Getty Images

Premier League - Tottenham, deuxième vitesse enclenchée ?

Tottenham, deuxième vitesse enclenchée ?

Le 28/12/2018 à 23:29

PREMIER LEAGUE - Deuxième au classement après le Boxing Day, à six points du leader Liverpool, Tottenham apparaît être un prétendant très sérieux à la place de dauphin cette saison. Tout cela grâce à une régularité sur le terrain assez remarquable et une attaque de feu, qui semble être passée à la vitesse supérieure, avant de rencontrer Wolverhampton samedi (16h).

Et si elle était là l’équipe que l’on n’attendait pas en Premier League ? Tottenham, qui termine ses saisons dans le top 3 depuis trois ans maintenant, est actuellement deuxième du championnat. Très réguliers, 15 victoires, quatre défaites, les Spurs sont parvenus à chiper la place de dauphin à Manchester City, défait par Leicester (1-2) lors du Boxing Day. Et cela pourrait durer.

11 buts en deux matches

En plus d’être une équipe capable de tenir un classement sur la durée, Tottenham, c’est une attaque de feu. En 19 journées de championnat, les Spurs ont marqué 42 buts en championnat - une moyenne de 2,2 par match - seulement un de moins que le leader. Onze ont été marqués lors des deux dernières journées (2-6 contre Everton ; 5-0 contre Bournemouth). Sur leurs cinq derniers matches de championnat, les Spurs en ont remporté… cinq.

Certes, les adversaires n’avaient rien d’insurmontables, mais à l’heure où certains calent contre des équipes plus faibles, les points engrangés par les hommes de Pochettino ne peuvent être qu’importants pour la suite de la saison. Pour se faire, le tacticien argentin peut compter sur une avant-garde fidèle au poste et concernée : Harry Kane, Heung-min Son (auteur d’un doublé contre Bournemouth), Lucas Moura…

Harry Kane of Tottenham Hotspur celebrates as Lucas Moura of Tottenham Hotspur scores his team's first goal during the UEFA Champions League Group B match between FC Barcelona and Tottenham Hotspur at Camp Nou on December 11, 2018 in Barcelona, Spain

Harry Kane of Tottenham Hotspur celebrates as Lucas Moura of Tottenham Hotspur scores his team's first goal during the UEFA Champions League Group B match between FC Barcelona and Tottenham Hotspur at Camp Nou on December 11, 2018 in Barcelona, SpainGetty Images

Même s’il reste le meilleur buteur des Spurs avec 12 buts, Kane ne porte plus à lui seul l’attaque de Tottenham. Son a marqué sept buts depuis le début de la saison, tandis que Lucas Moura, recrue hivernale de 2018, a planté six fois. Dele Alli et Erik Lamela contribuent eux aussi à la bonne santé offensive de l'équipe avec quatre buts chacun.

Tottenham profite également d’une baisse de forme de l’un de ses adversaires directs, Manchester City, battu par Crystal Palace (2-3) et Leicester (1-2). Les Spurs n’ont récupéré qu’un seul point d’avance sur les Citizens, qui possèdent une différence de buts largement supérieure. Pochettino va devoir capitaliser sur cette petite longueur d’avance et ne rien laisser passer s’il espère garder cette deuxième place.

Tottenham Hotspur's Argentinian head coach Mauricio Pochettino applauds at the end of the English Premier League football match between Everton and Tottenham Hotspur at Goodison Park in Liverpool, north west England on December 23, 2018.

Tottenham Hotspur's Argentinian head coach Mauricio Pochettino applauds at the end of the English Premier League football match between Everton and Tottenham Hotspur at Goodison Park in Liverpool, north west England on December 23, 2018.Getty Images

Mais une défense à perfectionner

Petit bémol pour la défense de Tottenham qui a encaissé 18 buts en 19 matches. La statistique est la même que pour l'exercice 2017-18, mais il va falloir que l'arrière-garde se muscle si les Spurs espèrent garder leur deuxième place. A titre de comparaison, Liverpool, c’est seulement sept buts encaissés depuis le début de la saison, 15 pour Manchester City. Pour le moment, la défense est friable, elle n’a pas cédé, et l’efficacité de l’attaque compense. Il ne faudrait pas que cet équilibre vienne à être perturbé.

Hugo Lloris (Tottenham) le 10 décembre 2018 à Barcelone

Hugo Lloris (Tottenham) le 10 décembre 2018 à BarceloneGetty Images

Là où le bât blesse également, c’est que face aux cadors, les Spurs ne sont jamais parvenus à s’imposer en championnat : défaite contre Liverpool (1-2), Manchester City (0-1), et Arsenal (4-2). Tottenham n’a tenu tête qu’à une seule équipe du top 5 : Chelsea en novembre dernier (3-1). En février, c’est un autre cador d’Europe que les Spurs vont affronter : Dortmund, en huitièmes de finale de Ligue des Champions. Attention au surrégime.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0