Sam Allardyce aime venir à Anfield. Avec West Bromwich, il a continué une série de quatre matches sans défaite débutée avec Sunderland, Crystal Palace puis Everton. Cette fois, le pompier de service de la Premier League était venu avec un plan clair : frustrer Liverpool et limiter les espaces au point d'abandonner toute velléité offensive, au moins dans le premier acte. Et même si ce plan n'était pas très esthétique, il a marché car West Brom, 19e, est reparti de Liverpool avec un point (1-1).
"Je pense que personne ne peut s'attendre à ce qu'une équipe joue comme West Brom l'a fait en première période, en 6-4 ou quelque chose comme ça". Jürgen Klopp devait se douter que le relégable West Brom, deuxième pire défense de Premier League, ne prendrait que peu de risques à Anfield. Il ne pensait en revanche pas que les Baggies seraient capables d'aller aussi loin. West Bromwich à Anfield ce dimanche, c'est neuf petits ballons touchés dans la surface adverse, cinq tirs et une "heatmap", la carte des ballons touchés, dont le cœur se trouve dans sa propre surface. En clair, deux lignes défensives hermétiques au possible pour forcer Liverpool à foncer dans un mur.
Premier League
Liverpool a joué à se faire peur… et a perdu deux points en route
27/12/2020 À 18:26

West Brom a plus cadré que Liverpool

"C'est un challenge incroyable de faire face à 10 joueurs constamment, a poursuivi Klopp auprès de la BBC. Pour être honnête, West Brom a fait son boulot pendant 90 minutes, ils ont mérité leur point puisque nous n'avons pas tué le match." Beau joueur finalement l'Allemand. "C'était magnifique. Il y a beaucoup de choses que vous devez faire défensivement contre une équipe comme celle-ci, surtout à domicile. Nous avons frustré Liverpool autant que nous le pouvions, a commenté son homologue, Sam Allardyce. Les gens vont dire que nous avons été chanceux mais les joueurs ont appliqué parfaitement les consignes."
Chanceux West Bromwich ? Peut-être mais si Liverpool a contrôlé le tempo du match (78% de possession donc), les Reds n'ont pas été si dangereux que ça. "Je ne pense pas que Liverpool a cadré beaucoup de tirs. Je n'ai pas vu Sam Johnstone (son gardien) sous une énorme pression", note d'ailleurs Allardyce. Avec ses 17 tirs, le leader a beaucoup tenté mais il a peu cadré, deux fois seulement. C'est une fois de moins que son adversaire dans cette partie. Une maladresse d'autant plus étonnante que le match avait parfaitement démarré avec ce bijou de Sadio Mané dès la 12e minute. L'issue aurait néanmoins pu être toute autre si Johnstone n'avait pas détourné du bout des doigts une tête de Roberto Firmino en toute fin de partie. "C'était un superbe arrêt mais pour être honnête, je n'ai pas eu grand-chose à faire dans le match", retient le portier.

Alex Oxlade-Chamberlain of Liverpool reacts after the Premier League match between Liverpool and West Bromwich Albion at Anfield on December 27, 2020 in Liverpool, England.

Crédit: Getty Images

Une piqûre de rappel

"Vous savez qu'ils vont chercher à vous frustrer, casser le rythme et vous faire mal en contre, regrette Andy Robertson pour Sky Sports. Leur confiance a grandi tant que le score restait à 1-0. On aurait dû être à 2-0, 3-0 ou même 4-0 à la pause." Ça n'a pas été le cas et Liverpool s'est exposé jusqu'à être puni dans le dernier quart d'heure. "Nous avons fait tourner la balle au lieu de bouger, analyse Klopp. Ce n'est pas un match dont nous parlerons dans 20 ans mais c'est un match que nous devions jouer et que nous ne l'avons pas fait aussi bien que nous aurions pu".
Cette contre-performance n'aura pas de conséquence immédiate pour Liverpool qui conserve la tête du classement avec trois points d'avance sur Everton.Elle est en revanche un bon rappel à l'ordre pour les joueurs de Klopp qui ont déjà laissé échapper six victoires en 15 matches cette saison, soit autant qu'en 38 la saison dernière. Attention au coup de moins bien dans cette période des fêtes toujours décisive en Premier League.

Neymar Ballon d'Or, Giroud devant Titi et Griezmann devant Platoche, Messi... nos paris osés de 2021

Ligue des champions
Trois ans après, revoilà le Real dans le dernier carré
14/04/2021 À 20:55
Ligue des champions
Stupeur à Anfield : Le bus du Real Madrid a été attaqué
14/04/2021 À 18:13