La question de leur été

Manchester City disputera-t-il la prochaine Ligue des champions ? Dans l'état actuel des choses, la réponse est non. Le club mancunien a été exclu mi-février de toutes compétitions européennes pour les deux prochaines saisons par l'UEFA pour avoir enfreint les règles du fair-play financier. Il a fait appel de cette décision devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) quelques jours plus tard. Mais la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus Covid-19 a retardé l'étude de cet appel. Pour l'instant, impossible de savoir quand le verdict tombera.

Premier League
Le feuilleton Pogba et la folie Kane : A quoi devrait ressembler le mercato de Manchester United ?
17/04/2020 À 20:57

Les dirigeants de Manchester City n'en restent pas moins optimistes sur les chances du club anglais de participer à la prochaine C1. D'une part, ils seraient convaincus de pouvoir mettre en avant des vices de procédures dans l'enquête menée par l'UEFA pour que le TAS leur donne raison en appel. Ils seraient notamment disposés à remettre en cause la légalité du fair-play financier le cas échéant. D'autre part, City pourrait plaider sa cause devant d'autres instances si son appel est rejeté par le TAS et obtenir ainsi un report de la sanction qui lui permettrait de disputer la C1 la saison prochaine.

UEFA : - Ceferin évite la question sur le dossier Manchester City

L'incertitude demeure cependant. Et elle impacte fatalement le mercato de Manchester City. D'un point de vue financier, une absence en Ligue des champions la saison prochaine constituerait un manque à gagner supérieur à 100 millions d'euros pour l'actuel dauphin de Liverpool en Premier League. Et d'un point de vue sportif, l'attractivité de la formation dirigée par Josep Guardiola diminuerait forcément sans Ligue des champions. Surtout, City ne peut pas avancer rapidement sur différents dossiers. Et le retard pris dans les négociations se paie souvent au prix fort sur le mercato.

Leurs cibles

La priorité se situe clairement en défense centrale, un secteur où Manchester City a étalé ses limites cette saison entre les problèmes physiques d'Aymeric Laporte et les performances aléatoires de John Stones et Nicolas Otamendi. Guardiola apprécie notamment Dayot Upamecano, mais il est loin d'être le seul à s'intéresser au jeune Français du RB Leipzig. Parmi les alternatives, il y a les pistes menant à Milan Skriniar (Inter) et Luiz Felipe (Lazio). Il ne faut pas non plus exclure l'hypothèse de voir un gros poisson débarquer du coté de l'Etihad, comme Kalidou Koulibaly (Naples) et surtout David Alaba. Pep le connaît bien pour l'avoir eu sous ses ordres au Bayern et aime sa polyvalence.

Pep Guardiola with David Alaba (FC Bayern)

Crédit: Imago

Un autre ancien du club bavarois est susceptible de retrouver Guardiola. Il s'agit de Douglas Costa, dont le profil pourrait s'avérer précieux compte tenu des éventuels départs de plusieurs éléments offensifs de Manchester City. Le cas de Jadon Sancho (Dortmund) est également étudié dans cette optique mais l'Anglais ne manque pas de prétendants. La piste menant à Lautaro Martinez est surtout destinée à préparer la succession de Sergio Agüero, dont le contrat expire en 2021, mais le Barça a l'avantage sur ce dossier. Enfin, il existe d'autres cibles pour densifier l'effectif comme Houssem Aouar (OL), Boubacar Kamara (OM), Nelson Semedo (Barça) ou Jack Grealish (Aston Villa).

Qui va partir ?

Il est acquis que David Silva quittera City cet été après dix ans de brillants services et on abordera le cas de l'Espagnol un peu plus bas. Il y a les rumeurs qui concernent Raheem Sterling, mais un transfert de la star mancunienne reste improbable. Le dossier le plus chaud au rayon des départs concerne surtout Leroy Sané. Déjà annoncé partant l'été dernier, l'ailier allemand sera en fin de contrat en juin 2021 et les négociations pour une prolongation sont au point mort. City ne risquera pas de le perdre sans indemnité de transfert l'an prochain et voit d'un très bon œil l'intérêt du Bayern pour son attaquant. Surtout avec la perspective de pouvoir intégrer Alaba dans la transaction.

Leroy Sané von Manchester City

Crédit: Imago

Dans la même logique, un deal avec la Juventus n'est pas à exclure. Gabriel Jesus fait partie des cibles du club turinois pour le poste d'avant-centre et l'intérêt de City pour Douglas Costa pourrait favoriser un transfert. Mais le club anglais n'est pas forcément enclin à lâcher son attaquant brésilien. Un autre "échange" a été évoqué avec le Barça qui s'intéresse à Joao Cancelo et pourrait mettre Semedo dans la balance. Enfin, Angeliño pourrait être transféré définitivement au RB Leipzig qui dispose d'une option d'achat pour le latéral espagnol, excellent depuis son prêt au club allemand en janvier. En fin de contrat, Claudio Bravo sera peut-être conservé au terme d'une saison plutôt positive.

Mais aussi…

Le départ de David Silva suscite fatalement quelques interrogations tant l'influence de l'Espagnol sur le jeu de City est prépondérante. Il ne justifiera cependant pas forcément le recrutement d'un milieu créatif pour autant. Guardiola n'a jamais manqué l'occasion de vanter les mérites de Phil Foden et l'heure de jeune Anglais semble arriver. Le technicien catalan a aussi l'option de stabiliser Bernardo Silva sans un rôle de meneur aux côtés de Kevin de Bruyne, un poste que le Portugais a déjà occupé à plusieurs reprises et qui semble lui convenir. Riyad Mahrez, dont le départ a un temps été évoqué, gagnerait ainsi le temps de jeu qu'il désire pour rester du côté de l'Etihad.

Avec 250 millions d’euros, voici le mercato idéal de Manchester City

Premier League
Arteta furieux contre Pépé : "C'est inacceptable"
22/11/2020 À 20:12
Premier League
Ray Clemence, gardien légendaire du Liverpool des années 1970-80, est décédé
15/11/2020 À 17:13