L’année 2020 a été, sur le plan sportif, historique pour Liverpool. Elle a vu Jürgen Klopp et ses hommes remporter leur premier titre de champion d’Angleterre au 21e siècle. Et même si cette année a vu les Reds mettre un terme à une disette qui aura duré pile 30 ans, elle ne se sera pas terminée de la meilleure des manières.

Giroud dionysien, Le Sommer historique, OM catastrophique... 5 records de l'année de football

Les deux dernières rencontres de Premier League de 2020 ont opposé Liverpool à West Brom et Newcastle, deux adversaires abordables sur le papier. Mais les Reds, à deux reprises, ont trébuché. Mohamed Salah et sa troupe ont laissé filer quatre points et ont surtout permis à leurs concurrents de recoller derrière. Même si Klopp assure que le classement "ne veut rien dire" à ce stade de la saison, Manchester United et Everton ont de quoi perturber les envies de doublé des Reds.
Ligue des champions
Sept défaites en onze matches, choix baroques, fébrilité chronique : Solskjaer, coupable idéal
HIER À 21:24

Pour Manchester, des raisons d’y croire

Non, le MU d’Ole Gunnar Soljskaer n’est pas le plus flamboyant de l’histoire. Loin de là. Pourtant, une simple victoire vendredi face à Aston Villa permettrait aux Red Devils de devenir co-leader de Premier League, à égalité de points avec Liverpool. Une très belle opportunité pour les Mancuniens qui pourraient idéalement débuter 2021.
Vainqueur de Wolverhampton sur un but de Marcus Rashford dans les tous derniers instants de la rencontre mardi, Manchester United aura son mot à dire dans le course au titre cette saison. Les qualités individuelles des hommes de Soljskaer, incarnées par le niveau de jeu époustouflant de Bruno Fernandes ces dernières semaines, pourront faire la différence. Parce que même quand le Portugais ne marque pas, il reste dangereux, comme l'a concédé son coach quelques minutes après la victoire arrachée face aux Wolves : "Bruno a déjà fait mieux, mais il est toujours là, à créer des occasions (...) il a ce don de toujours chercher la passe."
Pour tenir tête à Liverpool sur la durée, il faudra compter sur une défense plus solide qu’en 2020. C’est sans doute l’axe de progression majeur de Manchester United en 2021 en championnat. Après 15 journées, les Red Devils ont la 13e défense de Premier League. Face à Wolverhampton mardi, David De Gea et la charnière centrale ont montré la voie, en livrant une prestation plus que sérieuse. De bonne augure pour la suite.

Eriksen, Alli, Aurier ou Lloris : A quoi va ressembler le mercato du PSG avec Pochettino ?

Pour Everton, le début d’une belle histoire ?

La bonne surprise de cette première partie de saison Outre-Manche se trouve aussi à Liverpool, mais de l’autre côté de la Mersey. Avec Carlo Ancelotti aux manettes, Everton est bien installé dans le peloton de tête. En cas de victoire à Goodison Park face à West Ham vendredi (18h30), les Toffees reviendront à un petit point de leur voisin.
Après un début de saison canon, Everton continue donc sa marche en avant. "Si nous sommes deuxièmes de Premier League, on le doit en grande partie à l’état d’esprit des joueurs ainsi qu’à leur ambition, leur motivation" expliquait Carlo Ancelotti après la victoire des siens face à Sheffield lors du Boxing Day qui, à cet instant précis, permettait aux Toffees de grimper sur la deuxième marche du podium de Premier League.
Pour que le rêve d’Everton se prolonge en 2021, le "Mister" devra compter sur la créativité de James Rodriguez, les qualités offensives de son duo Dominic Calvert-Lewin/Richarlison, ou encore de l’importance d'Abdoulaye Doucouré dans l’entrejeu. Et de prolonger la bonne série de résultats en cours : les Toffees n’ont pas perdu en Premier League depuis le 28 novembre dernier. Dépourvu d’une quelconque coupe d’Europe, Everton peut faire du championnat sa priorité. De là à venir bouleverser la hiérarchie des clubs anglais et de se placer comme un candidat crédible au podium ? 2021 nous le dira.

Quel mercato d'hiver pour Lyon ? Un sacrifice aujourd’hui pour un pactole en mai

Ligue des champions
Erreur grossière et MU est déjà à terre
HIER À 18:40
Ligue des champions
Avant de marquer, Ronaldo avait assommé un stadier à l'échauffement
HIER À 17:23