Getty Images

United s'adjuge (encore) le derby de Manchester

United s'adjuge (encore) le derby de Manchester

Le 08/03/2020 à 19:22Mis à jour Le 08/03/2020 à 19:51

PREMIER LEAGUE - Cette saison, le maître de Manchester se nomme United. Déjà vainqueurs à l'aller début décembre (1-2), les Red Devils ont de nouveau battu City ce dimanche (1-0). Anthony Martial a fait rugir de plaisir le public d'Old Trafford à la demi-heure de jeu, Scott McTominay ayant ensuite doublé la mise en fin de partie.

En cette saison 2019-2020, le roi des derbies de Manchester en Premier League, c'est bien United. Déjà vainqueurs à l'Etihad Stadium lors de la phase aller, les Red Devils ont doublé la mise chez eux, parfois en étant sur un fil (2-0). Si tout n'a pas été parfait pour les hommes d'Ole Gunnar Solskjær, ils ont su ouvrir le score pendant leur temps fort grâce à Anthony Martial, avant que Scott McTominay ne valide le succès dans les dernières secondes. Cette victoire de prestige était primordiale pour Manchester United, qui reste à trois points de la quatrième place occupée par Chelsea. Pour Pep Guardiola, c'est une première défaite à Old Trafford.

A United, la liesse et la bonne opération. A City, la claque et l'ombre d'un doute. C'était déjà le quatrième derby de la saison, toutes compétitions confondues, et aucune des deux équipes ne s'était encore imposée à domicile. Ce paradoxe a pris fin dimanche, à Old Trafford, où les Red Devils auront connu deux visages. On ne donnait pas cher de leur peau au regard des 25 premières minutes, archi dominées par les Citizens. David de Gea a par exemple dû se détendre sur une frappe enroulée de Raheem Sterling (10e). C'était la seule action franche de la première période pour les hommes de Pep Guardiola, symbole d'un City inoffensif.

United a battu City 3 fois cette saison

Car, peu à peu, les Red Devils sont parvenus à inverser le rapport de force, notamment quand ils ont eu la bonne idée d'écarter le jeu. Toujours emmenés par un grand Bruno Fernandes, ils ont commencé à se procurer des occasions et gagné en confiance. Et c'est finalement sur un coup franc astucieusement joué par le Portugais qu'Anthony Martial a pu tromper un Ederson loin d'être irréprochable sur le coup (1-0, 30e).

Contrairement à ce que nous aurions pu croire, l'embellie n'a pas été de courte durée pour United, qui a continué sur sa lancée au retour des vestiaires, jusqu'à reculer de nouveau. Hélas pour Guardiola, les entrées de Gabriel Jesus et de Riyad Mahrez n'ont rien changé. Hélas pour Guardiola, aussi, Sergio Agüero était bien hors-jeu d'un souffle sur une passe de Sterling alors qu'il pensait égaliser (49e).

Malgré une possession supérieure de la part de City, il y avait trop d'imprécision dans les trente derniers mètres face à une défense très solide, emmenée par un un Harry Maguire taille patron. Dans les ultimes instants, Ederson s'est rendu coupable d'une mauvaise relance, qui s'est transformée en passe décisive pour Scott McTominay (2-0, 90e+6). Manchester United n'avait plus battu son voisin à deux reprises lors d'une même saison de Premier League depuis l'exercice 2009-2010 et c'est une première pour un coach depuis le départ de Sir Alex Ferguson. Cet exploit vient valider l'excellente forme des Red Devils, lancés sur une série de dix matches sans défaite toutes compétitions confondues.

Raheem Sterling (Manchester City) contre Manchester United

Raheem Sterling (Manchester City) contre Manchester UnitedGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313