Getty Images

N'Golo Kanté, mutation réussie ?

Kanté, mutation réussie ?

Le 19/01/2019 à 00:00Mis à jour Le 19/01/2019 à 15:09

PREMIER LEAGUE - Repositionné relayeur sous Maurizio Sarri, N’Golo Kanté a longtemps eu du mal à se faire à son nouveau rôle. En nette amélioration ces dernières semaines, le Français a même ajouté une nouvelle corde à son arc déjà bien fourni en marquant face à Crystal Palace. Alors, Kanté plus haut sur le terrain, ça donne quoi ?

C’est un sujet qui divise Maurizio Sarri et les journalistes suiveurs de Chelsea semaine après semaine. Une petite guerre qui se joue à mots feutrés en conférence de presse. Le technicien a-t-il vu juste concernant N’Golo Kanté ? Autrement dit, le champion du monde français a-t-il réussi à s’adapter à une nouvelle position chez les Blues ? Ces dernières semaines, l’ancien patron affichait un sourire en coin lorsque la question est revenue. "Vous devez avouer que j’avais raison", savourait-il devant la presse. Car, ces dernières semaines, il a gagné son pari.

Flashback. Le 14 juillet, "El Maestro" Sarri succède à Antonio Conte au poste d’entraîneur de Chelsea. Avec des idées claires et précises : le retour au 4-3-3 qui a fait de son Napoli l’une des équipes les plus excitantes d’Europe. Avec une nécessité affirmée d’entrée : recruter une sentinelle au profil de regista, sorte de meneur de jeu reculé à même d’être le fer de (re)lance de ses Blues. Jorginho débarque dans ses bagages et N’Golo Kanté se retrouve dans l’inconnu.

La qualité du pressing plutôt que les stats

Jusqu’ici, le Français avait surtout brillé dans deux positions : celle de sentinelle dans un 4-3-3 ou, encore plus fréquent, celle de box-to-box au milieu dans un 4-4-2 ou 3-4-3. C’est là que Kanté, surtout en Angleterre, s’était taillé une réputation. Mais avec Sarri, c’est en pointe haute avancée du 4-3-3, au même niveau que Mateo Kovacic, que l’ancien de Leicester a dû s’adapter. Ou se réadapter si l'on se rappelle de sa position à Caen.

Vidéo - L'instant tactique : Comment Sarri a fait de Kanté le facteur X de Chelsea

02:47

Défensivement, c’est donc un autre Kanté qui est né. Oubliez le monstre statistique qui dominait la catégorie interceptions et tacles dans le Royaume. Avec un pourcentage de possession revu largement à la hausse (61,8%, troisième total d’Europe), les ballons à gratter sont forcément plus rares dans l'entrejeu de Chelsea. Son abattage reste exceptionnel mais, plus que la quantité, c’est la qualité de ses récupérations qui intéressent Sarri. Avec sa capacité à harceler le porteur, le pressing mis en place par l’Italien est primordial. Ainsi, les Blues récupèrent des ballons bien plus hauts que la saison passée, permettant à Hazard and co de se mettre en position bien plus rapidement.

Après un match raté face à Tottenham en novembre dernier (3-1), son entraîneur l’avait étonnamment repris face à la presse : " Je ne veux pas de Kanté dans cette position [trop haut sur le terrain, NDLR]. […] Kanté doit rester près de Jorginho, particulièrement quand le ballon est dans l’autre camp". Celui qui a stoppé Leo Messi n’a pas répondu ailleurs que sur le terrain.

Vidéo - Sarri : "Kanté doit s'améliorer tactiquement"

00:30

L’amour de la profondeur

Sans le ballon, Kanté reste un harceleur hors-pair. Avec, et c’est peut-être là que sa mutation est la plus impressionnante, il s’est transformé. Kanté n’est pas Pogba et ne le sera sans doute jamais. Mais, plutôt que monopoliser la gonfle pour trouver la meilleure ouverture possible, il a choisi de mettre sa formidable endurance au service de la création d’espaces.

À la construction, l’ancien Caennais fait les choses simplement, s’appuyant notamment sur la création de triangles dans le "Sarri-ball". Mais c’est surtout dans la projection que son apport est réel. Sa faculté à prendre la profondeur lui a notamment permis de marquer face à Crystal Palace (1-0) sur un long ballon de David Luiz, qui se régale de ses déplacements. Son enchaînement technique contrôle de la poitrine-frappe du gauche après être arrivé lancé était d’ailleurs remarquable.

Preuve que Kanté commence à s’habituer à se retrouver dans la surface. Car c’est une zone qu’il commence à bien appréhender. Face à Manchester City (2-0), c’est d’ailleurs lui qui s’était déjà retrouvé à la conclusion d’un magnifique mouvement d’Hazard pour délivrer les siens. Sur le papier, son apport statistique n’a rien d’exceptionnel encore (3 buts et 2 passes en 22 matches) mais sa progression est réelle et constante.

Même lui commence à y prendre du plaisir. "Cette année, je peux profiter un peu plus des actions offensives et accompagner les attaques, explique-t-il. Ça fait toujours plaisir de marquer et j’espère y prendre goût en pouvant répéter ce genre d’actions un peu plus souvent, car c’est une autre sensation. C’est un plaisir de contribuer à la victoire avec un but ou une passe décisive". Un plaisir pour lui mais aussi pour son entraîneur qui est en train de complètement le réinventer. Il est petit, il est gentil mais il est surtout trop talentueux pour échouer dans son entreprise de mutation.

N'Golo Kanté buteur à Manchester City

N'Golo Kanté buteur à Manchester CityGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0