Cela ne dit rien de la suite mais la préparation des Bleus a bien débuté. Pour son premier match amical avant l'Euro, l'équipe de France a nettement et logiquement battu le Pays de Galles, mercredi à Nice (3-0). Face à des Dragons rapidement réduits à dix, les Français ont déroulé leur jeu offensif et Mbappé (34e), puis Griezmann (48e) et Dembélé (79e) ont marqué. Convaincant pour son grand retour, Benzema a connu moins de réussite et notamment échoué sur penalty (27e). Le Madrilène et ses coéquipiers disposeront d'une nouvelle chance face à la Bulgarie le 8 juin pour peaufiner leurs automatismes.
Alignés dans un 4-4-2 en losange avec Griezmann en soutien de Mbappé et Benzema, les Bleus ont tout de suite pris les choses en mains et affiiché pas moins de 72% de possession dans le premier quart d'heure. Alerté par Pogba depuis la droite, le Madrilène n'a ainsi pas tardé à se procurer une première très belle occasion mais Ward a joliment repoussé sa tête décroisée (4e). Bien que beaucoup plus prudents, les Gallois ont pu compter sur le très actif James pour répondre d'un tir en angle fermé détourné par Lloris (5e).
Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
IL Y A 12 HEURES
Alors que les champions du monde se heurtaient à un bloc adverse compact, ils ont obtenu un penalty pour une main de Williams dans ses six mètres sur une reprise de Benzema après une nouvelle superbe parade Ward face à Pogba (23e). Le milieu défensif gallois a même été assez sévèrement expulsé mais Benzema a vu Ward choisir le bon côté pour repousser son penalty (27e). En supériorité numérique, les Bleus et leur avant-centre n'ont pourtant pas eu le temps de douter.

Mbappé, Griezmann ou Benzema : Qui doit tirer les penalties des Bleus ?

De plus en plus dominateurs, ils ont vu Rabiot, discret jusque-là, sortir de sa boîte et placer un tir axial que Ward, pris à contre-pied, a repoussé comme il a pu et surtout sur Mbappé, à l'affût et très vif sur la gauche pour envoyer le ballon au fond des filets (1-0, 34e). En jambes dans ce match, le Parisien confirme sa grande forme actuelle avec un 17e but en Bleu.

Comment Benzema a déjà bonifié les Bleus sans les dénaturer

Lloris tranquille, Benzema en manque de réussite

Ses protégés gérant sereinement des débats qui avaient tourné à l'attaque-défense, Deschamps a pu se permettre de remplacer ses latéraux Pavard et Hernandez par Digne et le novice Koundé après la pause. Même si le Sévillan évolue habituellement dans l'axe, les deux entrants se sont vite mis au diapason et les Bleus ont continué de pousser. Repliés dans leurs 30 derniers mètres, les Gallois n'ont pourtant rien pu face au talent et l'inspiration de Griezmann, bien aidé par Pogba et Mbappé avant de placer sa frappe de 20 mètres dans la lucarne droite de Ward pour une 36e réalisation en 90 sélections (2-0, 48e).
Pour sa 100e avec le brassard de capitaine (124 sélections), Lloris, de son côté a passé une soirée tranquille. Le portier a toutefois dû s'employer pour repousser la puissante frappe croisée de James dans la zone de vérité (64e). Sissoko et Coman venaient de remplacer l'influent Pogba et le solide Tolisso et les Bleus ont connu un moment de flottement. Passés en 4-2-3-1, ils ont ensuite totalement étouffé leurs adversaires grâce à un jeu offensif fluide et tonique.
Cinq minutes après son entrée en jeu, Dembélé a corsé l'addition d'une reprise face au but vide après un tir de Benzema venu s'écraser sur le poteau (3-0, 79e). Le Madrilène a décoché 9 des 23 tirs français dont 3 des 12 cadrés mais n'a pas réussi faire trembler les filets. Mobile et disponible sans gêner ses partenaires, il a tout tenté mais manqué de réussite face à Ward et sa défense qui ont encore repoussé sa tête sur corner (84e) ou sa frappe rasante (87e). L'ancien banni a pourtant bien réussi son retour en se fondant dans une équipe sûre de ses forces. Cela demandera évidemment confirmation et un but contre la Bulgarie lui permettrait d'arriver en pleine confiance à l'Euro.
Coupe du monde
Deschamps sur le "sujet sensible" du Qatar : "Chaque personne aura sa liberté d'expression"
IL Y A 12 HEURES
Coupe du monde
Deschamps l'assure : Les Bleus "sont libres de s'exprimer" sur le Qatar
IL Y A 14 HEURES