AFP

Manchester City domine Sunderland 2-1 grâce à un coup de pouce

Pour sa première avec City, Guardiola a eu droit à un coup de pouce

Le 13/08/2016 à 20:21Mis à jour Le 13/08/2016 à 20:50

PREMIER LEAGUE - La première de Pep Guardiola avec Manchester City s'est ponctuée sur un succès sur Sunderland (2-1) lors de la première journée, arrachée en fin de match sur un but contre-son-camp de McNair. Après l'ouverture du score d'Aguero, Dafoe avait pourtant égalisé pour les hommes de David Moyes à 20 minutes du terme de la rencontre.

La victoire est là. La maîtrise pas vraiment. Pep Guardiola a encore du travail devant lui pour façonner Manchester City à son image. Mais le succès difficilement acquis samedi, aux dépens de Sunderland (2-1), lui permet au moins de lancer sa saison de Premier League sur des bases victorieuses. Bien accrochés, les Citizens ont fini par faire la différence sur un but contre son camp de Paddy McNair (87e)… un joueur prêté par le rival Manchester United.

Arrivé à Sunderland cette semaine et entré en jeu dans les dix dernières minutes, alors que les Black Cats tenaient un joli match nul, McNair a précipité la défaite des siens d'un coup de tête malheureux, sur un centre de Jesus Navas. Sur son banc, Guardiola pouvait respirer. L'entraîneur espagnol, très agité pour sa première avec les Citizens, n'était pas parvenu à dessiner une tactique gagnante sans ce coup de pouce adverse.

Defoe a failli gâcher les débuts de Guardiola

La patte de l'ex-coach du Barça et du Bayern s'est pourtant rapidement fait sentir. Les Citizens ont tout de suite mis le pied sur le ballon, pour ne le lâcher que très rarement. Dans un 4-3-3 très offensif reprenant des préceptes développés par Guardiola à Barcelone et à Munich, David Silva et Kevin De Bruyne apportaient d'entrée un soutien intéressant à la ligne Nolito-Agüero-Sterling. Et ce dernier se mettait immédiatement en vue en provoquant un pénalty bien transformé par son équipier argentin (4e).

De quoi lancer les Citizens vers un succès facile ? Presque. À condition de se montrer plus tranchants dans les 16,50 mètres adverses. Si Vito Mannone est venu frustrer Agüero (10e) et De Bruyne (68e), ce sont surtout les attaquants mancuniens qui ont manqué de précision, de Sterling (19e) à Iheanacho (90e). Jermain Defoe en a profité pour ramener Sunderland à hauteur avec son 144e but en Premier League. Mais McNair a bien involontairement ruiné les espoirs de ses nouveaux partenaires.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0