PREMIER LEAGUE - 16e JOURNEE

LIVERPOOL - ARSENAL : 1-2
Buts : Kuyt (41e) pour Liverpool, Johnson (c.s.c, 50e) et Arshavin (58e) pour Arsenal.

Premier League
Wenger y croit encore
12/12/2009 À 14:08

Arsenal avait un bon coup à jouer après le nul de Chelsea et la défaite de Manchester United samedi. Et les Gunners ont rempli leur contrat en s'imposant à Anfield, face à des Reds intenables en première période, mais victimes d'une grosse fatigue après le repos. Arshavin, après son quadruplé de la saison dernière, a encore été l'homme en vue en offrant la victoire aux siens. Arsenal compte désormais six points de retard sur Chelsea avec un match en moins.

Cette rencontre a offert deux visages, deux périodes totalement opposées. La première a largement été à l'avantage de Liverpool. Avec Fernando Torres, titulaire pour la première fois depuis le 4 novembre, et Gerrard, les deux pièces maîtresse de Benitez étaient enfin présentes sur le terrain dès le coup d'envoi. Et les Reds entraient dans le match avec beaucoup d'envie, imposant un pressing très fort à leurs adversaires, pris à la gorge et incapables de réagir. Vifs, puissants, les joueurs de Liverpool se sont forcément créés les meilleures occasions, et ont logiquement été récompensés par l'ouverture du score. A la 41e minute, sur un coup-franc de 35 mètres de Fabio Aurelio, Reina manquait son dégagement, qui finissait dans les pieds de Kuyt. Le Néerlandais en profitait et plaçait son tir du droit au fond des filets (1-0, 41e). Liverpool menait au score, et on voyait alors mal comment les Gunners, où Arshavin et Nasri étaient aux abonnés absents, allaient pouvoir revenir dans le match.

Arsène Wenger a certainement dû élever la voix durant la pause, car ses joueurs montraient un tout autre visage à l'entame de la deuxième période. En quelques minutes, le rapport de force entre les deux équipes s'inversait totalement. Bien plus hauts sur le terrain, les Gunners récupéraient tous les ballons ou presque, et trouvaient enfin Arshavin devant. Sur un joli mouvement côté droit entre le Russe et Nasri, l'ancien Marseillais débordait et centrait fort devant le but. Le ballon rebondissait sur le pied de Johson, qui marquait contre son camp (1-1, 50e). Huit minutes plus tard, Johnson, encore malheureux, ne parvenait pas à dégager un centre de Fabregas. Arshavin s'en emparait et frappait instantanément du droit, trompant Reina avec l'aide du poteau gauche (1-2, 58e). Les Reds, assommés par ce deuxième but et trop courts physiquement pour réagir, n'allaient plus se montrer dangereux, laissant la maîtrise du ballon à leurs adversaires. Ils encaissaient donc une deuxième défaite à domicile après celle de mercredi contre la Fiorentina. L'avenir de Rafael Benitez s'assombrit de plus en plus sur les bords de la Mersey.

Premier League
Manchester, quel gâchis !
11/12/2009 À 22:06
Premier League
Arsenal-Liverpool: 1-1
17/04/2011 À 17:14