Aston Villa a fait presque aussi bien que le Bayern face au Barça lors de la dernière Ligue des champions. Les Villans ont pulvérisé les Reds ce dimanche en clôture de la 4e journée de Premier League (7-2). Après la déroute de Manchester United devant Tottenham (1-6), le champion en titre a subi une défaite historique face à un adversaire déchaîné. Des buts en rafale signés Ollie Watkins, par trois fois, John McGinn, Ross Barkley et Jack Grealish, auteur d'un doublé, propulsent les hommes de Dean Smith à la 2e place du classement, derrière Everton. Ceux de Jurgen Klopp ont pris une énorme leçon.

Premier League
Le calvaire de Manchester
04/10/2020 À 17:24

Les Reds ont eu le tort d'entrer trop tranquillement dans ce match. Car leurs adversaires ont tout de suite joué comme des affamés et n'ont pas laissé passer leur chance de profiter d'une erreur de relance d'Adrian, titulaire dans la cage des visiteurs à la place d'Alisson qui était blessé. Jack Grealish a récupéré le ballon dans la surface adverse et servi Ollie Watkins qui a facilement ouvert le score et son compteur but en Premier League (1-0, 4e).

Recruté à Brentford cet été contre 30 millions d'euros, l'avant-centre de 24 ans qui découvre l'élite anglaise n'a pas tardé à doubler la mise d'une superbe frappe sous la barre après avoir effacé Joe Gomez (2-0, 22e). Ce n'était pourtant que le début d'une soirée folle dans un match totalement débridé marqué par l'insolente réussite offensive des locaux et la passivité défensive coupable des visiteurs.

Triplé pour Watkins

Privé de Sadio Mané, atteint du Covid-19 comme Thiago Alcantara, Liverpool a poussé mais Naby Keita, Roberto Fimirno et le petit nouveau Diogo Jota ont buté sur un Emiliano Martinez en feu comme ses partenaires (19e, 21e, 28e). A l'affût dans la zone de vérité, Mohamed Salah a bien réduit l'écart (2-1, 33e) mais Aston Villa a tout de suite refait le break sur une reprise axiale de 20 mètres signée John McGinn et déviée par Virgil van Dijk (3-1, 35e). Le défenseur central de Liverpool a ensuite concédé un coup franc axial sur lequel Watkins a marqué son troisième but de la soirée (4-1, 39e).

L'addition aurait pu être plus salée

Forts de leurs trois victoires sur leurs trois premiers matches de championnat cette saison, Klopp et ses joueurs ont entamé la seconde période avec l'envie de revenir au score. lls se sont rués à l'attaque alors que leurs défenseurs mais aussi leur sentinelle Fabinho sont restés perdus et dépassés. lls ont encore été sanctionnés quand Ross Barkley, prêté par Chelsea et qui disputait son premier match avec Villa, a placé sa frappe de 25 mètres dans la lucarne gauche d'Adrian (5-1, 55e).

Salah, seul joueur de Liverpool à surnager, a encore trouvé le chemin des filets (5-2, 60e) mais Jack Grealish a profité des espaces laissés par la défense des Reds pour marquer à son tour (6-2, 66e). Le capitaine d'Aston Villa est même allé s'offrir un doublé en partant du rond central (7-2, 75e). L'addition est lourde pour Liverpool, totalement à côté de la plaque et qui n'avait plus encaissé sept buts depuis 57 ans. Elle aurait pourtant pu être encore plus sévère. De quoi rappeler aux Reds (5es), champions en titre, qu'ils doivent faire preuve d'humilité et de concentration à chacune de leurs sorties.

Roberto Firmino et Mohamed Salah, tête basse

Crédit: Getty Images

Premier League
Liverpool a dû s'employer
IL Y A 19 HEURES
Premier League
C'était le show Bamford !
HIER À 20:42