On attendait une dernière journée de folie. On n'a pas été déçu. La lutte pour le titre a tenu toute ses promesses avec un suspense haletant jusqu'au bout. Et un champion renversant : Manchester City. La formation de Josep Guardiola a longtemps cru que le trophée allait lui échapper après avoir un break de retard après 68 minutes de jeu. Liverpool, alors tenu en échec par Wolverhampton, n'était alors qu'à un but du bonheur. Les Mancuniens étaient sur un fil. Mais ils ont su se ressaisir au bon moment.
Transferts
Les 14 infos mercato qui vous ont échappé samedi
18/06/2022 À 19:07
Trois buts en six minutes leur ont permis de renverser totalement la situation pour s'imposer devant Aston Villa (3-2). Et de conserver ainsi un petit point d'avance au classement sur les Reds, finalement vainqueurs des Wolves (3-1). Un petit point qui permet à City de remporter le 8e titre de champion d'Angleterre de son histoire au terme d'une journée qui restera dans la mémoires. Pour Liverpool, il n'y aura donc pas de quadruplé mais Jürgen Klopp et ses hommes viseront quand même un triplé sensationnel samedi prochain face au Real Madrid en finale de la Ligue des champions.

Manchester City - Aston Villa : 3-2

Les joueurs de Pep Guardiola ont fait plus que trembler dans cet ultime match de la saison face à Aston Villa. Sur leur pelouse, ils se sont montrés très fébriles et incapables de développer leur jeu habituel. Ils ont longtemps complètement déjoué et encaissé un but signé Matty Cash en première période (0-1, 37e). Et même un autre en seconde inscrit par Philippe Coutinho (0-2, 69e).
Malgré une possession de balle largement favorable et une multitude de tirs, mais pour la plupart hors cadre (5 cadrés sur 25 au final), les Mancuniens n'y étaient pas et leurs supporters n'en croyaient pas leurs yeux. Les joueurs ont pourtant fini par réagir soudainement. Entré juste avant le but de Coutinho, Ilkay Gundogan a réduit le score d'une tête rageuse sur un centre de Raheem Sterling, lui aussi sorti du banc (1-2, 76e). Ce fut le déclic tant attendu. Car Rodri a égalisé dans la foulée d'une reprise axiale de 20 mètres (2-2, 78e).
Gundogan, héros du jour, s'est même offert un doublé, toujours de près sur un petit centre de Kevin De Bruyne, longtemps décevant, pour un troisième but mancunien en 6 minutes (3-2, 81e). Même si Ederson a encore fait trembler son monde avec un début de blessure dans le temps additionnel, Manchester City a bien décroché cette ultime victoire synonyme de sacre avec 1 petit point d'avance sur Liverpool ! De quoi provoquer l'envahissement de la pelouse de son Etihad Stadium par les supporters. Dix ans après le titre offert par Sergio Agüero, le plaisir est le même pour les Cityzens et leurs fans.

Liverpool - Wolverhampton : 3-1

Liverpool croyait de son côté devoir courir après le titre. Il a d'abord couru après le score face à Wolverhampton, qui a vite pris les devants au tableau d'affichage. Profitant d'une grosse absence dans la défense des Reds, Raul Jiménez a servi Pedro Neto sur un plateau pour cueillir les hommes de Jürgen Klopp à froid (0-1, 3e).
Cette ouverture du score n'a finalement fait qu'ajouter un peu de dramaturgie à un scénario aux multiples rebondissements, apprécié par un Anfield incandescent. Et, heureusement pour les supporters, passés par toutes les émotions ce dimanche, Sadio Mané a vite remis Liverpool sur de bons rails, après une belle talonnade de Thiago (1-1, 24e).
Le Sénégalais a même cru offrir l'avantage aux Reds, mais son doublé a été annulé pour un hors-jeu légitime (50e), à un moment où Manchester City était encore mené face à Aston Villa. Passé ce but refusé, Liverpool s'est quelque peu embourbé dans des attaques vaines, en ne maîtrisant plus grand-chose, et en oubliant carrément de défendre.
Hee-Chan Hwang a par exemple forcé Alisson à la claquette (71e), une preuve que le match partait un peu dans tous les sens. Mohamed Salah, remplaçant au coup d'envoi, est venu redonner espoir à Anfield, en renard (2-1, 84e), avant qu'Andrew Robertson ne valide le succès (3-1, 89e). Un succès qui permet à Liverpool de finir à 92 points, un total qui devrait suffire pour être champion. Il faudra vite digérer cette déception, car il reste une finale de Ligue des champions à jouer, face au Real Madrid.

Mohamed Salah

Crédit: Getty Images

Transferts
Les 15 infos mercato qui vous ont échappé lundi
13/06/2022 À 18:19
Premier League
City, c'est l'extase : "Nous sommes des légendes"
22/05/2022 À 19:41