Getty Images

Gunnar Solskjaer a-t-il vraiment changé Manchester ?

Solskjaer a-t-il vraiment changé Manchester ?

Le 11/01/2019 à 16:05Mis à jour Le 12/01/2019 à 23:28

PREMIER LEAGUE - Manchester United semble métamorphosé depuis l'arrivée d'Ole Gunnar Solskjaer sur le banc mancunien. Avant d'affronter Tottenham (17h30), les Red Devils affichent un autre état d'esprit et une autre façon d'évoluer. Mais ce n'est pas forcément révélateur pour le PSG.

Des résultats prometteurs

Tout a changé déjà en termes de résultat. En cinq matches toutes compétitions confondues, Manchester United a signé cinq victoires. Ce parcours parfait a permis au club mancunien de revenir un peu dans la course pour l'Europe en Premier League. A onze points de la 4e et dernière place qualificative pour la lucrative Ligue des champions lors du départ du "Mou", MU compte aujourd'hui six points de retard sur Chelsea (4e). Après seulement quatre rencontres de Premier League, il y a de quoi retrouver un peu le sourire.

Un autre état d'esprit

Les résultats ne disent cependant pas tout. Il faut aussi voir les matches pour se rendre compte de l'évolution. Et il y a déjà eu un changement de mentalité. Les relations orageuses du Mou avec certains de ses joueurs - Paul Pogba en tête - plombaient l'ambiance à Manchester. Le souriant Solskjaer a clairement remis du baume au cœur de ses joueurs. Et ce n'est pas seulement vrai pour ceux qui étaient dans le viseur de Mourinho. A l'image d'un Nemanja Matic qui s'illustre plus et joue plus vers l'avant, tous les Mancuniens semblent retrouver du plaisir depuis quelques semaines. "Comme on peut l'imaginer, l'ambiance est joyeuse. Quand les victoires sont là, ça vous donne confiance et vous vous sentez relâchés", a confié Michael Carrick, le bras droit de Solkjaer, à propos du stage à Dubaï.

Un style plus offensif

Ce bonheur nouveau s'explique aussi par le style de jeu proposé par les Mancuniens. Avec José Mourinho, Manchester United développait un football assez restrictif. Si c'est réducteur de le résumer comme cela, Mou mettait l'accent sur la discipline tactique et la défense. Ce qui avait tendance à frustrer certains Mancuniens. A l'inverse, Solskjaer demande à ses joueurs d'aller plus vers l'avant. De se projeter. De prendre plus de risques. Depuis son arrivée, Manchester joue ainsi plus vite et plus haut. Et cela se voit dans les stats. United a ainsi planté 16 buts sur ces 5 derniers matches, soit 3,2 par rencontre !

Marcus Rashford avec Ole Gunnar Solskjaer

Marcus Rashford avec Ole Gunnar SolskjaerGetty Images

Pogba retrouvé mais pas seulement

L'autre évolution évidente est bien sûr le retour au premier plan de certains Mancuniens. Frustré par Mourinho, Paul Pogba, décisif sept fois en quatre sorties (4 buts, 3 passes décisives), en est le symbole. Mais s'il va falloir attendre un peu pour voir l'effet que ce changement de coach aura sur Alexis Sanchez qui pourrait se délecter de la nouvelle liberté accordée aux attaquants mancuniens, Pogba n'est pas le seul gagnant du départ de Mourinho. Aligné en pointe, Marcus Rashford, à qui Solskjaer demande d'être plus calme devant le but, semble gagner en confiance et en efficacité.

Mais…

Alors une question s'impose : serein après le tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions, le PSG a-t-il des raisons de s'inquiéter au vu de la mutation de ce Manchester United ? En fait, il va falloir attendre un peu pour le savoir. Avec Cardiff (1-5), Huddersfield (3-1), Bournemouth (4-1) ou encore Newcastle (0-2) et Reading (2-0) en FA Cup, Manchester a eu un calendrier plus que clément pour les débuts de Solskjaer. Dans le lot, il n'y pas une équipe du Top 10 de Premier League. Cela peut expliquer la bonne période mancunienne. Il est donc difficile de juger réellement la métamorphose de Man. U. Mais on va y voir plus clair ce week-end avec ce choc face à Tottenham. Le premier duel digne de ce nom pour juger le "renouveau" des Red Devils.

0
0