Beaucoup de pluie, une pelouse parfaite et une ribambelle de stars : c’est officiel, la Premier League a repris ses droits. Après un morne Aston Villa – Sheffield (0-0), Manchester City a livré un beau spectacle face à Arsenal, remportant ce premier choc de reprise grâce à des buts de Raheem Sterling, Kevin De Bruyne et Phil Foden (3-0). Complètement dépassés, les Gunners stagnent toujours à une décevante 10e position tandis que les Cityzens consolident leur place de dauphin, derrière l'indéboulonnable Liverpool, en prenant 10 points d'avance sur Leicester, leur premier poursuivant.

Reprise compliquée pour Arsenal

Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
IL Y A 7 MINUTES

Il faut dire que la rencontre n'aurait pas pu commencer de pire façon pour les hommes de Mikel Arteta. Après avoir encaissé une première occasion d’un coup franc direct de Kevin De Bruyne (4e), Granit Xhaka a dû quitter la pelouse sur civière dès la 7e minute de jeu, blessé à la cheville . Le milieu de terrain suisse a rapidement été imité par Pablo Marin, touché au mollet quinze petites minutes plus tard. Quoi de mieux pour offrir de la confiance à des Cityzens rouillés après trois mois sans compétition ?

Les occasions se sont alors succédées sur la cage de Leno. Impérial, le gardien a dû s'interposer devant deux frappes croisées de Sterling (35e, 36e) avant de repousser une puissante tentative de Silva (38e). Mais ce qui devait arriver arriva. Juste avant la pause, l'ailier anglais a profité d’une énorme erreur d'appréciation de David Luiz sur une passe de De Bruyne pour se retrouver seul dans la surface et marquer son premier but de l’année 2020.

Revenus des vestiaires en pressant très haut, les intentions des Citizens se sont montrées claires : faire le break, et vite. Et une nouvelle fois, David Luiz leur a permis d’arriver à leurs fins. Complètement pris de vitesse par Riyad Mahrez, le défenseur brésilien a concédé son 4e penalty de la saison, transformé par Kevin De Bruyne (51e), plombant définitivement Arsenal.

Leno, malheureux héros

La rencontre a alors failli tourner au pugilat. Ne quittant que très rarement la moitié de terrain des Gunners, les Cityzens ont pris un malin plaisir à fatiguer leurs adversaires lancés dans une éternelle course après le ballon. Mais Leno a réussi à éviter le ridicule à son équipe. Le portier allemand s’est imposé devant une frappe lointaine de Gabriel Jesus (59e), s’est montré solide au duel face à De Bruyne (69e) et a empêché Gundögan de marquer un nouveau but (77e).

Puis le temps a paru s’arrêter lorsqu’Eric Garcia a encaissé un violent tampon d’Ederson lors d’un repli défensif. Immobilisé sur une civière, le cou maintenu et un masque à oxygène sur le visage, le défenseur des Skyblues a fait passer un frisson dans tout le stade (82e), avant de réussir à parler à des soigneurs soulagés.

Les 11 minutes de temps additionnel ont permis à Manchester City d’aggraver le score sur une contre-attaque éclair terminée par Phil Foden (3-0, 92e), concluant parfaitement la très belle prestation de son équipe, qui prend dix points d’avance sur Leicester, pour mettre une belle option sur la place de dauphin de Liverpool.

Premier League
Cette fois-ci, Arsenal n'a pas trouvé la clé face à Liverpool
IL Y A UNE HEURE
Premier League
Cinq buts encaissés, pour une leçon de football : Man City a pris une bonne fessée
HIER À 17:21