Reuters

Quenelle : Pour Nicolas Anelka, l'addition aurait pu être bien plus salée

Pour Anelka, l'addition aurait pu être bien plus salée

Le 27/02/2014 à 18:31Mis à jour Le 27/02/2014 à 20:45

Cinq matches de suspension, une amende de 97000 euros et un stage éducatif : Nicolas Anelka a écopé d’une sanction clémente. La Fédération anglaise a estimé que la quenelle controversée de l’attaquant français n’avait pas de caractère antisémite.

La sanction est tombée. Et elle est plutôt clémente. Nicolas Anelka a été suspendu cinq matches par la Fédération anglaise pour sa "quenelle" du 28 décembre dernier. Ce geste, avec lequel il avait fêté son premier but de la saison avec West Bromwich, la FA a estimé qu'il n'avait pas de caractère antisémite. Mais cela n'a pas empêché la Fédé de lui infliger également une amende de 80 000 livres, soit environ 97 000 euros. Le Français doit également s'engager à suivre un stage éducatif. Il a sept jours pour faire appel de cette décision survenue après deux jours d'audition par les trois membres indépendants de la commission de discipline.

Il risquait jusqu'à dix matches

Anelka West Ham-WBA Premier League 2013/2014

Anelka West Ham-WBA Premier League 2013/2014AFP

Les commentaires sont désactivés pour cette publication