Football
Premier League

City chute déjà et laisse Liverpool s'envoler

Partager avec
Copier
Partager cet article

Teemu Pukki gegen Manchester City

Crédit: Getty Images

ParJoffrey Pointlane
14/09/2019 à 18:20 | Mis à jour 14/09/2019 à 20:17
@Eurosport_FR

PREMIER LEAGUE - Premier gros couac pour Manchester City cette saison. Les Citizens ont chuté sur la pelouse de Norwich (3-2) lors de la 5e journée de Premier League. Liverpool, qui a battu Newcastle (3-1), prend donc cinq points d'avance.

La mission des hommes de Pep Guardiola était claire, pour ce déplacement à Norwich. Gagner pour engranger de la confiance après la trêve internationale et avant le déplacement à Donetsk dans le cadre de la première journée de la Ligue des champions mercredi. Mais surtout pour ne pas se laisser décrocher par Liverpool, reparti sur un rythme d'enfer après sa cinquième victoire en cinq matches en début d'après-midi contre Newcastle (3-1). Mais les Citizens, médiocres ce samedi; se sont pris les pieds dans le tapis à Carrow Road s'inclinant pour la première fois de la saison (2-3).

Premier League

17 buts marqués, 0 encaissé et un quintet historique : Manchester City avertit le Real

HIER À 20:57

N'enlevons pas la combativité et l'abnégation déployées par hommes de Daniel Farke tout au long des 90 minutes. Mais les champions d'Angleterre ont clairement manqué d'idées pour espérer quoique ce soit dans le Norfolk, et ne pouvaient pas espérer grand-chose cet après-midi. Pep Guardiola, qui s'est privé de Kevin De Bruyne au coup d'envoi alors qu'il alignait John Stones à la place d'Aymeric Laporte - blessé pour une période de cinq à six mois – s'était méfié en conférence de presse de cette équipe des Canaries.

Norwich a fait bloc

A juste titre, puisque le promu a déclenché les hostilités à la fin du premier quart d'heure par l'intermédiaire de Kenny McLean, s'élevant plus haut que tout le monde sur un corner botté par Emiliano Buendia (1-0, 18e). Et a continué sur sa lancée en faisant le break par l'ailier Todd Cantwell, servi sur un plateau par Teemu Pukki, altruiste sur ce coup, alors que Kyle Walker s'est mal aligné avec l'ensemble de sa défense (2-0, 28e).

Les Skyblues, malgré une possession du ballon outrancière, n'arrivaient pas à contourner le bloc adverse très compacte de Norwich, mais furent bien heureux de regagner les vestiaires avec un but de retard. Après sa tête claquée juste au-dessus de Tim Krul (27e), l'Argentin a récidivé juste avant le temps additionnel de la première période, où son coup de casque ne laissa aucune chance au gardien néerlandais (2-1, 44e). L'attaquant a marqué sur chacun de ces sept tirs cadrés depuis le début de la saison, mais Agüero n'en avait sans doute que faire de ses statistiques cliniques, tellement son équipe ne trouvait de solution face au piège tendu par le promu. Sterling, auteur d'un coup de tête sur le poteau (31e), avait beau se démultiplier pour apporter une solution bien venue, mais ses coéquipiers, proposant une construction de jeu assez lente, n'ont réussi à suivre son rythme.

De Bruyne et Jesus n'y ont rien changé

Si les Citizens ont attaqué pied au plancher la deuxième période, ils n'étaient surpris pas à labris d'un réveil de Norwich. Mais surtout de leurs propres erreurs individuelles. Et dans ce cadre, un homme est particulièrement visé : Nicolas Otamendi. Le défenseur de l'Albiceleste (65 sélections, 4 buts), après avoir mal assuré une passe envers son coéquipier de la charnière John Stones provoquant une occasion et la frappe croisé de Teemu Pukki (49e), a véritablement plomber son équipe et la mission des trois points qu'elle était venu chercher. Sur un dégagement aux six mètres de son gardien, le vieux briscard a tardé à dégager et s'est fait prendre à la régulièrement par son compatriote Emiliano Buendia, passant le cuir directement à son coéquipier finlandais pour un obtenir un nouveau break (3-1, 50e).

Guardiola a bien tenté de réagir en lançant coup sur coup Kevin De Bruyne et Gabriel Jesus (56e), mais ce double changement n'a pas eu l'effet escompté. Après plusieurs occasions gâchées, c'est même un joueur au profil défensif, Rodri, qui a inscrit le but de l'espoir pour le champion (3-2, 88e), bien trop tard pour espérer ramener quelque chose de ce déplacement périlleux. Une première défaite de la saison pour Manchester City, qui n'avait plus perdu face à un promu depuis mars 2015. Et qui laisse Liverpool prendre cinq points d'avance en tête du classement. A la fin, cette défaite peut compter…

Premier League

A l'Etihad, tout sourit à City

HIER À 18:45
Premier League

Manchester City, le temps des inquiétudes

07/07/2020 À 22:32
Dans le même sujet
FootballPremier LeagueManchester CityNorwich City
Partager avec
Copier
Partager cet article