Il a célébré son but en faisant glisser ses genoux sur la pelouse du Parken, le stade national de Copenhague, à la 57e minute de jeu. Cette même pelouse où il a failli perdre la vie le 12 juin dernier, victime d'un arrêt cardiaque, restant inanimé de longues minutes avant de revenir à lui après un sauvetage d'urgence. Dans un match certes amical mais hautement symbolique face à la Serbie, remporté facilement par les locaux (3-0), Christian Eriksen a marqué les esprits ce mardi soir.
Bienvenue à la maison Christian
Des banderoles "Bienvenue à la maison Christian" en anglais et en danois ont été déployées par les fans dès l'entrée des joueurs. Le match se jouait à guichets fermés, du jamais vu pour une rencontre amicale depuis des années. Eriksen, qui évolue actuellement à Brentford en Premier League, avait confié son émotion à la veille de refouler la pelouse d'un stade désormais tout particulier.
Ligue des Nations
France, SOS défense
04/06/2022 À 01:12
"Ca a toujours été spécial de jouer à Parken mais demain cela sera sans doute un peu plus spécial", avait expliqué le numéro 10 à la télévision publique DR. "C'est une bonne fin de chapitre mais aussi le début d'un nouveau". Il vit depuis avec un défibrillateur interne. Eriksen avait déjà brillé samedi pour son retour en sélection contre les Pays-Bas, marquant deux minutes après son entrée en cours de jeu, éclipsant largement la défaite danoise (4-2).
Homme du match, le numéro 10 a quitté le terrain à la 80e minute, sous les applaudissements d'un public debout, vingt minutes après avoir marqué le troisième but de la rencontre. Visiblement touché, Eriksen est longuement resté sur le terrain avec l'équipe pour saluer le public.
Ligue des Nations
Cramés, les Bleus ? "On n’a jamais dit qu’on pouvait gagner tous les matches"
04/06/2022 À 01:00
Ligue des Nations
L’antisèche : ça va être long…
03/06/2022 À 21:22