute désormais.

Remplacé par Olivier Giroud : 7

Il a d'abord souffert de la comparaison avec Karim Benzema. Moins disponible que le Madrilène dans le jeu, il a rappelé qu'il était avant tout là pour marquer. Son doublé, entre combat et opportunisme, résume parfaitement le bonhomme. Toujours là où il faut, même quand on ne l'attend plus.
  • En bref… La France n'en avait que pour Benzema mais il ne faut jamais, mais alors jamais, enterrer Giroud.
Coupe du monde
Deschamps sur le "sujet sensible" du Qatar : "Chaque personne aura sa liberté d'expression"
IL Y A 5 HEURES
Coupe du monde
Deschamps l'assure : Les Bleus "sont libres de s'exprimer" sur le Qatar
IL Y A 7 HEURES