Il est celui qui a marqué la toute récente histoire d’Atlanta United. Gerardo "Tata" Martino fut le premier entraîneur du club lors de son lancement en MLS en 2017, avant de les amener jusqu’au titre de champion dès l’année suivante. Après deux ans de beau jeu et d’excellents résultats, l’entraîneur argentin avait laissé sa place au Néerlandais Frank de Boer en 2018 sans que l’équipe ne parvienne à retrouver les sommets. Alors la très ambitieuse franchise de Géorgie a décidé de revenir à ses fondamentaux pour la saison 2021 en engageant Gabriel Heinze. Le jeune entraîneur de 42 ans bénéfice déjà d’une réputation solide en Amérique du Sud.

Des débuts dignes de Bielsa en Argentine

Ceux et celles qui ont regardé les matches du PSG et de l’OM au début des années 2000 se souviennent du défenseur rugueux et combatif qu’était Gabriel Heinze. Une quinzaine d’années plus tard, l’Argentin n’a rien perdu de cette pugnacité dans son nouveau métier. Après une première expérience ratée d’à peine six mois à Godoy Cruz en 2015 (première division argentine), il s’engage l’année suivante en deuxième division avec Argentinos Junior, club formateur de Diego Maradona au passé glorieux dans les années 1980. "La Primera B est un championnat très difficile, un peu à l’image de la Championship en Angleterre, explique Nicolas Cougot, fondateur du site Lucarne Opposée et spécialiste du football sud-américain. Il a fait remonter le club en première division dès sa première année, en terminant meilleure attaque et meilleure défense, avec un jeu agréable porté vers l’attaque. Les supporters ont eu l’impression de retrouver les grands Argentinos des années 1980".
MLS
Heinze licencié par Atlanta
18/07/2021 À 21:50
Ce succès va lui rouvrir les portes de la première division. Il s’engage en décembre 2017 au Velez Sarsfield, un club marqué par le passage d’un certain Marcelo Bielsa, vainqueur du championnat en 1998. "L’arrivée d’Heinze à Velez a beaucoup fait parler en Argentine. Lors de sa première conférence de presse, il a expliqué avoir regardé et analysé tous les matches de l’équipe la saison d’avant. C’était du Bielsa dans le texte", se souvient le journaliste. En trois ans à la tête de Velez, Heinze va faire remonter le club de la 19ème à la 3ème place du classement, les ramenant jusqu’en Copa Libertadores. "Au-delà du classement, beaucoup d’observateurs ont estimé qu’il avait produit le meilleur football du pays", ajoute Nicolas Cougot.

Gabriel Heinze conférence de presse

Crédit: From Official Website

"Un entraîneur intransigeant et obsessionnel"

Après avoir quitté Velez en mars 2020, Heinze s’est offert quelques mois de répit pour réfléchir à son prochain challenge. Il a finalement opté pour la MLS et Atlanta United en décembre, là encore après avoir observé et analysé l’équipe pendant plusieurs semaines. "J’ai apprécié lors de notre rencontre cette façon qu’il a d’être focalisé sur les détails. Il est arrivé avec une analyse déjà assez poussée de notre équipe première, mais aussi de notre académie", a expliqué Carlos Bocanegra, le directeur sportif d’Atlanta United (et autre ancien joueur de Ligue 1) lors de la conférence de presse d’introduction de Gabriel Heinze fin décembre. "Mon processus de recrutement date de plusieurs mois. Ils m’ont vraiment laissé le temps d’analyser leur proposition", a ajouté l’entraîneur argentin dans un questions/réponses très laconique avec les journalistes américains. Ce premier exercice face à la presse aura tourné court, Heinze semblant agacé par les comparaisons entre lui et Bielsa. "Heinze avait déjà du mal avec la presse en Argentine. Il considère qu’ils sont là pour polémiquer et qu’on ne peut pas parler de jeu avec eux. C’est un autre point commun avec Bielsa", lâche Nicolas Cougot.
Décidé à se faire un nom en tant qu’entraîneur en dehors de l’Argentine, Heinze aura du mal à se défaire du fantôme de son aîné à lunettes tant sa philosophie de jeu semble similaire. "On aime souvent comparer certains entraîneurs à Bielsa, mais aucun ne lui ressemble plus que Gabriel Heinze, insiste Nicolas Cougot. Comme Bielsa, il n’aime pas parler de tactique mais plutôt de géométrie. Il considère qu’on ne peut pas réduire une équipe à un schéma de jeu en 4-4-2 ou 4-3-3, que les positions des joueurs sont mouvantes en fonction de s’ils attaquent ou défendent. Le poste de gardien de but est également essentiel chez les deux entraîneurs. Ils considèrent que c’est leur premier joueur de champ, et ont développé un nombre défini de circuits de relance possible à partir de lui. Heinze a également ce côté obsessionnel et intransigeant. À son arrivée à Argentinos, il avait tout changé en mettant en place des analyses vidéo, des règles de diététique strictes et en allant jusqu’à demander à changer la hauteur de la pelouse".

"Licha" toujours affamé

À Atlanta United, Heinze arrive en terrain conquis dans un club encore nostalgique de deux saisons 2017 et 2018 réussies sous Tata Martino. "C’est un coach qui rentre dans notre philosophie et ce qu’on veut reconstruire sur le terrain : un pressing haut, une récupération rapide du ballon, et un jeu à haute intensité vers l’avant", résume Carlos Bocanegra. De son côté, Gabriel Heinze a déclaré "rejoindre une équipe jeune avec beaucoup d’envie", et "aimer me (se) focaliser sur les joueurs pour les faire grandir et s’améliorer". Il sera aidé dans cette tâche par un autre Argentin recruté au Racing Club fin janvier, Lisandro Lopez.
L’ancien attaquant de Lyon entre 2009 et 2013 avait rejoint le championnat argentin en 2015. En cinq ans au Racing Club - l’un des cinq grands clubs du pays - il aura marqué la bagatelle de 50 buts en 149 matches, décrochant le titre de champion d’Argentine en 2019 et les distinctions individuelles de meilleur buteur et de meilleur joueur du championnat. "Licha est une star au pays. Il a été un joueur magnifique au Racing, gagnant le titre et portant le brassard de capitaine, commente Nicolas Cougot. On pensait qu’il finirait sa carrière là-bas, mais la fin de son aventure s’est mal passée et il a perdu son statut l’année dernière".
Recruté par Atlanta à la surprise générale mi-janvier, l’international argentin a répondu à l’appel du pied d’Heinze. "Gabriel m’a parlé de l’opportunité de le rejoindre. Un challenge comme celui-là ne se présente pas tous les jours à mon âge", a-t-il expliqué en conférence de presse le mois dernier. Gabriel est un coach très exigeant qui met en place des entraînements très intenses. J’aime ça". Recruté pour sa mentalité de champion, "Licha" pourra également faire partager son expérience du haut niveau. "Je ne suis pas le genre de joueurs qui parlent beaucoup face au groupe, je préfère montrer l’exemple dans mes actions tous les jours à l’entraînement et aux matches", a-t-il développé, avant de promettre "une concurrence saine aux autres attaquants de l’équipe", comme un message envoyé au titulaire habituel, le Vénézuélien Josef Martinez. De quoi tirer tout un groupe vers le haut.

Lisandro Lopez

Crédit: Getty Images

MLS
Une erreur qui coûte cher : 2 millions de dollars d'amende pour l'Inter Miami dans l'affaire Matuidi
29/05/2021 À 06:56
MLS
Alerte "streaker" insolite : l'entraînement du Toronto FC interrompu par… un alligator
28/04/2021 À 09:34