Soirée riche en buts et en émotions à la Johann Cruijff Arena. Les Pays-Bas ont brillé et battu le Danemark, samedi, en match amical (4-2). Ce match a aussi été marqué par le grand retour en sélection de Christian Eriksen qui est entré en jeu à la reprise et s'est même permis de faire trembler les filets d'une superbe reprise neuf mois après son malaise cardiaque à l'Euro (47e). Steven Bergwijn s'est offert un doublé (16e et 71e), Nathan Aké (29e) et Memphis Depay (38e, s.p) se sont aussi distingués après l'égalisation de Jannik Vestergaard (20e).
Dans une enceinte amstellodamoise bondée pour le retour du public, les Oranje ont démarré la rencontre pied au plancher dans le sillage d'un Frenkie de Jong tout de suite maître du ballon. Bergwijn a été le premier à mettre en danger Kasper Schmeichel qui a détourné son puissant tir axial (12e). Le portier danois n'a en revanche rien pu sur la tête smashée parfaite du percutant attaquant de Tottenham après un centre de Daley Blind qui joue lui aussi avec un défibrillateur cardiaque depuis plusieurs années (1-0, 16e).
Ligue des Nations
Les Pays-Bas au buzzer, la Belgique s’accroche
14/06/2022 À 20:42

Retour en fanfare pour Eriksen

Dominés et inoffensifs dans le premier quart d'heure, les visiteurs ont pourtant subitement et joliment réagi. Suite à un coup franc mal repoussé, ils ont même égalisé sur leur tout premier tir avec une tête de Vestergaard sur un centre de Joakim Maehle (1-1, 20e). Les Oranje ont cependant vite repris le contrôle des débats et poussé fort. Nathan Aké a ainsi pu leur redonner l'avantage d'une tête après un corner et un centre de l'excellent Steven Berghuis (2-1, 29e). Le meneur de jeu néerlandais a même obtenu un penalty pour une faute de Vestergaard et Depay a transformé la sanction (3-1, 38e).
Après la pause, le sélectionneur danois Kasper Hjulmand a décidé de lancer Eriksen pour redynamiser son secteur offensif. Il a eu le nez creux puisque le joueur de Brentford, applaudi par les spectateurs néerlandais, a très vite relancé le match d'une magnifique reprise décroisée sous la barre après une passe en retrait du mordant Andreas Skov Olsen (3-2, 47e). Un fantastique moment pour celui qui avait fait trembler tous les observateurs lors de son grave malaise durant le match contre la Finlande en juin dernier.

Des Danois combatifs jusqu'au bout

Le discret Eriksen n'en a cependant pas rajouté car il devait resté concentré dans une rencontre redevenue très disputée entre deux équipes qualifiées pour le prochain Mondial. Les Oranje sont rapidement repartis de l'avant avec les intenables Bergwijn et Berghuis qui ont alerté Schmeichel (53e) tout comme Depay (56e et 62e). Le Niçois Kasper Dolberg est entré en jeu et a apporté davantage de solutions aux Danois. Skov Olsen a ainsi failli égaliser mais son petit tir n'a fait que frôler la cible grande ouverte (65e).
Bergwijn, lui, a parfaitement placé son tir enroulé sur la gauche après un joli travail de De Jong et redonné de l'air aux siens (4-2, 71e). Les Scandinaves ont cependant refusé d'abdiquer et Eriksen a envoyé sa belle frappe lointaine sur le poteau (74e). Les combatifs visiteurs ont même poussé jusqu'au bout sans parvenir à marquer de nouveau. Ils s'inclinent mais savent bien que l'essentiel était ailleurs.

Eriksen esulta per il gol in Paesi Bassi-Danimarca - Amichevoli 2022

Crédit: Getty Images

Ligue des Nations
Pourquoi le Barça ne retiendra pas De Jong… et pourrait le regretter
07/06/2022 À 22:30
Ligue des Nations
France, SOS défense
04/06/2022 À 01:12