Getty Images

"Peut-être que nous sommes plus vieux" : Pourquoi Guardiola et Mourinho ne se chamaillent plus

"Peut-être que nous sommes plus vieux" : Pourquoi Guardiola et Mourinho ne se chamaillent plus

Le 01/02/2020 à 18:24Mis à jour Le 02/02/2020 à 15:03

PREMIER LEAGUE - Tottenham accueille Manchester City sur sa pelouse dimanche (17h30) pour le compte de la 25e journée de Premier League. L’occasion d'un 23e duel entre José Mourinho et Pep Guardiola. Cette opposition entre les deux entraîneurs les plus marquants du XXIe siècle n’a plus la même saveur qu’il y a dix ans.

Il fut un temps où ces duels étaient attendus. Ou chaque match opposant Mourinho à Guardiola était coché dans le calendrier des fans de football. Rien n’égalera l’attente et la tension autour des Clasicos entre le Real Madrid du "Special One" et le Barça de "Pep". Aujourd’hui, cette excitation autour de cette rivalité semble s’être évaporée.

L’enjeu des duels n’est plus le même

La grande différence entre les premiers duels Mourinho-Guardiola et celui de dimanche, c’est l’enjeu. Il y a dix ans, les deux hommes s’affrontaient lors d’une des plus belles demi-finales de Ligue des champions de la décennie : celle opposant le Barça à l’Inter en avril 2010. Une bataille tactique qu’avait remportée le Portugais, avant de soulever la coupe aux grandes oreilles face au Bayern. Pour se venger, Pep avait infligé au Special One une "manita" six mois plus tard, pour le premier Clasico de Mourinho. Premier Clasico et véritable lancement des hostilités : l'Espagne était trop petite pour les deux hommes.

Mourinho vs Guardiola Inter

Mourinho vs Guardiola InterGetty Images

Moins incandescente, l'Angleterre, elle, n'a pas de problème avec eux. Dimanche, c’est un Tottenham morose qui accueille une équipe de City deuxième de Premier League mais larguée par Liverpool. Incontestablement, l’affiche n’est pas comparable à celles qui ont vu s’opposer les deux hommes. Et au vu de l’enjeu de cette rencontre, on pourrait même affirmer que ce 23e duel entre Mourinho et Guardiola est, sur le papier, le moins alléchant de tous.

Moins de "trashtalking", l’heure est à l’apaisement

La communication et les conférences de presse interposées étaient des composantes du duel Mourinho-Guardiola. Bien connu pour ses sorties médiatiques remarquées, le Portugais n’a jamais manqué l’occasion de tacler son meilleur ennemi. "Guardiola est un coach fantastique. Mais j’ai gagné deux Ligues des champions et lui une, et c’est une victoire qui m’embarrasserait. J’aurais honte d’avoir gagné avec le scandale de Stamford Bridge. Et s’il gagne cette année, ce sera le scandale de Bernabeu", déclarait-il après sa demi-finale aller de la Ligue des Champions perdue avec le Real Madrid face au Barça en 2011.

Mais Pep, moins connu pour ses frasques, ne se laissait pas faire pour autant. Avant cette demi-finale en question, le Catalan avait taclé son homologue sur sa communication et avait lâché son fameux "Puto Jefe" resté dans les annales. Et quand un journaliste l’avait relancé sur son comportement qu’il jugeait semblable à celui de Mourinho, Pep semblait assez clair : "Si c’est vrai, je vais devoir revoir mon attitude et mon comportement."

Aujourd’hui, l’heure est à l’apaisement. Les conférences de presse des eux entraîneurs avant Tottenham-Manchester City n’ont rien à voir avec celles d’antan. Au grand dam de la presse sportive ? C’est ce qu’a affirmé Guardiola vendredi, quand un journaliste lui a constaté que la rivalité qu’avaient les deux hommes en Espagne ne s’est pas matérialisée en Angleterre : "Je suis désolé pour vous. Je sais que vous l’espériez, mais je suis désolé".

Une page semble se tourner

Comment les concernés expliquent-t-ils le déclin de leur rivalité ? "Je ne sais pas. Peut-être que nous sommes plus vieux, plus expérimentés", suggère Guardiola. Peut-être aussi parce que les deux entraîneurs ne sont plus sur le toit de l’Europe comme ce fut le cas au début des années 2010. Mourinho n’a plus gagné un titre depuis son sacre avec Chelsea en Premier League en 2015, tandis que Pep est champion d’Angleterre en titre mais semble aujourd’hui dépassé par le Liverpool de Jurgen Klopp.

Vidéo - 25e j, Guardiola est "désolé pour les journalistes" que sa rivalité avec Mourinho ne soit pas la

00:58

Les deux hommes vont donc se croiser sur le bord du terrain pour la première fois depuis 11 novembre 2018 et une victoire de Manchester City à l’Etihad Stadium (3-1). Et même si leurs retrouvailles ne résonnent pas comme un évènement majeur de cette saison, elles ravivent aux plus nostalgiques de beaux souvenirs, et suscitent de l’intérêt auprès des fans du "Special One" et de Pep Guardiola.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313