Havertz à Chelsea, c’est assurément l’un des feuilletons de ce début de mercato. Et on se rapproche progressivement de son épilogue. Courtisé par les Blues depuis plusieurs mois déjà, le prodige allemand se rapproche un peu plus de Stamford Bridge et ce, malgré l’intérêt prononcé du Bayern Munich, également disposé à s’attacher les services du joueur. Selon les informations de Sky Deutschland, Havertz se serait mis d’accord sur les modalités contractuelles de son futur engagement avec Chelsea, club à qui il a donné sa priorité.

C’est désormais sur le terrain financier que les Blues et le Bayer Leverkusen vont devoir s’entendre. Le club allemand espère récupérer une centaine de millions d’euros avec ce transfert. Néanmoins, la tendance est plus à un accord autour de 80 millions d’euros, hors bonus. Petr Cech, conseiller technique de la performance du club londonien, devrait prochainement se rendre en Allemagne pour discuter des détails financiers.

Bundesliga
Après Sancho, Dortmund s'offre avec Bellingham une autre pépite anglaise
20/07/2020 À 16:11

Le calme avant la tempête : comment le Real prend déjà des coups d’avance

L’Europa League avec le Bayer avant de partir pour Londres ?

Encore engagé en Europa League où il affrontera les Glasgow Rangers en huitième de finale retour (rencontre prévue le 6 août prochain), le Bayer devrait pouvoir compter sur Havertz pour disputer le reste de la compétition. C’est en tout cas l’une des conditions pour négocier le transfert. Et, in fine, l’un des engagements de Chelsea si le transfert devait se concrétiser dans les prochains jours.

Bien qu’il reste encore beaucoup de détails à régler pour voir Havertz avec le maillot des Blues, la fin du feuilleton approche à grand pas. Et la perspective d’une association avec Hakim Ziyech et Timo Werner prend encore plus d’ampleur.

Kai Havertz (Bayer Leverkusen)

Crédit: Getty Images

Premier League
De Bruyne élu meilleur joueur de la saison par ses pairs
08/09/2020 À 19:29
Premier League
James et près de 600 millions dépensés : Everton ou la douce folie dépensière sans résultat
08/09/2020 À 09:13