Et deux de plus. Dans la journée de jeudi, le report des rencontres Liverpool-Leeds et Wolverhampton-Watford a été officialisé par la Premier League en raison de la flambée de cas de Covid-19. Face à cette nouvelle vague de matches reportés, le calendrier pourrait s'annoncer intense en deuxième partie de saison pour les clubs britanniques. Et il faut dire qu'ils n'avaient pas vraiment besoin de ça. Face à une cadence déjà infernale, et qui pourrait donc le devenir encore plus, Pep Guardiola a décidé de prendre la parole.
Nous parlons du bien-être des joueurs
Premier League
L'Histoire penche nettement du côté de City
IL Y A 7 HEURES
"Les joueurs et les managers tous ensemble ont besoin de faire une grève ou faire quelque chose parce que les mots seuls ne suffiront pas, a lâché l'entraîneur de Manchester City dans des propos relayés par FootMercato. Cela ne va pas être résolu parce que pour l'UEFA, la FIFA, la Premier League, les diffuseurs, les affaires sont plus importantes que le bien-être des joueurs. Ici, chacun décide pour lui-même. Nous parlons de bien-être des joueurs, peut-être que les associations de joueurs devraient dire : "OK, nous ne jouons plus tant que nous n'avons pas résolu cette situation".

Faut-il remplacer Pochettino ? "S'il est viré, ce n'est pas sûr que ça ira mieux..."

Et face à ce rythme effréné, le technicien espagnol milite pour que la règle des cinq changements perdure, ce à quoi les "petits" clubs anglais disent non. "Nous parlons du bien-être des joueurs, mais c'est le seul pays qui n'accepte pas cinq remplacements. Nous n'en avons que trois. Pourquoi ? C'est beaucoup mieux pour tout le monde avec le nombre de jeux auxquels nous jouons tous. Mais la Premier League ou les clubs ont décidé de ne pas le faire", a-t-il regretté.
Premier League
Fin de saison pour Ronaldo, touché à la hanche
IL Y A 15 HEURES
Premier League
De Bruyne meilleur joueur, Foden meilleur jeune : premiers lauriers pour City
IL Y A 21 HEURES